Un grand départ en voyage: lorsque les émotions se bousculent

Par Annie Bussière
2881 Vues
Un grand départ en voyage: lorsque les émotions se bousculent #voyage #longvoyage #granddepart #departenvoyage #emotions

Un grand départ en voyage provoque souvent toute une gamme d’émotions. On passe entre autres par le stress, la peur et l’excitation. Un voyage au long court est un projet qui bouscule souvent beaucoup de choses. Voici le récit des mois avant départ de notre collaboratrice et toutes les émotions avant départ qu’elle a eu à traverser jusqu’au fameux jour J.  

Prendre la décision de tout quitter pour un grand départ en voyage

En juillet dernier, j’ai quitté le Québec pour voyager un an en compagnie de mon copain. C’est vraiment un rêve que nous entretenions depuis plusieurs années et qui nous emballait beaucoup. Quand nous réfléchissions à notre projet, nous tentions de prévoir quand il pourrait se réaliser sans trop savoir si nous allions passer à l’action vraiment. Puis, à l’été 2018, nous avons vécu une épreuve personnelle qui nous a persuadés de passer à l’action puisque, aussi quétaine que cela puisse paraître, nous avons réalisé que nous avions qu’une seule vie à vivre et que cette dernière peut être bien imprévisible. Il n’y aurait jamais de moment parfait de toute manière alors aussi bien foncer maintenant. Partout où je lisais des expériences de gens qui avaient préparé leur grand départ, j’observais de la joie, du courage, du bonheur et peu d’émotions négatives ou d’émotions contradictoires. Je m’imaginais donc que de préparer notre grand départ en voyage ne serait que de l’excitation et de la fébrilité.

Toutefois, quelle ne fut pas ma surprise de ressentir une panoplie d’émotions avant mon départ, parfois très contradictoires et dans un court laps de temps. À un point où je me questionnais si quelque chose clochait en moi. J’aurais aimé, pendant cette période, lire des expériences de gens décrivant avec authenticité ce que cela pouvait être de vivre la préparation à un grand départ en voyage. Voici donc le texte que j’aurais aimé lire pour me rassurer et normaliser mes émotions avant départ.

⇒ À lire également : Comment se préparer à un long voyage


Suggestion LVDQ : Pour rêver un peu d’un tour du monde, on vous invite à écouter en ligne dans le confort de votre foyer, pour seulement 7,99$ sur le site des Aventuriers voyageurs, le magnifique film d’inspiration de Vicky et Pascal sur Tour du monde : Tout quitter et voyager.


film tour du monde des Aventuriers voyageursVoici le descriptif :  Qui un jour n’a pas souhaité tout quitter pour parcourir le monde? Vicky et Pascal ont décidé de réaliser ce rêve en mai 2018 en vendant tout, ou presque! Laissez-vous transporter dans leur aventure qui traverse les océans et les frontières : de la Grèce à Bali, en passant par l’Espagne, le Portugal, le Vietnam et bien davantage. Paysages incroyables, cultures riches et histoires inspirantes vous attendent au cours de ce film qui démontre que tout est possible!


 

Les mois avant mon grand départ en voyage

Février 2019

Je fixe mon écran. Je viens de remplir ma demande de congé sans solde pour notre voyage. Je suis pétrifiée. J’ai la chienne. Pourtant, j’y rêve depuis si longtemps. Mais là, à ce moment précis, tous les «oui mais si» pas possible me viennent en tête. Qu’est-ce qui m’arrive? Pourtant, j’étais prête à laisser mon poste et même mon travail s’ils me refusaient mon congé et là, j’hésite et je ne sais plus ce que je veux. Le coeur veut me sortir de la poitrine. J’appuie sur «envoyer». Impossible de me concentrer au travail après cela. 

Un grand départ en voyage: lorsque les émotions se bousculent #voyage #longvoyage #granddepart #departenvoyage #emotions

La préparation avant un grand départ en voyage peut amener beaucoup d’émotions

Quelques jours plus tard, ma supérieure m’informe qu’il se peut que mon congé soit refusé en raison du manque criant de personnel. Automatiquement, je ressens une colère incroyable, je ressens une grande injustice. Pourtant, deux jours plus tôt, j’étais prête à abandonner alors que je m’apprêtais à envoyer ma demande. Je me sens prête à tout faire à présent pour que mon congé pour ce grand départ en voyage soit accepté. Ce projet, c’est comme mon bébé pour moi. Certaines ont des projets de fonder une famille. Moi, je rêve de voyager sur une longue période. 

Un mois plus tard, j’apprends que mon congé est accepté. Je capote. J’ai peur. Est-ce vraiment ce que je veux? Est-ce le bon choix? Je vais me la poser tellement souvent cette dernière question dans les prochains mois (et même pendant le voyage). C’est plus fort que moi, je suis une anxieuse qui voudrait tout savoir d’avance ce qui va arriver pour être certaine de faire le bon choix. Je finis par faire taire cette petite voix. 

Je continue de foncer. Ce grand départ en voyage aura bel et bien lieu!

 

Avril 2019

Nous nous apprêtons à acheter les billets. Nous sommes vraiment excités. Je complète la transaction. Et là, je réalise que j’ai acheté pour le 3 juillet plutôt que pour le 4 juillet comme nous voulions. Je capote, je n’arrête pas d’y penser et deviens obsessionnelle à propos de cette erreur.  En théorie et en pratique, cela ne change absolument rien puisque nos dates étaient flexibles et les vols sont exactement les mêmes avec les mêmes escales. Aucune panique à ressentir. Toutefois, moi je suis en panique. Et si c’était un signe que nous ne devrions pas partir? À partir de l’après-midi jusqu’au lendemain, l’angoisse s’empare de moi. Je réalise, tout à coup, que je pars vraiment pour un an à l’autre bout du monde. Je ne ressens que de la peur, une immense anxiété et un désir d’autosabotage tellement je suis pétrifiée. Comment cela a pu passer d’un beau rêve à un cauchemar épeurant? Je finis éventuellement par me calmer et à me rappeler les raisons pour lesquelles nous avons décidé de faire ce voyage. 

Je continue de foncer! Un pas de plus qui nous rapproche de ce grand départ en voyage.

 

Mai 2019

Les affichages de poste commencent à mon travail. Les doutes reviennent. Qu’est-ce qui m’arrive? Est-ce normal d’autant douter? Pourtant, je suis en questionnement face à cet emploi puisque mes valeurs sont quotidiennement confrontées. Et là, je me surprends à regarder les postes, à réfléchir aux possibilités qui pourraient se présenter à moi et que je vais manquer. Je réfléchis à l’année d’ancienneté que je vais perdre. D’un autre côté, je vais tellement gagner plus pendant cette année de voyage. Je réalise que nous sommes tellement mal faits comme être humain. Nous voulons toujours avoir le beurre et l’argent du beurre, nous ne sommes jamais satisfaits complètement de ce que nous avons déjà et nous nous questionnons souvent à propos de à quoi ressemblerait notre vie si nous avions pris l’autre choix. Je ressens de la colère, mais contre moi cette fois-ci. De la colère parce que je laisse la peur me faire douter.

Malgré tout, je continue de foncer malgré ces émotions avant départ.

 

Juin 2019

Je suis tellement occupée que je ne sais plus où donner de la tête. À travers mon travail à temps plein, je dois compléter toutes les démarches liées à ce grand départ en voyage, j’essaie de voir mes proches le plus possible, je mets mes biens en vente, je fais mes boîtes avec ce qui reste en vue du déménagement et je planifie le début du voyage. Ouf! Je n’arrive plus à respirer correctement tellement mon oesophage est serré d’anxiété. En plus de tout cela, je dois prendre le temps de discuter avec mes parents avant mon grand départ de la marche à suivre si jamais ils leur arrivaient quelque chose durant mon voyage d’un an. Conversation plate à avoir, mais nécessaire.

Discussions avec les proches avant un grand départ en voyage dans notre article Un grand départ en voyage: lorsque les émotions se bousculent #voyage #longvoyage #granddepart #departenvoyage #emotions

Certaines conversations sont difficiles à avoir avant un grand départ, mais elles sont nécessaires

Je me sens coupable de partir un an et de penser à moi en quelque sorte. Je me sens égoïste. Et s’ils leurs arrivaient quelque chose pendant mon voyage d’un an et que je ne les voyais plus jamais? Je crois que je me sentirais coupable pour le reste de ma vie. Je connais tellement de gens qui feraient tout pour avoir à nouveau leurs parents en vie pour profiter de moments avec eux et moi, de mon côté, je les quitte plutôt pour un an afin de vivre mon rêve. Ma mère me répétera plusieurs fois de vivre mon rêve, que c’est important et que je suis chanceuse. 

Alors, sous ses encouragements, je continue de  foncer et je me prépare à vivre ce grand départ en voyage.

 

1 semaine et demie avant le grand départ

Aujourd’hui, nous avons une fête avec nos amis et nos proches en l’honneur de notre départ imminent. Wow! Nous sommes tellement bien entourés et aimés. C’est puissant tout l’amour ressenti aujourd’hui. D’un autre côté, je panique à l’idée de ne plus voir mon monde pendant un an, moi qui est une fille très sociable et qui voit ses amies régulièrement. Je me questionne si elles vont m’oublier. Serais-je encore leur amie au retour de long voyage? Pourquoi je m’impose tout cela dont? Ah oui! Mon rêve de voir le monde avec mon copain! J’ai hâte, c’est excitant! Je suis émotivement toute mélangée! 

Je continue de foncer malgré ces émotions avant départ si contradictoires!

Party avant un grand départ en voyage dans notre article Un grand départ en voyage: lorsque les émotions se bousculent #voyage #longvoyage #granddepart #departenvoyage #emotions

Devoir quitter ses amis et sa familles, beaucoup d’émotions avant départ à gérer

 

5 jours avant le départ en voyage pour un an

Un autre jour important aujourd’hui, mais pour des raisons beaucoup moins joyeuses. Aujourd’hui, j’ai un rendez-vous chez le vétérinaire pour l’euthanasie de ma chatte qui est malade.  Je pleure sans arrêt depuis hier soir. Je demande environ aux dix minutes à mon copain si nous faisons le bon choix. Je remets tout en question. Ce chat-là, c’est comme mon enfant. Si nous ne partions pas, elle aurait peut-être encore un peu de temps pour vivre et se faire bronzer au soleil. Mon copain me rappelle ce que la vétérinaire nous a dit il y a un mois lors d’un rendez-vous que j’avais pris pour me déculpabiliser de ce choix inévitable qui s’en venait. Cette dernière a été très claire que notre «Mimine» est gravement malade, qu’elle souffre plus qu’elle ne le laisse paraître et que notre choix est le meilleur. Je doute pareil. Elle me regarde sans se douter de la trahison que je lui réserve.

Deuil avant un grand départ en voyage dans notre article Un grand départ en voyage: lorsque les émotions se bousculent #voyage #longvoyage #granddepart #departenvoyage #emotions

Certains deuils sont plus difficiles à vivre avant un grand départ en voyage

Je pleure tellement. Je ne savais même pas qu’autant de larmes pouvaient sortir. En plus, nous avons ce soir une entrevue pour un house sitting en Australie où nous nous occuperons d’un…chat. Aucune idée comment je vais faire pour ne pas pleurer et même pour arriver à les voir tellement mes yeux sont bouffis. On va au rendez-vous chez le vétérinaire, on lui dit adieu pendant de longues minutes, je lui demande pardon plusieurs fois. Ce deuil sera le plus difficile à vivre et à surmonter de tous les deuils que m’aura fait vivre la préparation et le départ en voyage pour un an. 

On continue malgré la douleur…on fonce.

⇒ À lire également : Le house sitting : Le gardiennage de maison pour voyager à faible coût

 

Le Jour J du grand départ en voyage

Oh mon dieu! Wow! Nous le faisons vraiment! Je ne pensais même pas y arriver. Le temps a filé tellement vite ces derniers jours. La fierté m’envahit! La tristesse aussi. Par chance, peu de gens sont venus à l’aéroport, moins de risques que je pleure. Tout va bien, nous partons à l’aventure que je me répète.

À l'aéroport, des émotions avant départ en voyage dans notre article Un grand départ en voyage: lorsque les émotions se bousculent #voyage #longvoyage #granddepart #departenvoyage #emotions

L’aéroport, là où on vit nos dernières émotions avant départ. Des émotions si contradictoires.

Oh non! Ma belle-mère commence à verser quelques larmes. Je respire profondément. Je ne sais même pas si j’ai encore des larmes de toute manière tellement j’ai pleuré dans les derniers jours. Nous nous enregistrons. Nous nous dirigeons vers l’escalier pour la sécurité. Je me répète de ne pas regarder ma mère qui nous accompagne jusqu’au dit escalier. Je me tourne et la vois. Automatiquement, je redescends rapidement pour l’étreindre une dernière fois avant un an et je pleure, bien évidemment. Je lui dis que je l’aime pour la cent cinquantième fois. Je lui ai jamais dit autant je t’aime que dans les dernières semaines! Je ressens présentement tout le spectre ou presque des émotions en même temps dans ce court moment. C’est vraiment intense comme «feeling»! 

Nous relâchons notre étreinte. Je regarde en avant, je rejoins mon copain en haut de l’escalier et, sans un autre regard vers ma vie que je laisse ici à Québec pour un an, je fonce pour mon grand départ en voyage. »

Est-ce qu’un voyage au long court vous interpelle? Ou peut-être avez-vous déjà eu la chance de vivre un grand départ en voyage? Nous serions curieuses que vous nous parliez de votre propre expérience dans la section commentaires et n’hésitez surtout pas à ajouter vos conseils pour se préparer émotionnellement à un long voyage, car on le sait, cela amène vraiment beaucoup d’émotions avant départ.


Informations pratiques pour organiser vos voyages


⇒ Suggestion LVDQ pour votre hébergement : Lorsque vous planifierez vos voyages, vous pouvez utiliser ce lien Booking.com afin de vérifier ce qu’il y a de disponible pour vos hébergements. Chaque fois que vous utilisez nos liens avant de réserver, peu importe l’hébergement que vous réservez, ce partenaire nous verse une partie de sa commission sans que cela vous coûte davantage. Ce simple geste permet de nous aider à faire vivre ce Magazine web. Merci de nous encourager dans notre travail de vous fournir de l’information pour vos voyages.


⇒ Suggestion LVDQ : Pour trouver un vol pas cher pour vos voyages : Nous vous suggérons deux bons comparateurs de prix pour trouver vos vols les moins chers. Ce sont deux comparateurs de vols très populaires et simples d’utilisation que nous avons choisis comme partenaires. On vous recommande CheapOair qui offre même une carte en temps réel des destinations et leurs conditions de voyage où il est possible de voyager en temps de covid en fonction de votre pays d’origine et de votre citoyenneté. Et bien sûr, Expedia, qui est aussi intéressant pour trouver des hôtels à bon prix. En cliquant sur nos liens avant de faire vos recherches et de réserver, sans que cela ne vous coûte plus cher, vous nous encouragez à faire vivre la mission de Les voyageuses du Québec qui est de démocratiser le voyage au féminin et à créer des projets pour la belle communauté que nous sommes.


⇒ Suggestion LVDQ pour vos assurances voyage : Si vous recherchez une bonne assurance voyage pour votre prochain voyage, économique, fiable et appréciée des voyageurs depuis de nombreuses années, on vous suggère fortement de faire votre demande de soumission ici, via ce lien, sur le site de Sécuriglobe, le plus important courtier en assurances voyage et santé au Canada qui représente plus de 11 assureurs différents. C’est un bon partenaire à nous et si vous cliquez sur notre lien ici-haut, vous serez dirigés directement sur notre page partenaire pour faire votre achat en ligne. Si vous préférez les contacter via téléphone, il est important de leur mentionner le code REF002.


⇒ L’outil par excellence de planification de voyage : Pour celles qui adorent planifier leurs voyages, vous serez ravies d’apprendre qu’il existe un outil hyper complet de planification et de gestion de voyage. Créé par deux Québécois, dont Nathalie, fière voyageuse du Québec, Planning Motion est l’outil en ligne à avoir. Ça fonctionne sur un plan d’abonnement et cette application vous permettra d’avoir au même endroit le calendrier interactif de votre voyage, votre itinéraire sur une carte (qu’il est possible de partager), les informations et documents de vos réservations d’hébergements, de transports, etc, les dépenses converties en une seule devise, des listes de planning, un PDF complet du voyage et bien plus. L’essayer, c’est l’adopter!


Une petite note ça fait toujours plaisir 🙂
5/5 ( 3 votes)

Vous êtes sur Pinterest? Vous pouvez ajouter les épingles de cet article : Un grand départ en voyage: lorsque les émotions se bousculent

Départ en voyage : passer par toute une gamme d'émotions Départ en voyage : passer par toute une gamme d'émotions

* Cet article a été rendu possible grâce à la collaboration de nos auteures, tous les propos et les expériences demeurent les leurs. Ils comportent également des liens affiliés de partenaires, choisis judicieusement par l’équipe de LVDQ, pour vous aider dans la planification de votre prochain grand départ en voyage. 

Pour continuer la lecture

8 Commentaires

cyrille 29 janvier 2020 - 15 h 06 min

plus le jour j se rapproche, plus j’ai le cœur qui bât la chamade et l’estomac qui ballonne, je ne sais toujours pas pourquoi. avant je pensais qu’il s’agissait d’une mauvaise prémonition, mais avec le temps j’ai compris que c’était la peur de tout quitter. malgré tout, ça ne m’empêche pas de voyager.

Répondre
Annie Bussière 2 février 2020 - 10 h 59 min

La fébrilité peut-être? La peur de manquer quelque chose? Toutes ces réponses 😝 je te comprends!

Répondre
Jaquie Notte 28 Décembre 2019 - 13 h 46 min

Je pars dans six jours pour un tour du monde en solo. Je n’ai jamais voyagé sauf deux tout inclus (Cuba et Mexique) et un voyage en Islande avec des amis (mais qui a dû être annulé parce que mon copain était tombé malade en arrivant sur l’île).
Donc c’est dans six jours que je m’en vais me poser à l’autre bout de la planète et de mon p’tit Québec, complètement seule !
J’ai fouillé tous les sites imaginables pour tomber sur quelqu’un qui vis ou aurait vécu ce que je ressens depuis ces dernières semaines. Stress, doutes, peurs, par moment je ne ressens même plus la hâte, je suis comme dans une no-time zone, le temps s’écoule comme un liquide renversé qu’on regarde avant d’agir.
Je regarde mes chats et mon chien et j’ai peur qu’ils leurs arrivent quelque chose, ça dû être un gros choc de perdre ton chat à ce moment-là. Bref, tout pour dire qu’au final, je m’en sors plutôt bien émotionnellement! Je pense que de bien choisir ses premières destinations est essentiel. Je commence en Nouvelle-Zélande trois semaines avec mon copain (oui, ça aide de pas lui dire bye en même temps que les autres, ça aurait été trop pesant!) et ensuite je vais au Japon seule. Je me sens complètement aisé d’aller au Japon seule et je pense que de commencer avec un pays qui nous rend à l’aise nous permet de « rentrer dans l’ambiance » plus facilement pour quand le temps sera venu d’aller plus loin dans d’autres pays.
Merci pour ton témoignage! C’est fou comment on s’accroche à ces petits mots des autres internautes pour s’en sortir à ce moment où personne ne semble vraiment comprendre ce que l’on vit à moins de l’avoir vécu!
🙂 Jaquie

Répondre
Annie Bussière 2 février 2020 - 10 h 57 min

Allo
Merci pour ton message! Je suis contente que cela t’ait parlé! J’espère que ton voyage va bien!

Répondre
Marie Pronovost 2 Décembre 2019 - 10 h 34 min

Je pleure la veille ( toute la journée ) et le jour du départ , immanquablement ( pour des vacances de plus d’une semaine ). . Peut-être parce que je cours à droite et à gauche pour que tout soit en ordre et parfait avant mon départ, et qu’arrive le moment du départ et je suis très fatiguée ,? (Et je m’y prend assez d’avance )
Chose très curieuse , dès que j’ai franchi la porte mes larmes sont déjà sèches et je profite dès lors de mes vacances
Je pensais que j’étais la seule à vivre de telles émotions, car quand je dis cela à mes proches ,ils ont tous un sourire en coin et trouvent ce comportement pas mal bizarre ( je m’en vante pas , soyez sûres ) …… bref ils ne sont pas dans mes émotions Peut-être que j’ai le sentiment d’oublier quelque chose d’important ? Je ne sais pas
Je ne m’empêche pas de partir, car j’aime beaucoup voyager ,malgré tout.

Répondre
Annie Bussière 2 février 2020 - 10 h 58 min

Je te comprends tellement! C’est tout à fait normal! 😊 l’important c’est de continuer à voyager comme tu le fais!

Répondre
Justine 6 novembre 2019 - 10 h 22 min

C’est comme ça que je me sens face à ma famille/amoureux à chaque fois que je pars !! Même pour un deux-trois semaines. J’ai l’impression de les abandonner..
Je sais maintenant que j’aurai toujours ce sentiement quand je partirai n’importe ou et je l’accèpte mais c’est pas toujours facile!!
Exemple, je suis partie seule pour la première fois au Vietnam au printemps et durant les 30 heures d’avion j’ai échaffaudé 1000 et un plan de secours de retour à la maison si jamais je m’ennuyais trop de ma famille ahahahah (et j’ai 23 ans lol)
Bel article :)!!

Répondre
Annie Bussière 12 novembre 2019 - 6 h 56 min

Contente de voir que je ne suis pas seule avec ce sentiment! Quand je partais moins longtemps (2-3 semaines) je me sentais coupable pour mes animaux ahahha Tu fais bien de voyager malgré tout! Merci pour ton commentaire! 🙂

Répondre

Laissez un commentaire

3 × 5 =

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

Découvrez notre nouvelle boutique en ligne, des produits créés pour vous, voyageuses du QuébecCliquez ici pour découvrir nos produits
+