6 mois de voyage à l’étranger, ce que cela m’a fait réaliser

Par Annie Bussière
1237 Vues
6 mois de voyage à l’étranger, ce que cela m'a fait réaliser #voyage #retourdevoyage #6moisdevoyage #reflexion

Le retour après 6 mois de voyage provoque souvent beaucoup de prises de conscience. On ne revient pas d’un voyage au long court indemne. Voici ce que notre collaboratrice a vécu au retour de son long voyage et tout ce que ce voyage lui a fait réaliser. 

Mes 6 mois de voyage autour du monde

En juillet dernier, je m’envolais pour un an de voyage pour visiter l’Australie et l’Asie du sud-est avec des rêves plein la tête, des appréhensions et plusieurs projets en vue. Par exemple, j’étais convaincue que ce voyage me transformerait à jamais, que je trouverais enfin ma voie professionnelle et que je m’installerais quelque part dans le monde pour ne jamais revenir à mon quotidien lassant au Québec. Évidemment, ce ne sont pas nécessairement les constats qui en sont ressortis au final. D’abord, les surprises de la vie ont fait que je suis revenue après 6 mois malheureusement. Puis, j’ai réalisé plusieurs choses durant ce voyage, mais pas nécessairement ma voie professionnelle. Bien sûr, chaque voyageur ne vit pas les mêmes choses, mais voici mes principaux constats après 6 mois de voyage à l’étranger. 


Suggestion LVDQ : Pour rêver un peu d’un tour du monde, on vous invite à écouter en ligne dans le confort de votre foyer, pour seulement 7,99$ sur le site des Aventuriers voyageurs, le magnifique film d’inspiration de Vicky et Pascal sur Tour du monde : Tout quitter et voyager.


film tour du monde des Aventuriers voyageursVoici le descriptif :  Qui un jour n’a pas souhaité tout quitter pour parcourir le monde? Vicky et Pascal ont décidé de réaliser ce rêve en mai 2018 en vendant tout, ou presque! Laissez-vous transporter dans leur aventure qui traverse les océans et les frontières : de la Grèce à Bali, en passant par l’Espagne, le Portugal, le Vietnam et bien davantage. Paysages incroyables, cultures riches et histoires inspirantes vous attendent au cours de ce film qui démontre que tout est possible!


 

Ce que j’ai réalisé après 6 mois de voyage : mes principaux constats

J’ai un sentiment de gratitude pour nos 4 saisons

Quand je suis partie pour mon voyage d’un an, l’été était bien commencé ici et il était beau et chaud. Quand je suis arrivée à Melbourne, c’était l’hiver et il faisait environ 5 degrés celsius la nuit. Le choc a été brutal au début, surtout que les maisons ne sont pas isolées et le chauffage est peu utilisé. 

J’ai réalisé rapidement que mon corps semblait habitué au rythme de nos saisons. En septembre, alors qu’au Québec les températures commencent à descendre, j’étais à Brisbane où il faisait chaud et où l’humidité augmentait de jour en jour plus on avançait vers l’été. Malgré que j’appréciais le soleil et la chaleur, j’avais l’impression que mon corps ne comprenait pas ce qui se passait. J’en suis venue à m’ennuyer de nos saisons. Nous sommes chanceuses d’avoir 4 saisons bien franches et distinctes. L’automne, où les couleurs changent, où on popote et où on commence à ralentir. L’hiver, où on hiberne, on fait du cocooning. Bien évidemment, les tempêtes et la neige me dégoûtent rendu à un certain point, mais j’ai réalisé que c’est souvent parce que je n’avais pas d’activités d’hiver pouvant me faire aimer la température. Je me suis tellement ennuyée de l’hiver. Je me trouvais chanceuse de pouvoir vivre ce changement de saison si drastique à chaque année. Puis, notre printemps où tout se réveille, où l’on voit tout renaître. Finalement, l’été où on ressent une effervescence, une urgence de vivre tout à fond puisque l’on sait que ce sera court. Tout est tellement meilleur en été pour nous puisque l’on a vécu la saison froide. Si je compare à Brisbane, par exemple, où il fait toujours plutôt chaud et beau, les gens ne sont plus aussi émerveillés devant la saison estivale. Ce voyage m’aura permis de ressentir une immense gratitude face à nos saisons. Et, grâce à cela, j’ai bien vécu avec le fait de revenir en plein mois décembre. 

⇒ À lire également : Tout ce que j’aurais aimé savoir avant de partir 1 an

L'importance des changements de saisons dans mon article 6 mois de voyage à l’étranger, ce que cela m'a fait réaliser #voyage #retourdevoyage #6moisdevoyage #reflexion

Alors que c’est l’été au Québec, il fait froid à Melbourne où c’est l’hiver

 

Notre cuisine m’a manqué

Après 5 mois de voyage en Australie, je m’ennuyais sincèrement de notre gastronomie. De la poutine, bien sûr, mais pas que de ça. Souvent, j’étais déçue quand j’allais au restaurant en Australie et que dire de la piètre qualité des desserts. Évidemment, j’avais accès à des mangues à profusion et à d’autres fruits frais de saison. Mais, je me suis quand même ennuyée de nos pommes, de nos courges. J’ai réalisé à quel point nous avions de bons restaurants au Québec et plusieurs bons chefs cuisiniers. J’ai réalisé que nous avons plusieurs plats typiques et que manger est une activité très importante dans notre culture. Par exemple, l’importance qu’ont les brunchs au restaurant pour nous. Bien sûr, il m’est quand même arrivé de faire de délicieuses découvertes culinaires durant le voyage comme le croissant au pandan, mais ce n’était que de trop rares exceptions. 

Au retour au Québec, j’ai mangé tous les plats que je m’étais ennuyée en à peine quelques jours tellement je m’en étais ennuyée. 

S'ennuyer de la gastronomie de chez soi dans mon article 6 mois de voyage à l’étranger, ce que cela m'a fait réaliser #voyage #retourdevoyage #6moisdevoyage #reflexion

Le croissant au pandan, une belle petite découverte culinaire de l’Australie

 

On a une belle qualité de vie au Canada et je suis fière d’être Canadienne

Je crois qu’on ne le réalise pas toujours au quotidien, mais nous avons vraiment un beau pays où il est bon de vivre. Partout où j’ai voyagé pendant mon 6 mois de voyage, les gens ont une super opinion des Canadiens et nous accueillent toujours à bras ouverts. Il est facile pour nous de voyager partout, notre passeport nous ouvre beaucoup de portes je trouve et c’est une chance incroyable. Nous le prenons souvent pour acquis.

J’ai trouvé également que l’image que j’avais des Canadiens et des Québécois a changé grâce à l’opinion qu’avaient sur nous les gens que j’ai rencontrés. Par exemple, je nous trouvais très stressés comme peuple et parfois j’étais découragée du racisme que j’observais. Toutefois, toutes les personnes qui m’ont parlé des Canadiens qu’elles connaissaient nous ont décrits comme un peuple relax et cool («go with the flow» est revenu fréquemment) et avec une grande ouverture d’esprit sur plusieurs sujets. En les entendant, j’étais fière d’être Canadienne et je réalisais la qualité de vie que nous avions. 

Fierté canadienne dans mon article 6 mois de voyage à l’étranger, ce que cela m'a fait réaliser #voyage #retourdevoyage #6moisdevoyage #reflexion

Les gens dans les autres pays ont une super opinion des Canadiens et ils nous accueillent toujours à bras ouverts

 

Avoir une routine, c’est pas si mal finalement !

J’avais si hâte de partir en voyage pour quitter la routine quotidienne qui me tuait petit par petit. Toutefois, quand on arrive dans un nouvel endroit pour une longue période, instinctivement, on recherche à retrouver cette routine et on en vient à un point qu’on s’en ennuie même. Particulièrement par rapport au couple, j’ai réalisé rapidement que cette routine jouait un rôle dans la complicité au quotidien. Ainsi, je me suis surprise à écouter mes émissions du Québec à distance, à cuisiner mes recettes chouchous que j’avais au Québec, etc.. Cela m’a permis de mieux comprendre les personnes immigrantes avec qui j’avais eu à intervenir dans mon travail. Je comprenais maintenant pourquoi elles tenaient mordicus à retrouver des aliments de leurs pays pour cuisiner des plats typiques ou à recréer certaines de leurs traditions. La routine est rassurante et permet de mieux vivre avec toutes les adaptations que l’on vit en voyage. 

Besoin d'une routine à en voyage dans mon article 6 mois de voyage à l’étranger, ce que cela m'a fait réaliser #voyage #retourdevoyage #6moisdevoyage #reflexion

Réaliser le besoin d’avoir une certaine routine en voyage

 

La pollution et le tourisme de masse m’ont déçu par endroit

J’ai rapidement été frappée par l’augmentation de la pollution environnementale, en Asie particulièrement. J’y étais pourtant 4 ans auparavant et le changement était remarquablement triste quand j’y suis revenue en 2019. Malgré des efforts un peu partout, l’omniprésence du plastique semble impossible à diminuer et les règles ne sont pas assez strictes concernant la pollution automobile. Toutefois, j’ai surtout été marquée par le tourisme de masse un peu partout dans les endroits que j’ai visités en Asie et en Australie. J’en suis même venue à me sentir coupable de participer à cela. Je me suis questionnée et j’ai même remis en question mon désir de continuer à voyager. Par exemple, quand j’ai visité le site des Twelve Apostles sur la Great Ocean Road en Australie, j’ai été complètement ahurie par la quantité de touristes qui s’y trouvaient au détriment du site. Chaque touriste s’entassait et tentait de prendre le meilleur cliché possible, quitte à le reprendre 45 fois s’il le fallait, sans penser aux autres personnes autour qui voulait profiter de l’endroit. Autant le site était d’une beauté époustouflante, autant j’ai été dégoûtée de participer à cela. Je poursuis ma réflexion à ce sujet puisque mon envie de voyager est toujours présente malgré tout. 

⇒ À lire également : Un grand départ en voyage, lorsque les émotions se bousculent

Tourisme de masse et pollution dans mon article 6 mois de voyage à l’étranger, ce que cela m'a fait réaliser #voyage #retourdevoyage #6moisdevoyage #reflexion

Triste constat de réaliser les problématiques de pollution et du tourisme de masse un peu partout sur la planète

 

L’importance de mes relations interpersonnelles

Outre la nourriture et les saisons, ce qui m’a le plus manqué lors de ces 6 mois de voyage furent mes amies et ma famille. Malgré que j’ai créé de beaux liens avec d’autres voyageurs, ou avec des personnes pour qui je gardais des maisons, il n’y a rien qui remplaçait les relations avec mes proches au Québec. Comme pour la routine au quotidien, j’avais des habitudes avec mes amies qui me manquaient cruellement. J’ai réalisé rapidement que, malgré mon désir de m’expatrier peut-être ailleurs dans le monde, ce projet serait peut-être difficile puisque mes relations interpersonnelles étaient très importantes pour moi. En plus de m’ennuyer d’elles, j’avais peur de manquer quelque chose dans leur vie. Puis, à mon retour après 6 mois à voyager, malgré que j’étais contente de les voir et que je n’avais pas manqué de moments importants, le retour fut difficile. Je venais de vivre 6 mois de voyage où je faisais de nouvelles découvertes à tous les jours, alors que mes amies avaient vécu leur quotidien à un rythme beaucoup plus lent. Je me suis sentie très souvent perdue et incomprise malgré que j’ai les meilleures amies au monde. J’ai réalisé que, malgré que nos relations étaient aussi solides et inchangées, elles étaient modifiées quand même un peu parce que moi, j’avais changé à travers ce voyage de 6 mois. Je me suis mise à m’ennuyer de mes longues conversations avec mes amies sur Facetime quand j’étais en voyage puisqu’on prenait vraiment le temps de discuter et parce qu’on avait choisi un moment qui convenait sans stimuli autour pour nous déconcentrer. Ces conversations duraient des heures parfois et on y parlait vraiment avec vulnérabilité, comme si la distance physique nous le permettait. Avec le temps, je vais possiblement retrouver mes marques, mais je n’aurais jamais imaginé ces impacts sur ma façon de voir mes amitiés. 

Importance relations interpersonnelles dans mon article 6 mois de voyage à l’étranger, ce que cela m'a fait réaliser #voyage #retourdevoyage #6moisdevoyage #reflexion

Ces 6 mois de voyage à l’étranger m’ont fait réaliser l’importance des mes relations interpersonnelles

 

Ce voyage a créé des changements chez moi

C’est cliché, mais le retour a été très difficile pour moi. D’abord, comme mon voyage s’est terminé abruptement après 6 mois de voyage plutôt qu’après un an, je devais vivre avec le deuil de mon projet. Puis, le retour parmi les miens fut un choc puisqu’eux venaient de vivre 6 mois dans leur quotidien alors que de mon côté, je venais de vivre une expérience difficile à expliquer pour une personne qui ne l’a pas vécu. Je me suis sentie incomprise souvent et, surtout, perdue. Possiblement changée après tout. Je ne peux dire que j’ai changé complètement comme je m’en étais fait l’attente avant de partir. Mais, j’ai changé. De petits changements ici et là. Dans mes façons de voir la vie, dans mes opinions, dans mes désirs pour mon avenir qui sont plus clairs. Dans le courage nouveau de défendre mes convictions et de faire enfin les changements dans ma vie ici, afin d’être plus heureuse au quotidien.

Voir des changements en soi dans mon article 6 mois de voyage à l’étranger, ce que cela m'a fait réaliser #voyage #retourdevoyage #6moisdevoyage #reflexion

Après un long voyage, il est normal de voir des changements en soi

Avez-vous déjà fait un long séjour à l’étranger, comme ce voyage de 6 mois d’Annie? Nous serions curieuses que vous nous parliez de votre propre expérience et de ce que vous avez réalisé au retour de ce voyage dans la section commentaires. N’hésitez surtout pas à ajouter vos conseils pour se préparer émotionnellement au retour d’un 6 mois de voyage, car on le sait, cela fait vivre beaucoup de réactions et d’émotions.

⇒ Suggestion LVDQ : Vous pouvez utiliser ce lien Booking.com pour faire la réservation de vos hébergements lors de votre préparation à votre grand départe 6 mois de voyage. Chaque fois que vous utilisez ce lien avant de réserver, Booking nous verse une partie de sa commission sans que cela vous coûte davantage. Ce simple geste permet de nous aider à faire vivre ce Magazine web. Merci de nous encourager dans notre travail de vous fournir de l’information pour vos voyages.

⇒ Suggestion LVDQ pour vos assurances voyage : Si vous recherchez une bonne assurance voyage, fiable et appréciée des voyageurs depuis plus de 30 ans, on vous suggère fortement de faire votre demande de soumission ici, via ce lien, sur le site de Escapade Assurance Voyage, une compagnie spécialisée en assurances voyage et un bon partenaire à nous.

Une petite note ça fait toujours plaisir 🙂
4/5 ( 1 votes)

Vous êtes sur Pinterest? Vous pouvez ajouter les épingles de cet article : Ce qu’on réalise après 6 mois de voyage à l’étranger

Ce que j'ai réalisé après 6 mois de voyage Ce que j'ai réalisé après 6 mois de voyage

* Cet article a été rendu possible grâce à la collaboration de nos auteures, tous les propos et les expériences demeurent les leurs. Ils comportent également des liens affiliés de partenaires, choisis judicieusement par l’équipe de LVDQ, pour vous aider dans la planification de votre périple à l’étranger, comme ce voyage de 6 mois de notre collaboratrice.

Pour continuer la lecture

Laissez un commentaire

4 + 20 =

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

Découvrez notre nouvelle boutique en ligne, des produits créés pour vous, voyageuses du QuébecCliquez ici pour découvrir nos produits
+