5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes

Par Caroline Gref
2299 Vues
5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

Êtes-vous accros à la randonnée et aux voyages ? Souhaitez-vous constamment partir effectuer un trek en montagne dans un pays lointain pour découvrir de nouveaux horizons ? Toutefois, le retour à la réalité peut être brutal ! Je vous propose ici 5 témoignages d’hommes et de femmes, pour qui le retour à la réalité a été difficile et qui ont vécu un blues après un voyage de randonnée.

La préparation du voyage : L’excitation

Lorsque l’on convoite une destination pour y effectuer un voyage de randonnée, que l’on fait des recherches, que l’on analyse les cartes des sentiers, nous sommes dans une phase d’euphorie. L’excitation est telle que l’on ne pense qu’à notre voyage en y rêvant et en se voyant déjà fouler les sentiers sur les crêtes escarpées. Cette période de préparation peut être assez courte ou relativement longue, selon la nature de votre projet.

Que l’on organise soi-même le voyage ou avec une agence de trek, l’excitation est à son comble. Durant toute cette période, vous êtes sur un « HIGH » d’émotions. Vous faites plusieurs lectures, regardez plusieurs documentaires sur Internet et effectuez des recherches d’hébergements de gîtes et refuges. C’est tellement excitant cette étape de la planification ! Vous débutez également votre entraînement quelques mois avant votre départ, afin d’être prêt physiquement et mentalement à la réalisation de votre voyage.

⇒ À lire également : Voyage de randonnée : Tout savoir pour planifier son trek organisé avec une agence

Randonnée sur le GR20 en Corse dans notre article 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

Magnifique lever de soleil sur les sentiers du GR20 en Corse

 

La réalisation du voyage : L’extase

L’étape du voyage est enfin arrivée, vous êtes fin prêt à vivre votre rêve devenu réalité. Vous avez peine à croire que vous avez attendu toute une année pour la réalisation de ce voyage et que vous y êtes enfin. Les journées défilent rapidement et vous avez l’impression de renaître. Déjà une semaine de passée et il ne reste que quelques jours encore. Les études prouvent que la randonnée est un antidépresseur, il élimine le stress. Quand on passe quelques semaines à vivre de montagnes, d’air frais, on libère des endorphines ;  l’hormone du plaisir.

⇒ À lire également : Voyager en palette d’émotions : lorsque l’aventure devient introspection

 

La fin du voyage : La déprime

Le voyage est désormais terminé et vous venez d’arriver à la maison. Votre boîte à lettres est remplie de comptes à payer, votre boîte de courriel est pleine de emails du bureau. Vous devez récupérer vos enfants chez votre ex-conjoint, faire l’épicerie, le souper et les tâches ménagères. Vous devez gérer trop de responsabilités à la fois et la réalité quotidienne de la « vie normale » vous rattrape trop rapidement. VOUS PANIQUEZ !

⇒ À lire également : Retour de voyage : Ma déprime post voyage au retour d’un tour du monde

Souvent, nous ne sommes pas préparées au choc du retour. Vous souffrez donc du blues des vacances, ce blues après un voyage de randonnée que plusieurs souffrent. Dans un premier temps, vous vous sentirez fatigué et déprimé. Votre corps s’étant habitué à l’effort physique, à faire le plein d’oxygène en étant à l’extérieur alors que maintenant, vous êtes cloîtré entre quatre murs, dans un mode de vie plus sédentaire. Votre corps subit un choc dû au changement de rythme de vie et aussi, dû au décalage horaire. Vous trouvez la vie urbaine superficielle, surtout si vous revenez d’un pays pauvre défavorisé ou tout simplement d’un pays moins urbanisé.

⇒ À lire également : Voyage au long cours : Tout ce que j’aurais aimé savoir avant de partir un an

 

5 témoignages d’un blues après voyage de randonnée en montagnes

Je vous présente ici les 5 témoignages de gens qui ont vécu le blues après un voyage de randonnée , pour qui le retour à la réalité après un trek en montagnes a été difficile.

Témoignage de Véronique Toraille : le blues après un voyage de randonnée sur le GR20 en Corse

Véronique a effectué un trek sur le sentier mythique du GR20 en Corse, en septembre 2019. C’était un trek organisé avec une agence et avec un guide local. Le groupe a été formé par moi-même, Caroline Gref. Nous étions 12 personnes dans le groupe pour une durée de deux semaines.

⇒ À lire également : Faire le GR20 en Corse : Tout savoir sur cette longue randonnée en Corse

Je n’ai jamais vraiment réalisé que les journées passaient si vite, dit-elle. Deux ou trois jours avant la fin, lorsque le guide nous a annoncé que c’était nos derniers jours, j’ai eu un choc. Véronique a eu l’impression que cela allait durer sans fin, cette nouvelle routine, cette nouvelle vie bien simple, de marcher à longueur de journée ! Pas de tracas du quotidien, déclare-t-elle, j’étais comme dans une bulle. C’est comme si j’avais pris une claque en plein visage, qui m’aurait brutalement réveillée, sortie de mon rêve. Je me suis sentie soudainement triste, je ne voulais pas que ça s’arrête, confie-t-elle. Elle ressentait ce fameux blues après un voyage de randonnée en montagnes.

Trek sur le GR20 en Corse dans notre article 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

Véronique, fière d’avoir complété le GR20 en Corse

Le retour à la routine a été très difficile pour elle. Revenir signifiait recommencer à organiser des repas, s’occuper de sa maison, des factures, le travail, l’horaire avec ses enfants. Véronique s’est sentie submergée par tous ces aspects du quotidien auxquels elle avait échappé pendant deux semaines et qui ne lui manquait pas du tout !

En revenant, Véronique avait l’impression de ne plus être à sa place, téléportée dans un monde autrefois le sien, mais qui ne lui correspondait plus. Elle a ressenti le besoin de s’isoler et avait l’impression que sa vie était compliquée et sans intérêt. Elle n’avait qu’une envie, celle de repartir avec son sac sur le dos. Je me suis beaucoup questionnée sur le sens de ma vie, dit-elle. C’était ça, mes deux semaines de trek, deux semaines à ne penser à rien, à être dehors toute la journée, à vivre simplement, manger, marcher, dormir et découvrir de merveilleux paysages.

Groupe du trek sur le GR20 en Corse dans notre article 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

Les 12 participants du trek sur le GR20 en Corse

Elle a remis en cause plusieurs aspects de sa vie et s’est sérieusement demandé si elle ne devait pas tout quitter et repartir. En 2020, elle s’était fixée comme objectif de partir seule quelques semaines sur Compostelle avec son sac à dos, mais à cause de la pandémie de la Covid-19, ce projet a avorté. Elle pense prendre une année sabbatique pour partir à nouveau quand elle le pourra, ce n’est que partie remise.

Retour du trek sur le GR20 en Corse dans notre article 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

Sentier difficile et technique sur le GR20 en Corse

 

Témoignage de Sébastien Trudel : dur retour à la réalité après ses treks en montagnes

Sébastien est alpiniste, il a fait plusieurs expéditions en haute montagne, il a randonné entre autres en Alaska, en Inde, en France, en Argentine et au Népal. Les voyages de Sébastien, d’une durée moyenne de trois à cinq semaines, ont été planifiés par lui-même et ses partenaires de montagne, ou organisés avec une agence de guides locaux.

Trek de Manaslu au Népal dans notre article 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

Sébastien lors d’un trek au Népal sur le Manaslu

Les mois précédant un voyage de randonnée, Sébastien fait beaucoup de lectures, de planifications et d’entraînements physiques soutenus en montagne. Durant les treks, on vit un jour à la fois, dit-il. On marche en pensant à rien d’autre, on voit des paysages exceptionnels, on vit simplement, avec aucun horaire précis. Après avoir passé des semaines dans des endroits nouveaux, à vivre des expériences uniques, Sébastien trouve le retour au quotidien toujours un peu difficile.

⇒ À lire également : Comment se préparer à la haute altitude pour éviter le mal des montagnes

Difficile retour d'un voyage randonnée en Alaska dans notre article 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

Lever de soleil sur le Denali en Alaska, un voyage de Sébastien dont le retour fut difficile

Le retour ressemble à un post-partum dit-il : la préparation du projet a pris beaucoup de place et maintenant qu’il est terminé, il y a un vide. C’est véritablement l’aboutissement d’un projet dans lequel j’ai focalisé toute mon énergie durant plusieurs mois, voire des années. Sébastien voyage parfois dans des endroits modestes, voire très pauvres. Selon lui, le contraste entre la simplicité de la vie en montagne et la frénésie de la vie urbaine, qui nous bombarde d’artifices, censés nous combler, est parfois frustrant. Alors qu’en expédition, toute notre vie entre dans un sac à dos, affirme-t-il. Le confort d’une maison, d’une voiture et d’un bureau tout propre, semble soudainement futile.

⇒ À lire également : Comment j’ai adopté un mode de vie minimaliste avant mon grand départ en voyage

Après quelques semaines à se reposer après le retour d’un voyage de randonnée, Sébastien sent le besoin d’avoir de nouveaux projets, le besoin d’en apprendre plus sur de nouvelles régions et de relever de nouveaux défis. Sébastien sent un engagement émotif et physique envers ses projets. Et selon lui, il faut faire le deuil du dernier voyage pour laisser la place pour le prochain.

Trek sur l'Aconcagua en Argentine dans notre article 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

Certains voyages de randonnée, comme l’ascension de l’Aconcagua en Argentine, nécessite une grande préparation

 

Témoignage de Catherine Charette : le blues du retour à la réalité après un voyage de 11 mois en Amérique du Sud

En 2003, Catherine s’est envolée pour l’Amérique du Sud pour un voyage en sac à dos d’une durée de 11 mois. Ses destinations ont été l’Argentine, la Bolivie, le Vénézuela et le Pérou. Elle y travaillait comme gestionnaire d’un projet de coopération volontaire dans un orphelinat. Elle a passé la moitié de son temps à randonner en mini groupe avec un guide dans certaines régions des plus dangereuses de l’Amérique du Sud. Le trek qui l’a beaucoup marqué, 9 jours dans le parc Nahuel Huapi, dans la Cordillère des Andes en Argentine.

Déprime au retour d'un voyage en Argentine dans notre article 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

Catherine dans le parc Nahuel Huapi en Argentine, son trek qui fut le plus marquant de son long voyage

Quand elle est revenue à Montréal, elle n’était donc plus la même personne et côtoyait des gens qui n’avaient jamais vécu une telle expérience. Vivre librement, voir comment les autres vivent et en plus d’aller à leur rencontre et de travailler avec eux, c’est transformateur dit-elle. Catherine a gravi plusieurs montagnes de plus de 5000 mètres, a vu des animaux sauvages, des glaciers, des geysers et des volcans.

Rencontre lors d'une randonnée en Bolivie dans notre article 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

De belles rencontres sur les sentiers du Parque Cretácico, à Cal Orck’o, en Bolivie

Tout était maintenant possible pour elle : quitter un excellent emploi, tout vendre pour partir à l’aventure et profiter de la vie, il y a peu de gens qui sont prêts à faire cette folie, affirme-t-elle. Elle se sentait plus aventureuse et vibrante par rapport à ses collègues de travail qui étaient très rationnels, très carrés. Catherine n’a pas ressenti un gros blues à son retour de voyage, mais de l’ennui et surtout le sentiment que ses aventures n’intéressaient pas tellement les autres.  Elle se définit comme une passionnée, une femme allumée par les aventures et les voyages.

⇒ À lire également : Préparer son voyage : Comment se préparer à un long voyage

Paysage de la Nahuel Huapi trail en Argentine dans notre article 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

Difficile retour à la réalité après un trek dans les magnifiques paysages de la Nahuel Huapi trail en Argentine

 

Témoignage de Nado Denocho : un retour de voyage en solo en Amérique du Sud qui aide à se définir

Nado a effectué son premier voyage solo en 2013, en Amérique latine, soit au Pérou, en Bolivie et en Argentine. Un voyage de trek qu’il a lui-même organisé, pour une durée d’un mois et demi. C’était aussi la première fois qu’il randonnait seul. Avant ce voyage, il était craintif de partir seul vers l’inconnu. Mais une fois sur place, il a adoré l’expérience. Selon lui, voyager seul est comme de la méditation. Nado a randonné sur le Machu Picchu et le Canyon Del Colca.

⇒ À lire également : Où partir seule en tant que femme : 12 destinations pour un voyage en solo

Trek de randonnée au Machu Picchu au Pérou dans notre article 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

Nado, seul au monde sur le Machu Picchu au Pérou

En revenant chez moi, durant la première semaine, j’étais encore sur le « hype », comme sur un nuage, dit-il. Nado racontait son voyage à qui voulait bien l’entendre et ça lui faisait un grand bien de pouvoir en parler. Mais peu de temps après, il a senti le besoin de changer de vie, il a donc trouvé un nouvel emploi. Il s’est aussi initié à de nouvelles activités sportives telles que le ski de fond, l’escalade et bien sûr, la pratique de la randonnée sur une base plus régulière. Ça m’aidait à évacuer ce débordement d’énergie que j’avais en moi, déclare-t-il. Franchement, je me suis découvert durant ce voyage. Avant, j’étais beaucoup dans le métro, boulot, dodo, à m’oublier pour les autres et je me sentais pris au piège, dit-il.

⇒ À lire également : 6 mois de voyage à l’étranger, ce que cela m’a fait réaliser

Ce voyage m’a juste prouvé à moi-même que je pouvais tout faire ! Nado a compris que le fait d’être seul en voyage ne veut pas nécessairement dire solitaire. Ça veut seulement dire que nous pouvons choisir d’être entouré de gens de qualité, dans le cas contraire, apprendre à être bien avec soi-même.

⇒ À lire également : Personnalité introvertie : Apprendre à voyager seule en étant introvertie

 

Témoignage de Marie Leroux : le blues après un voyage de randonnée en Crète

En 2016, Marie partait pour la Crète avec une agence, pour un trek en groupe. Tous des gens qu’elle ne connaissait pas, mais toutefois la chimie s’y est vite installée. Tout au long du voyage, Marie était en mode découverte et vivait pleinement sa passion ; la randonnée.

Le trek de Marie était d’une durée de deux semaines, mais elle a décidé de prolonger son voyage d’une semaine avec un guide crétois pour y effectuer de la randonnée. Ce fut vraiment magique, me raconte-t-elle.

Randonnée sur l'île de Crète dans notre article 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

Marie lors de sa randonnée sur l’île de Crète

Le retour a été difficile pour Marie ; OUF !  Le choc au retour et la nostalgie ont embarqué, et pas à peu près dit-elle. Je ne trouvais plus mes repères. Mes pensées étaient sans cesse là-bas avec le groupe. Marie affirme s’être sentie nostalgique et déprimée, d’avoir ressenti le blues après le voyage de randonnée durant une bonne année. Heureusement, Marie est restée en contact avec une des participantes du groupe. Cette amitié lui a permis de faire le deuil de son voyage, en partageant leurs souvenirs ensemble.

Selon Marie, voyager nous change d’une façon ou d’une autre. L’important c’est d’avoir de l’ouverture face à soi-même et face aux autres. Ça nous change de l’intérieur, ça nous forge, nous rend plus forte, plus autonome et plus fière de nous, confie-t-elle.

Difficile retour d'un voyage de randonnée sur l'île de Crète dans notre article 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

Un difficile retour à la réalité pour Marie après sa randonnée dans les magnifiques paysages de l’île de Crète

 

Les souvenirs de voyage : Le deuil

Vous revenez de voyage, vous avez perdu vos repères et ne savez plus quelle direction suivre. Je vous conseille d’élaborer un plan d’action, afin de mieux vous adapter à votre retour. Planifiez-vous un horaire d’activités sportives ou d’entraînement, seul ou en groupe d’amis. Des sorties de randonnée en montagne seront définitivement votre meilleur remède. Ne vous en faites pas, le blues après un voyage de randonnée est normal et heureusement passager.

Par contre, n’oubliez surtout pas de vous reposer, car votre corps en aura grandement besoin après tous les efforts physiques que vous lui avez imposés durant ce voyage de randonnée. Planifiez-vous des activités relaxantes. Pourquoi ne pas aller au spa avec des copines ou avec votre conjoint, pour détendre tous vos muscles ? L’important c’est d’écouter votre corps.

Pour réussir à faire le deuil d’un voyage de randonnée, je vous recommande d’écrire un blog de voyage. Ainsi, en mettant sur papier vos états d’âme, tous les détails de votre itinéraire et de vos souvenirs, vous ferez en quelque sorte une thérapie. Pour ma part, c’est ce que j’ai fait. J’ai écrit un article de blog à mon retour de voyage de trek sur l’Île de la Réunion en 2018 et sur mon parcours sur le GR20 en Corse en 2019. Le fait de mettre le tout par écrit et d’aider les autres personnes à planifier un tel voyage, est vraiment valorisant et bénéfique.

Je vous conseille également de faire une présentation PowerPoint pour expliquer votre voyage à vos parents et amis. De cette façon, toute votre énergie sera canalisée sur la réalisation de cette présentation. Pourquoi ne pas faire une présentation sur les médias sociaux via une plate-forme telle que Zoom ?

⇒ À lire également : Voyager par procuration : 10 manières de se sentir en voyage à la maison

Trek de randonnée à l'île de la Réunion dans notre article 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

Pour vaincre mon blues de voyage de randonnée, j’écris des blogs, comme celui sur mon trek à l’île de la Réunion

 

La visualisation d’un nouveau projet

Pour aller de l’avant et vaincre le blues après un voyage de randonnée, je vous recommande de faire une liste des différentes destinations qui vous intéressent, sans nécessairement arrêter votre choix. Mais comment choisir LA prochaine destination pour un voyage de trekking ?

Est-ce que ce sont les paysages tropicaux luxuriants qui vous allument ou plutôt des sommets enneigés ? Pour trouver la destination idéale pour votre prochain voyage de randonnée, je vous conseille de regarder ce que les agences de trek offrent comme destination. Faites également des recherches sur YouTube en utilisant des mots-clés, TREK, HIKING, RANDONNÉE et le nom du pays concerné. De cette façon, vous pourrez analyser en détail les sentiers de randonnée et les panoramas que vous y découvrirez. Vous serez donc mieux informé et vous pourrez effectuer un triage préliminaire de destinations qui vous intéressent le plus. De cette façon, vous pourrez aller de l’avant dans un nouveau projet de voyage et votre blues sera vite passé.

 

En conclusion

Qu’il s’agisse d’un voyage à court ou long terme, d’un voyage en autonomie ou organisé avec une agence, le blues après un voyage de randonnée sera réel et tout à fait normal. Son intensité sera vécue différemment d’une personne à l’autre. Toutefois, un point revient fréquemment dans les témoignages ; le besoin de faire une mise au point sur nos choix de vie future.

Durant le voyage de randonnée, vous serez déconnecté de la réalité quotidienne et vous vivrez le moment présent, oubliant presque votre vie d’avant. Une fois le voyage terminé, la routine reprend son cours normal et vous aurez de la difficulté à réintégrer votre vie bien rangée et sédentaire. Vous n’aurez qu’une envie, celle de repartir avec votre sac sur le dos. Un voyage en trek vous changera, vous vous sentirez plus accomplie, plus consciente et aussi plus autonome. Pour vous aider à vaincre votre blues du voyage, mettez par écrit votre itinéraire et vos états d’âme. Créez un blog ou même un diaporama avec photo et description,  que vous pourrez présenter à votre famille. Le fait de raconter votre périple vous aidera à gérer les émotions. Une fois que votre blues sera passé, vous pourrez débuter la planification de votre prochain voyage de randonnée et aller de l’avant avec ce nouveau défi.

 


Informations pratiques pour organiser vos voyages de randonnée


⇒ Suggestion LVDQ pour votre hébergement : Lorsque vous planifierez vos voyages de randonnée, vous pouvez utiliser ce lien Booking.com afin de vérifier ce qu’il y a de disponible pour vos hébergements. Chaque fois que vous utilisez nos liens avant de réserver, peu importe l’hébergement que vous réservez, ce partenaire nous verse une partie de sa commission sans que cela vous coûte davantage. Ce simple geste permet de nous aider à faire vivre ce Magazine web. Merci de nous encourager dans notre travail de vous fournir de l’information pour vos voyages.


 


⇒ Suggestion LVDQ : Pour trouver un vol pas cher pour vos voyages de randonnée : Nous vous suggérons deux bons comparateurs de prix pour trouver vos vols les moins chers. Ce sont deux comparateurs de vols très populaires et simples d’utilisation que nous avons choisis comme partenaires. On vous recommande CheapOair qui offre même une carte en temps réel des destinations et leurs conditions de voyage où il est possible de voyager en temps de covid en fonction de votre pays d’origine et de votre citoyenneté. Et bien sûr, Expedia, qui est aussi intéressant pour trouver des hôtels à bon prix. En cliquant sur nos liens avant de faire vos recherches et de réserver, sans que cela ne vous coûte plus cher, vous nous encouragez à faire vivre la mission de Les voyageuses du Québec qui est de démocratiser le voyage au féminin et à créer des projets pour la belle communauté que nous sommes.


 


⇒ Suggestion LVDQ pour vos assurances voyage : Si vous recherchez une bonne assurance voyage pour votre prochain voyage, économique, fiable et appréciée des voyageurs depuis de nombreuses années, on vous suggère fortement de faire votre demande de soumission ici, via ce lien, sur le site de Sécuriglobe, le plus important courtier en assurances voyage et santé au Canada qui représente plus de 11 assureurs différents. C’est un bon partenaire à nous et si vous cliquez sur notre lien ici-haut, vous serez dirigés directement sur notre page partenaire pour faire votre achat en ligne. Si vous préférez les contacter via téléphone, il est important de leur mentionner le code REF002.


 


⇒ L’outil par excellence de planification de voyage : Pour celles qui adorent planifier leurs voyages, vous serez ravies d’apprendre qu’il existe un outil hyper complet de planification et de gestion de voyage. Créé par deux Québécois, dont Nathalie, fière voyageuse du Québec, Planning Motion est l’outil en ligne à avoir. Ça fonctionne sur un plan d’abonnement et cette application vous permettra d’avoir au même endroit le calendrier interactif de votre voyage, votre itinéraire sur une carte (qu’il est possible de partager), les informations et documents de vos réservations d’hébergements, de transports, etc, les dépenses converties en une seule devise, des listes de planning, un PDF complet du voyage et bien plus. L’essayer, c’est l’adopter!


Et vous, avez-vous déjà vécu un blues après un voyage de randonnée? Racontez-nous votre petite histoire dans la section des commentaires.

Une petite note ça fait toujours plaisir 🙂
5/5 ( 1 votes)

Vous êtes sur Pinterest? Vous pouvez ajouter les épingles de cet article : 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes.

5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage 5 témoignages sur le BLUES après un voyage de randonnée en montagnes #randonnee #blues #retourdevoyage #trek #voyage

* Cet article a été rendu possible grâce à la collaboration de notre auteure et de ses invités. Tous les propos et les expériences demeurent les siens et ceux de ces derniers ainsi que les photos qui servent à imager leurs aventures. Ils comportent également des liens affiliés de partenaires, choisis judicieusement par l’équipe de LVDQ, pour vous aider dans la préparation de votre projet de voyage de randonnée.

Pour continuer la lecture

Laissez un commentaire

5 × 1 =

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

Découvrez notre nouvelle boutique en ligne, des produits créés pour vous, voyageuses du QuébecCliquez ici pour découvrir nos produits
+