Anxiété en voyage : Comment gérer une crise d’angoisse en voyage

Par Annie Bussière
729 Vues
Anxiété en voyage : Comment gérer une crise d’angoisse en voyage #anxiete #criseangoisse #voyage #physchologie #phobie #angoisse

L’anxiété en voyage est une réalité pour plusieurs voyageurs. Dans cet article, notre collaboratrice vous donne ses conseils personnels afin de mieux gérer une crise d’angoisse en voyage et ainsi ne pas vous empêcher de partir découvrir le monde. 

Gestion de l’anxiété en voyage

J’ai toujours été une personne avec un tempérament anxieux dans mon quotidien. Rien de vraiment accaparant et qui est toujours dans l’ordre du gérable. Je crois que ma seule peur intense qui me nuisait parfois au quotidien était celle de vomir (éméthophobie si tu te questionnes). Malgré celle-ci, je ne me suis jamais empêchée de voyager. Certes, il m’arrivait de vivre de l’anxiété en voyage, mais je gérais bien le tout. Je n’avais jamais vraiment fait de crises d’angoisse à proprement parler jusqu’à mon voyage en Guadeloupe en mars dernier où, pour la première fois de ma vie, j’ai expérimenté une crise d’anxiété que j’ai eu beaucoup de difficultés à gérer. Malgré cela, j’ai pris la décision de continuer de voyager puisque je ne voulais pas que la peur mène ma vie. Comme plusieurs personnes vivent avec l’anxiété au quotidien et comme le contexte de voyage peut en faire vivre même aux moins anxieux de ce monde, voici ce que j’ai vécu et quelques trucs qui m’aident à gérer mon anxiété en voyage.

 

Mon anxiété en voyage : ma peur irrationnelle des bateaux catamaran

Je n’ai jamais vraiment eu peur en bateau. En plus, je ne ressens pas le mal de mer alors je me considérais chanceuse pour cela. Toutefois, en 2015, j’ai pris mon premier ferry catamaran à vie entre les îles de Koh Samui et Koh Pha Ngan et, depuis ce jour, une peur irrationnelle s’est logée en moi. Les bateaux catamaran ont deux patins pour voguer sur l’eau, ce qui les fait tanguer un peu de chaque côté quand ils avancent. Lors de ma première traversée d’une durée de seulement 20 minutes, j’avais ressenti un peu de peur, mais pas au point de faire une crise d’angoisse. Toutefois, cette frousse avait été assez élevée pour que j’anticipe une nouvelle traversée trois jours plus tard d’une durée d’une heure trente minutes.

Pour cette deuxième expérience en ferry catamaran, je m’étais assise au deuxième étage, ce qui m’a aidé à moins ressentir le roulis. Puis, en 2017, j’ai dû reprendre un traversier catamaran pour l’île de Cozumel. J’étais toujours aussi nerveuse, mais j’ai usé encore du truc du deuxième étage pour m’aider à gérer mon anxiété. Au retour, toutefois, nous attendions près du quai qu’un autre traversier parte, ce qui créa beaucoup de houle au point que les côtés du ferry catamaran approchaient dangereusement de l’eau. Même mon copain avec qui je voyageais a eu la frousse de sa vie. Je crois qu’à ce moment, ma peur des bateaux s’est cristallisée en anxiété phobique. 

Me voilà donc en mars 2019 en Guadeloupe, prête à prendre un ferry catamaran pour les îles des Saintes qui sont d’une beauté incroyable.

Crise d'angoisse en voyage par peur de prendre un bateau dans notre article Anxiété en voyage : Comment gérer une crise d’angoisse en voyage #anxiete #criseangoisse #voyage #physchologie #phobie #angoisse

Ma peur des bateaux catamaran m’a fait faire une crise d’anxiété lors de mon voyage en Guadeloupe

Ici encore, je me rassure en me disant que je n’ai juste qu’à m’asseoir au deuxième étage. J’essaie d’avoir l’air confiante pour rassurer les soeurs de mon copain qui craignent un peu la traversée, surtout qu’une a déjà été malade après le voyage en voiture pour se rendre au quai. J’embarque dans le bateau et réalise rapidement qu’il n’y qu’un étage. Nous décidons de nous asseoir à l’avant. Une grosse erreur que j’apprendrai à mes dépends. Je m’écrie «À l’aventure» pour faire rire et rassurer les soeurs de mon copain encore une fois. Puis, nous partons. Le bâteau tangue énormément de chaque côté, les autres touristes crient gaiement comme s’ils étaient dans un manège et qu’ils avaient du plaisir. De mon côté, en 10 secondes, je pleure à chaudes larmes, je suis dans une panique incroyable, je serre tellement fort les mains de mon conjoint que mes ongles enfoncent dans sa chair. Rapidement, un employé vient me voir et me dit de le suivre à l’arrière du bateau. J’ai tellement peur que mes jambes sont comme deux blocs de ciment qui peinent à mettre un pied devant l’autre. Je tiens les mains de l’employé, je tremble comme une feuille, je pleure intensément. Plus personne ne crie avec joie dans le bateau, tous sont silencieux et m’observe faire ma crise d’anxiété. J’arrive enfin à l’arrière du bateau après 5 minutes qui m’auront paru comme une éternité. Je finis par me calmer quelques minutes avant d’arriver au port, car cela brasse moins à l’arrière (truc à retenir). 

Je venais de vivre ma première crise d’angoisse en voyage, et même, à vie. Cette crise d’anxiété est venue remettre en question mon voyage d’un an que je prévoyais débuter en juillet 2019. Après réflexions, j’ai décidé de continuer à voyager même si je savais que je devrais reprendre des ferries catamaran en Indonésie et aux Philippines. J’avais décidé que la peur n’allait pas mener ma vie, que les découvertes et richesses que j’allais retirer de mes futurs voyages valaient plus que le négatif que me faisait vivre une crise d’anxiété.

Continuer de voyager malgré mes crises d'anxiété en voyage dans notre article Anxiété en voyage : Comment gérer une crise d’angoisse en voyage #anxiete #criseangoisse #voyage #physchologie #phobie #angoisse

Malgré ma récente crise d’anxiété en voyage, j’ai tout de même décidé que ça n’allait pas m’empêcher de voyager

 

Comment gérer son anxiété en voyage?

Cette décision prise par rapport à mon avenir de voyageuse anxieuse, que pouvais-je faire maintenant pour m’aider à bien gérer les crises d’angoisse si elles revenaient? J’ai donc dressé une liste de moyens pour m’aider à gérer mon anxiété en voyage et dans mon quotidien. 

 

Vivre ses émotions

Quand une crise d’angoisse se présente, rien ne sert de la combattre puisque cela ne va qu’augmenter vos sensations indésirables. Laissez-la venir, vivez vos émotions et attendez que cela passe. Habituellement, une crise d’anxiété a une durée bien définie dans le temps avec une durée moyenne de 20-30 minutes. Quand j’ai été malade récemment en voyage, j’ai vite réalisé que mon anxiété face au fait de vomir ne me servait à rien d’autre qu’à augmenter mes maux de coeur. J’ai donc laissé aller le plus possible, j’ai été malade et j’ai pleuré tout le long comme une enfant. J’ai laissé venir les pleurs sans vouloir les stopper puisque cela m’aidait à gérer mon angoisse. Il faut être bienveillante envers soi-même et vivre ses émotions plutôt que de les combattre. 

Vivre ses émotions lors d'une crise d'angoisse dans notre article Anxiété en voyage : Comment gérer une crise d’angoisse en voyage #anxiete #criseangoisse #voyage #physchologie #phobie #angoisse

Lors d’une crise d’angoisse, vivez vos émotions et attendez que cela passe

 

Contrôler les éléments qui peuvent l’être

Quand nous sommes anxieuses, une des premières choses à faire est de voir les éléments sur lesquels nous avons du contrôle afin de diminuer le plus possible notre angoisse. Par exemple, dans ma peur des ferry catamaran, je sais maintenant avec l’expérience que de s’asseoir au deuxième étage ou que de se mettre le plus à l’arrière du bateau sont deux moyens pour réduire la sensation de houle et donc ma peur de chavirer. 

Contrôler les éléments extérieurs pour gérer son anxiété en voyage dans notre article Anxiété en voyage : Comment gérer une crise d’angoisse en voyage #anxiete #criseangoisse #voyage #physchologie #phobie #angoisse

Contrôler les éléments sur lesquels j’ai du pouvoir m’aide à diminuer mon angoisse

Cela ne garantit pas que je ne ferai pas de crise d’anxiété, mais ces moyens me permettent d’avoir un peu de contrôle sur ma peur et de me rassurer. En effet, le risque «zéro» n’existe malheureusement pas. Vous ne pouvez pas avoir le contrôle absolu sur tout. Par exemple, malgré que je me lave toujours les mains avant de manger et que je contrôle le plus possible l’hygiène de ce que je mange afin de réduire les risques que je sois malade, j’ai quand même attrapé un virus en Thaïlande en novembre dernier et j’y ai vomi ma vie!

 

S’exposer à notre peur

Le meilleur moyen que j’ai trouvé pour réduire mes peurs et mes phobies est l’exposition. En faisant des expositions réussies, cela me permettait d’avoir des expériences plus positives en tête quand venait le temps d’affronter à nouveau la situation qui me rendait anxieuse.

Toutefois, il faut rester réaliste dans vos expositions afin d’éviter que l’expérience s’avère négative plutôt que bénéfique. Par exemple, quand j’étais à Port Douglas en Australie, je voulais faire de la plongée. Cependant, pour se rendre à la Grande Barrière de Corail, je devais prendre un bateau catamaran pour une traversée sur l’eau d’une heure trente pour aller et une heure trente pour revenir. J’étais vraiment anxieuse le soir avant puisqu’il s’agissait de ma première fois depuis ma crise d’angoisse en mars. En plus d’avoir peur de prendre le bateau, j’appréhendais maintenant la crise d’anxiété qui pouvait survenir. De plus, cette expérience allait être mon baptême de plongée sous-marine la même journée que je prenais de nouveau un ferry catamaran.

Après réflexions, j’ai réalisé qu’un voyage d’une heure et demie pour aller et pour revenir était peut-être une trop grosse exposition pour une première fois suite à ma giga crise d’anxiété de mars surtout que cela s’ajoutait à une première fois en plongée. J’ai donc décidé de ne pas y aller et de plutôt attendre pour m’exposer de nouveau afin que les conditions soient gagnantes.

Au début, toutefois, je dois avouer que le fait que j’ai reculé ce jour-là m’a donné l’impression que j’avais échoué, que j’avais fait de l’évitement. Puis, je l’ai vu comme un apprentissage dans mon processus d’exposition. Je désirais toujours m’exposer, mais dans des conditions plus réalistes. Ce n’était pas de la fuite, mais une décision sensée pour assurer une expérience gagnante. Alors, soyez bienveillantes envers vous, laissez-vous du temps et choisissez des conditions gagnantes sans tomber dans l’évitement.

⇒ À lire également : Partir en voyage en couple sans trop se chicaner

S'exposer à ses craintes pour aider avec le temps à diminuer son anxiété en voyage dans notre article Anxiété en voyage : Comment gérer une crise d’angoisse en voyage #anxiete #criseangoisse #voyage #physchologie #phobie #angoisse

M’exposer à mes craintes permet avec le temps de diminuer mon anxiété face à cette dernière

 

Parler de notre peur pour le plus de support possible

Un autre moyen que j’ai trouvé qui m’aide énormément est de parler de mes stresseurs. D’abord, il est important que vous en parliez avec vos compagnons de voyage pour qu’ils puissent vous supporter le plus possible. Il n’y a aucune honte à vivre de l’anxiété, nous sommes tous humains! Si votre peur est reliée à une activité en particulier comme moi avec les bateaux, il est important que vous en parliez avec l’équipage. Par exemple, si vous avez peur en avion, faites-en part aux agents de bord. Ils sont habitués à ce genre de situation et ils feront tout en leur pouvoir pour vous accommoder et vous rassurer. Lors de ma crise d’anxiété sur le ferry catamaran en Guadeloupe, sans l’aide de l’employé, je n’aurais pas réussi à gérer adéquatement ma crise d’angoisse. Ce dernier savait exactement quoi faire pour réduire ma peur, il me parlait calmement et me rassurait. Alors, ne soyez pas orgueilleuses et parlez de votre peur pour avoir les meilleures conditions possibles si jamais vous faites une crise d’anxiété en voyage.

⇒ Suggestion LVDQ : Vous pouvez également explorer les offres sur Booking afin de trouver des promotions. Chaque fois que vous utilisez ces liens pour réserver, Booking nous verse une partie de sa commission sans que cela vous coûte davantage. Ce simple geste permet de nous aider à faire vivre ce Magazine web. Merci de nous encourager dans notre travail de vous fournir de l’information pour vos voyages.

 

Préparer son voyage en conséquence

La préparation de son voyage peut également être un bon moyen pour réduire son anxiété et ainsi éviter les crises d’angoisse en voyage. Par exemple, quand je sais que je dois prendre un bateau, j’essaie de ne pas me prévoir d’activités ensuite puisque, si je fais une crise d’anxiété, je sais que je vais être exténuée ensuite. J’essaie aussi de faire des activités relaxantes avant de prendre le bateau comme un massage à 5$ en Asie afin d’être le plus calme possible avant. 

⇒ À lire également : 18 applications pour voyager plus facilement

 

L’hygiène de vie pour aider la gestion de l’anxiété

Bien sûr, l’hygiène de vie est primordiale pour la gestion de l’anxiété, et ce, pas qu’en contexte de voyage. Le sommeil, l’alimentation et l’activité physique sont des éléments à tenir en compte pour vous aider à gérer votre anxiété. Toutefois, quand nous sommes en voyage, ce sont souvent des éléments qui sont négligés. En effet, on veut en profiter au maximum, on dort moins bien et moins longtemps que d’habitude, on fête peut-être un peu plus, on fait moins attention à notre alimentation et souvent on met de côté l’entraînement. Personnellement, quand je suis fatiguée, mon niveau d’anxiété est toujours plus élevé et j’ai plus de difficultés à me parler pour gérer mes angoisses. Portez attention lors de votre prochain voyage à ces aspects et voyez l’impact que cela aura sur votre niveau d’anxiété. 

 

Les techniques de respiration et de relaxation

Les techniques de respiration et de relaxation sont également d’excellents moyens de gérer l’anxiété en voyage. Que ce soit pour vous aider à vous endormir ou pour gérer une crise d’anxiété, ces techniques vous aideront à vous recentrer plutôt que d’axer sur vos symptômes désagréables. Personnellement, j’utilise fréquemment la technique de Jacobson pour m’aider à m’endormir. Une simple recherche Internet vous permettra d’en découvrir plusieurs autres.

Suggestion LVDQ : Pour trouver un vol pas cher pour votre voyage,  nous vous suggérons tout d’abord de télécharger l’application gratuite de Skyscanner (Voici le lien pour : Android et celui pour : IOS) sur votre téléphone intelligent, afin d’avoir toujours à portée de main le comparateur pour faire vos recherches. C’est le comparateur de vols que nous utilisons systématiquement pour l’achat de nos billets d’avion puisque c’est pour la plupart du temps, celui qui offre les meilleurs prix. Vous pouvez également faire vos recherches directement sur le site de Skyscanner.

Anxiété en voyage : Comment gérer une crise d’angoisse en voyage #anxiete #criseangoisse #voyage #physchologie #phobie #angoisse

Des techniques de relaxation m’aident à mieux gérer mon anxiété en voyage

 

La médication prescrite

Un autre moyen peut être d’avoir de la médication prescrite en cas de crise d’anxiété. Parlez avec votre médecin de votre situation et voyez ce qui est l’idéal pour vous. Il faut toutefois garder en tête que la médication peut avoir des effets indésirables qui peuvent nuire à la pratique d’activités (somnolence par exemple). De plus, malgré que la médication aide, cela ne vous aide pas à surmonter votre peur afin de l’enrayer si possible. Cependant, cela peut être rassurant de savoir que nous avons cette option en cas de crise d’angoisse, ce qui nous convaincra de partir malgré notre anxiété. Alors, n’hésitez pas à consulter votre médecin si vous pensez que cela peut vous aider. 

 

Trouver des alternatives moins anxiogènes

Le dernier moyen qui peut vous aider est de voir si d’autres options sont possibles afin d’esquiver votre peur. Évidemment, ce n’est pas la meilleure technique, mais si cela vous permet de partir voyager, cela reste une option. Par exemple, si vous êtes anxieuses en bateau comme moi et qu’il est possible de prendre un vol intérieur entre deux îles plutôt que de prendre un ferry catamaran, cela peut être un moyen de voyager en contournant votre peur.

 

Consulter en psychologie avant de voyager

Si vous ressentez que votre anxiété est trop élevée pour voyager, je vous incite à consulter en psychologie afin que vous puissiez recommencer un jour peut-être à explorer le monde. Cela vaut vraiment la peine autant pour votre vie quotidienne que pour lors des voyages. Il n’y a aucune honte à consulter et cela peut tellement être bénéfique! 

*Vous pouvez consulter le site de l’ordre des psychologues du Québec afin de trouver un professionnel pour vous aider. 

Vous aussi, vous faites de l’anxiété en voyage? Racontez-nous dans les commentaires comment vous évitez ou gérez une crise d’angoisse en voyage. Avez-vous d’autres astuces qui pourraient permettre à d’autres voyageuses de mieux gérer leur anxiété en voyage?

⇒ Suggestion LVDQ pour vos assurances voyage : Si vous recherchez une bonne assurance voyage, fiable et appréciée des voyageurs depuis plus de 30 ans, on vous suggère fortement de faire votre demande de soumission ici, via ce lien, sur le site de Escapade Assurance Voyage, une compagnie spécialisée en assurances voyage et un bon partenaire à nous.

Une petite note ça fait toujours plaisir 🙂
0/5 ( 0 votes)

Vous êtes sur Pinterest? Vous pouvez ajouter les épingles de cet article : Anxiété en voyage : Comment gérer une crise d’angoisse en voyage

Comment gérer son anxiété en voyage Comment gérer son anxiété en voyage

* Cet article a été rendu possible grâce à la collaboration de notre auteure, tous les propos et les expériences demeurent les siens. Ils comportent également des liens affiliés de partenaires, choisis judicieusement par l’équipe de LVDQ, pour vous aider dans la gestion de votre anxiété en voyage.

Pour continuer la lecture

Laissez un commentaire

five × four =

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

Découvrez notre nouvelle boutique en ligne, des produits créés pour vous, voyageuses du QuébecCliquez ici pour découvrir nos produits
+