Ometepe au Nicaragua : Une semaine sur cette île volcanique

Par Marika Marchand
249 Vues
Ometepe au Nicaragua : Une semaine sur cette île volcanique #ometepe #ileometepe #nicaragua #ameriquecentrale #voyage

Vous préparez un voyage sur l’île d’Ometepe au Nicaragua? Vous trouverez ici mes coups de coeur et incontournables sur l’île d’Ometepe. Si vous êtes à la recherche d’un lieu calme au Nicaragua, l’île volcanique d’Ometepe est tout indiquée! 

L’île d’Ometepe au Nicaragua : un voyage plus long que prévu

Je n’avais pas prévu de passer autant de temps sur cette île lors de mon passage au pays des volcans. Les 3 jours dédiés à l’île d’Ometepe initialement inscrits sur mon itinéraire se sont tout naturellement prolongés de 4 jours une fois mes pieds posés au sol de ce trésor naturel du Nicaragua. Bien qu’il fasse le voir pour le croire, je vous laisse deviner le dépaysement qu’on y vit à travers les traces de mon parcours sur l’île d’Ometepe au Nicaragua


Si vous avez besoin d’aide pour la planification et la réalisation de votre voyage, mais que vous voulez un voyage personnalisé et authentique au Nicaragua, prenez contact avec Ivan l’expert local d’Evaneos.


Vous pourrez échanger directement avec lui via votre espace client et même l’appeler au Nicaragua avec un numéro gratuit ! Vous pouvez demander un devis gratuit ici-même.


Beauté de l'île d'Ometepe au Nicaragua dans notre article Ometepe au Nicaragua : Une semaine sur cette île volcanique #ometepe #ileometepe #nicaragua #ameriquecentrale #voyage

Beauté sauvage d’Ometepe avec son volcan Concepcion

 

La traversée vers l’île d’Ometepe au Nicaragua

Depuis la ville de Rivas, j’ai pris le traversier en direction de l’île d’Ometepe. Il est possible de se procurer un billet pour le ferry directement au comptoir, ce n’est donc pas la peine de prévoir l’achat à l’avance.  De plus, retirez un bon nombre de cordobas avant la traversée vers l’île, car vous n’y trouverez pas des ATM à tous les coins de rue et si vous en croisez, elles pourraient manquer de fonds. Une fois accosté sur l’île d’Ometepe au Nicaragua, vous vous ferez accueillir (euphémisme pour ne pas dire bombarder) par une armée de travailleurs locaux que rien ni personne ne pourra distraire de leur seul et unique objectif : vous vendre une nuitée dans leur établissement. Deux options s’offrent alors à vous : tendre gentiment l’oreille comme un verre au bout d’une ligne, ou avancer à grands pas et regarder droit devant. Après la traversée du tapis rouge, ce sera le moment d’embarquer à bord de votre limousine : un taxi, mais pas si vite! Proposez d’abord aux compagnons de mer de votre ferry s’ils souhaitent partager le transport en commun avec vous. Cela vous sauvera quelques cordobas en poche et pourrait vous éviter de vous faire embobiner par le chauffeur du taxi au niveau du prix.

⇒ À lire également : 10 incontournables du Nicaragua

Traversée vers l'île d'Ometepe au Nicaragua dans notre article Ometepe au Nicaragua : Une semaine sur cette île volcanique #ometepe #ileometepe #nicaragua #ameriquecentrale #voyage

La traversée en bateau vers l’île d’Ometepe au Nicaragua

 

Que faire sur l’île d’Ometepe au Nicaragua

Voici le détail de mon séjour sur l’île, de quoi vous inspirer à savoir que faire sur l’île d’Ometepe au Nicaragua si vous prévoyez vous y rendre quelques jours.

Santo Domingo : La plage au sable noir de l’île d’Ometepe (2 jours)

Premier arrêt : Santo Domingo, la plage de sable noir de l’île d’Ometepe. Histoire d’assaisonner un peu mon périple, je n’ai pas réservé d’auberge jeunesse à l’avance. Le seul point de repère auquel je me suis suspendue, c’est la plage au sable noir. Suite à cette indication, le chauffeur s’est arrêté face au Bullshark Hotel, longeant des milliers de grains de sable charbonneux. Quelques hôtels et auberges jeunesse font face à cette plage, mais elle reste tout de même toujours très peu fréquentée. Il est souvent possible de s’y retrouver seul, les pieds enfouis sous le sable noir, à admirer le volcan Concepcion au large. Vous pourrez également vous régaler à l’un des restaurants-terrasses des auberges jeunesse aux alentours.

 

Bien que ma première journée à Santo Domingo ne se soit pas débutée par une grâce matinée (se faire réveiller par le chant du coq à la plage, vous pouvez y croire, vous?), j’ai débuté mon aventure sur l’île d’Ometepe au Nicaragua par une journée entière à me prélasser sur la plage déserte puis, j’ai couronné le tout par une quesillo, délicieux met traditionnel nicaraguayen.

Coquorico! En cette seconde journée sur l’île, on se réveille tout trempé de l’humidité du pays et on enfile des baskets confortables. Aujourd’hui, on part à la conquête de Ojo De Agua. Ojo De Agua est une source d’eau d’origine volcanique aménagée comme une piscine naturelle qui vous donnera l’impression d’incarner le rôle de Léonardo Dicaprio dans The Beach. Un petit paradis à l’eau turquoise et à la flore très dense. S’y rendre à pied à partir de Santo Domingo est un incontournable! Bon d’accord, c’est 40 minutes de marche sous le soleil ardent, mais je vous garantis que le paysage sur la route saura vous séduire. Allez, ne soyez pas sots, ne détournez pas une si belle histoire d’amour. De plus, la destination vous rafraîchira bien le corps et l’esprit. Il est possible de revenir par le bus qui traverse l’île d’Ometepe. Par contre, il ne passe pas souvent, alors prévoir un plan B, soit : la marche, le vélo, le taxi ou le pouce!

 

Santa Cruz : 2e arrêt de mon séjour sur l’île d’Ometepe au Nicaragua (3 jours)

Remballons nos vêtements couverts de sable dans notre backpack. Nous voilà prêts pour la prochaine destination : Santa Cruz. Le petit souci : je n’ai plus un rond, et l’ATM du coin non plus. Nous voici au moment où l’importance d’avoir retiré une liasse de cordobas à Rivas changera votre destin. Faute de ne pas avoir pu virevolter mes cheveux par la fenêtre d’un taxi, j’ai plutôt traîné mes deux jambes du point A au point B sous la masse d’un backpack en surplus de poids. Disons que ma boîte de cigares et mon bock ne me donnaient plus trop envie de les rapporter à la maison.

Quelques gémissements et un litre de sueur plus tard, je passe le cadre de porte de la première auberge jeunesse visible à Santa Cruz pris en charge par une mama nicaraguayenne absolument adorable. Les établissements d’hébergement sur l’île d’Ometepe au Nicaragua, et ailleurs dans le pays, sont très bons marché et abondants. Vous y aurez d’ailleurs généralement le petit-déjeuner d’inclus et des hôtes encore plus chaleureux que la température ambiante. Par contre, vous ne les trouverez pas tous en ligne. Ça fait plutôt partie du charme du pays. Malgré l’industrie du tourisme bien présent, les Nicaraguayens gardent l’essence de leur culture et ne se sont pas fondus dans un moule américanisé. Tout au long de votre aventure, vous trouverez de beaux trésors grâce à la bonne vieille méthode : le bouche-à-oreille.

J’ai d’ailleurs eu vent d’une auberge jeunesse incroyable à Santa Cruz en pleine nature coupée du réseau et située au bord de l’eau. J’y ai passé mes deux nuitées qui ont suivi. Une descente depuis la rue principale vous mènera dans ce petit paradis tropical où sont éparpillées de petites huttes et des cabanes dans les arbres en guise de dortoirs et de chambres privées. Vous suivrez un chemin dans la nature pour aboutir à la réception du Morgans Hostel.  Ce fut une telle immersion à la faune qu’à la tombée de la nuit, une surprise m’attendit dans ma chambre : des dizaines de bestioles aussi grosses que le pouce d’Arnold Schwarzenegger blottis contre le moustiquaire suspendu au-dessus de mon lit. Harmonie avec la nature garantie. Vous ne ferez plus qu’un avec le son de la forêt nicaraguayenne. De plus, nous n’avions pas accès au réseau wifi depuis les dortoirs, donc rien de mieux afin de couper le cordon de son chez-soi high-tech.

 

La Cascade de San Ramon : Un endroit à voir sur l’île d’Ometepe (1 jour)

Profitons de notre dernier matin au bord de l’eau pour siroter un des succulents smoothies « spécial lendemain de veille » qu’offre le Morgans hostel afin de se remettre d’aplomb pour les turbulences qui nous attendent. Aujourd’hui, on part en quad vers la cascade de San Ramon, un autre endroit à voir sur l’île d’Ometepe au Nicaragua! Plusieurs kiosques louent également des scooters, qui sont moins dispendieux, mais je vous conseille fortement le quad si vous allez en direction de San Ramon, car la route au sud de l’île est très – TRÈS – raboteuse. Pour ma part, la dernière fois où j’ai conduit un scooter, je me suis fendue la lèvre, alors non ça va merci (un-zéro pour la mobylette). Au volant du quad : ébahissement garanti. Vous passerez au travers de charmants petits villages et vous contournerez des singes et des troupeaux de vaches en liberté sur la route. Ce parcours d’un peu plus d’une heure nous amène à San Ramon, au pied d’une montagne. Chose qu’il m’aurait été utile de savoir : cette magnifique cascade se trouve au sommet de cette montagne. Victime de mon ignorance, ma paire de gougounes et ma bouteille d’eau à moitié pleine m’accompagnent alors dans ce périple périlleux. Donc, à vous chers lecteurs : prévoyez de bons souliers, de l’eau et une collation lors de votre expédition vers San Ramon. C’est d’ailleurs à 2 km de mon ascension que j’ai su que j’aurais pu monter cette distance en quad, à la vue d’autres véhicules stationnés (un-zéro pour la montagne). À ce même endroit, vous pourrez lire sur une roche qu’il est à vos risques et périls de continuer la randonnée. Bref, une main d’applaudissement à ceux qui portent leurs bottes de randonnée. Le reste du hiking serait jugé difficile par la SÉPAQ, mais il n’en reste plus que 30 à 40 minutes. Puis, la cascade de 40 mètres en vaut les pieds enflés.

Si vous n’êtes pas accompagnés d’un guide, assurez-vous d’entamer la randonnée tôt en journée et ainsi planifier un retour au bas de la montagne largement avant le coucher du soleil, car le sentier n’est pas très bien indiqué, il est donc facile de s’y perdre. Croyez-moi, les gémissements des singes hurleurs ne sonneront plus aussi amicaux à la noirceur.

Saine et sauf, je termine cette journée haute en émotions en sirotant un nica libre perchée dans un hamac au son des vagues et des grillons. 

 

Chaco Verde : Une visite à faire sur l’île d’Ometepe au Nicaragua (1 jour)

Les amoureux des animaux en seront hystériques. Prévoir une journée complète pour visiter ce sanctuaire naturel de l’île d’Ometepe au Nicaragua. Vous pénétrerez par des sentiers de randonnée dans le milieu naturel d’oiseaux exotiques, de papillons et de petits singes qui vivent librement sur l’île. L’un de ces sentiers passe même par une plage où nous pouvons nous baigner et profiter de l’imprenable vue.

Nature généreuse sur Ometepe au Nicaragua dans notre article Ometepe au Nicaragua : Une semaine sur cette île volcanique #ometepe #ileometepe #nicaragua #ameriquecentrale #voyage

Nature généreuse sur l’île d’Ometepe au Nicaragua

 


Informations pratiques pour visiter Ometepe au Nicaragua


Où dormir sur l’île d’Ometepe au Nicaragua


Suggestions de l’équipe LVDQ : Coup de cœur pour l’auberge de jeunesse Hospedaje Soma. Emplacement idéal en périphérie de la ville portuaire de Moyogalpa. Calme de la campagne, installations récentes, espaces aérés entre les bungalows.


Si vous voulez vous faire plaisir, le Villa Paraiso est un excellent choix. Les bungalows sont luxueux et la nourriture est excellente sur place. De plus, l’hôtel dispose d’une piscine et de sa propre plage directement sur le lac.


 


Voyager en tant que femme à Ometepe au Nicaragua


Il y a un point que je ne peux absolument pas contourner sur cette destination. Ceci a bien contrarié ma partenaire de voyage et moi à notre arrivée au Nicaragua et nous étions bien étonnées de ne pas avoir lu quoi que ce soit à ce sujet sur des forums lorsque nous préparions notre itinéraire. Dès notre première sortie vers une épicerie de Managua, nous avons été bombardées de sifflements et de commentaires hurlés par les hommes que nous croisions dans la rue. Et que dire des regards criants qui se collaient à nous. Disons qu’à ce moment-là, l’un des trois voeux que nous aurions souhaité au génie aurait été de se cacher dans sa lampe. Aussi dégradant (et enrageant) que ce soit pour la femme, vous ne vous habituerez pas à vous sentir comme un morceau de viande, mais vous le tolérerez en ignorant ces attentions mal placées, puisque vous n’aurez aucun pouvoir sur elles. Certaines villes sont moins éprouvantes que d’autres, soyez rassurées.


 


Se déplacer en taxi sur l’île d’Ometepe


Les mots les plus cruciaux à apprendre avant votre envolée vers le Nicaragua : les nombres. La négociation est un art souvent sous-estimé par les Occidentaux et vous recevrez toute une baffe lorsque vous vous retrouverez sur la banquette arrière d’un taxi au Nicaragua. Il faut non seulement d’abord négocier un prix avant votre entrée dans le véhicule, mais aussi répétez à quelques reprises le tarif entendu lors de votre déplacement afin de ne créer aucun sous-entendu. Autrement, le chauffeur pourrait prendre l’avantage du fait que vous ne maîtrisez pas bien l’espagnol en changeant le montant que vous aviez énoncé au départ par celui qui l’arrange. Il est encore mieux de trimballer dans son téléphone l’application iTranslate qui est très complète et abordable. Un indispensable si, comme moi, vous ne parlez pas un mot espagnol. Équipez-vous également de l’application Duolingo quelques semaines avant votre départ afin de vous familiariser avec les mots de base.


⇒ SUGGESTION LVDQ pour trouver un vol pas cher vers le Nicaragua : Nous vous suggérons tout d’abord de télécharger l’application gratuite de Skyscanner (Voici le lien pour : Android et celui pour : IOS) sur votre téléphone intelligent, afin d’avoir toujours à portée de main le comparateur pour faire vos recherches. C’est le comparateur de vols que nous utilisons systématiquement pour l’achat de nos billets d’avion puisque c’est pour la plupart du temps, celui qui offre les meilleurs prix. Vous pouvez également faire vos recherches directement sur le site de Skyscanner.


 


Assurances pour votre voyage au Nicaragua


Si vous recherchez une bonne assurance voyage pour votre séjour sur l’île d’Ometepe au Nicaragua, fiable et appréciée des voyageurs depuis plus de 30 ans, on vous suggère fortement de faire votre demande de soumission ici, via ce lien, sur le site de Escapade Assurance Voyage, une compagnie spécialisée en assurances voyage et un bon partenaire à nous.


Un voyage sur l’île d’Ometepe au Nicaragua est-il dans vos plans ? Si vous y êtes déjà allés, racontez-nous votre expérience sur cette île volcanique en commentaires. Sinon, on espère vous avoir donné envie d’aller visiter Ometepe au Nicaragua et que vous aurez maintenant toute l’inspiration nécéssaire pour organiser votre séjour sur l’île d’Ometepe.

Une petite note ça fait toujours plaisir 🙂
5/5 ( 1 votes)

Vous êtes sur Pinterest? Vous pouvez ajouter les épingles de cet article : Une semaine sur l’île d’Ometepe au Nicaragua

Une semaine sur l'île d'Ometepe au Nicaragua Une semaine sur Ometepe au Nicaragua

* Cet article a été rendu possible grâce à la collaboration de notre auteure, tous les propos et les expériences demeurent les siens. Ils comportent également des liens affiliés de partenaires, choisis judicieusement par l’équipe de LVDQ, pour vous aider à préparer votre voyage sur l’île d’Ometepe au Nicaragua.

Pour continuer la lecture

Laissez un commentaire

14 + 1 =

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

Découvrez notre nouvelle boutique en ligne, des produits créés pour vous, voyageuses du QuébecCliquez ici pour découvrir nos produits
+