Faire du camping sauvage : Trucs et astuces pour du camping sauvage de luxe réussi

Par Melanie Briand
4194 Vues
Faire du camping sauvage: Trucs et astuces pour du camping sauvage de luxe réussi #camping #campingsauvage #quebec

Partir en camping sauvage sans organisation préalable n’est certainement pas la meilleure idée. Dans cet article, notre collaboratrice passe en revue tout le nécessaire pour organiser et faire du camping sauvage de luxe et en faire une expérience réussie. 

Sommaire de l'article

Faire de son expérience en camping sauvage, une expérience réussie

Le camping sauvage, source de bonheur pour certains et de dégoût pour d’autres, peut s’avérer une expérience où le luxe est bel et bien présent. Se retrouver seuls au monde pendant quelques jours, avec des gens qu’on aime dans un décor paradisiaque, ça n’a pas de prix. On se sent entièrement libres! Cependant, plusieurs ont l’impression que faire du camping sauvage est synonyme d’inconfort ou de repas mangés à même la canne de conserve. Résultat? Un certain dédain accompagne l’idée de planter sa tente pour les vacances. Pour vous guider dans cette pratique, j’ai envie de vous partager mes trucs et astuces pour du camping sauvage de luxe réussi. En souhaitant que vous soyez tentés de faire le saut vous aussi.

 

La clé du camping sauvage de luxe réussi : l’organisation

Comme dans bien des cas, le succès derrière une expérience de camping sauvage réussie passe par l’organisation et la préparation pré-voyage. Ceci dit, il est possible de tirer de bonnes anecdotes de plans spontanés, mais lorsqu’on veut profiter de l’expérience au maximum sans se casser la tête, le travail en amont est essentiel. La règle d’or à respecter est de préparer ses repas à l’avance et de n’apporter que le nécessaire, de façon à ne pas être surchargé, tant au niveau de l’équipement que de la nourriture. Le résultat en découlant? Plus de temps pour profiter des lieux et relaxer, de vraies vacances quoi!

⇒ À lire également : Le House-sitting  : Le gardiennage de maison pour voyager à faible coût


Si vous avez besoin d’aide pour la planification et la réalisation de votre voyage, mais que vous voulez un voyage personnalisé et authentique au Canada, prenez contact avec Sandra, l’expert local d’Evaneos.


Vous pourrez échanger directement avec elle via votre espace client et même l’appeler au Canada avec un numéro gratuit ! Vous pouvez demander un devis gratuit ici-même.


Relaxer en camping sauvage dans notre article Faire du camping sauvage: Trucs et astuces pour du camping sauvage de luxe réussi #camping #campingsauvage #quebec

Une bonne préparation permet de mieux profiter une fois sur place

 

 

N’apporter que le nécessaire est un gage de réussite en camping sauvage

Un peu dans le même principe que lorsqu’on voyage en sac à dos, éliminer le superflu est primordial afin de diminuer la charge de travail en camping sauvage. En effet, tout ce qu’on apporte devra être préparé, chargé, assemblé, placé, nettoyé, etc… Il faut donc, d’abord et avant tout, déterminer nos besoins pour dresser une liste réaliste du nécessaire à apporter. Voici quelques questions à se poser pour y arriver :

  • À quelle période de l’année je prévois partir et dans quelle région? Ceci déterminera les vêtements nécessaires, les besoins de chauffage ainsi que les protections à prévoir contre les intempéries.
  • Combien de jours passerons-nous sur place? La durée indiquera le nombre de repas et la quantité d’eau à prévoir, mais aussi le carburant pour le réchaud et le nombre de vêtements à apporter.
  • Combien sommes-nous? Encore une fois, le nombre de personnes influencera la nécessité en nourriture et en équipement. De mon côté, je suis toujours partie en camping sauvage en famille et avec une autre famille d’amis. Nous pouvions alors partager des repas et du matériel (pas besoin de 2 réchauds, 2 cafetières, 2 abris et autre… un exemplaire suffit). C’est la meilleure condition pour alléger l’effectif.
  • Quel sera le menu et quels choix puis-je faire pour me permettre de préparer un maximum de repas à l’avance? Tout ce qui est cuisiné à l’avance diminuera vos besoins en eau et en carburant, en plus de vous faire sauver énormément de temps lors de la période des repas. Ce menu risque aussi d’être plus savoureux et élaboré, ce qui rendra cette expérience de camping sauvage plus luxueuse.
  • Quelles seront les activités pratiquées sur place? De mon côté, faire du camping sauvage de luxe rime avec sports nautiques et nécessite un peu plus d’équipement. Nos activités sur l’eau nous occupant une bonne partie de la journée, nous apprécions d’autant plus l’efficacité lors de la préparation des repas.

 

La période et la région sélectionnée pour faire du camping sauvage définissent le nécessaire à apporter

En effet, si on ne parle que du Québec, l’expérience de camping au niveau de la température peut être bien différente du nord au sud. J’ai l’habitude de faire du camping sauvage dans la région de Lanaudière au mois d’août, ce qui en général nous donne des journées chaudes à tempérées et des nuits fraîches à froides. Je prévois donc toujours des vêtements en conséquence. Nous avons également une bonne « chaufferette » pour la tente ainsi que des sacs de couchage qui nous tiennent bien au chaud.

Par contre, mes parents qui ont pratiqué le camping sauvage pendant des années dans la région du réservoir Manic V, avaient des besoins différents des miens. Dans ce coin de pays, les températures peuvent descendre jusqu’à -2 et monter jusqu’à 29 degrés Celsius…cette dernière valeur étant rare toutefois. Je les ai d’ailleurs bien souvent entendus dire qu’ils avaient dû porter leurs manteaux d’hiver de jour, et ce, en plein cœur du mois d’août. Leur équipement différait donc un peu du mien.

Où faire du camping sauvage dans notre article Faire du camping sauvage: Trucs et astuces pour du camping sauvage de luxe réussi #camping #campingsauvage #quebec

Faire du camping sauvage dans le Sud ou le Nord du Québec jouera énormément sur votre préparation

 

Liste générale d’items à prévoir pour faire du camping sauvage de luxe, à compléter selon vos besoins

  • Une tente imperméable, facile à monter, solide et de qualité
  • Des sacs de couchage qui résistent à l’humidité et qui respectent les besoins en chaleur de la région visitée. J’ajouterais pour les familles, des sacs de couchage qui sèchent rapidement en cas de pipis au lit (fait vécu).
  • Des matelas de sol CONFORTABLES (il est judicieux de bien choisir ses matelas, c’est essentiel pour bien récupérer pendant la nuit)
  • Une ou des couvertures de laine polaire pour les nuits plus froides, pour apporter en bateau dans notre cas, ou pour les soirées autour du feu. Ce matériel repousse l’humidité, est léger et sèche rapidement.
  • Un oreiller pour chacun
  • Une chaufferette ou un autre chauffage d’appoint
  • Une lampe de poche par personne
  • Des batteries
  • Du propane ou autre carburant nécessaire
  • Une lanterne pour éclairer l’intérieur de la tente
  • Une bâche
  • Des piquets de rechange
  • Des chaises pliantes (1 par personne)
  • Une table de pique-nique pliante (facultatif)
  • Une table pliante (qui pourra servir pour la préparation des repas ou pour y déposer le réchaud)
  • Un réchaud
  • Une serviette à séchage rapide par personne et 1 à 2 serviettes supplémentaires
  • Une corde à linge et des épingles
  • Une grande glacière ou selon les besoins
  • Une toilette portative
  • Un râteau
  • Un balai
  • Des sacs à ordures
  • Quelques petits jeux qui ne prennent pas beaucoup d’espace (Uno, Skip Bo, cartes traditionnelles…)
  • Un abri moustiquaire (facultatif, mais bien utile lors des averses ou à la brunante, quand les moustiques veulent nous dévorer)
  • Un bloc d’alimentation (Power Pack) facultatif, mais bien utile pour recharger les appareils électroniques
  • Une hache (toujours utile pour fendre du petit bois)
  • Une trousse de premiers soins
  • Du chasse-moustique

En plus de cet équipement de base, des items de cuisine sont à prévoir :

  • 1 ou 2 chaudrons
  • Une poêle
  • Une spatule de cuisson
  • Une louche
  • Un couteau ou un canif
  • Une cafetière de camping
  • Un bac pour laver la vaisselle et un pour la faire sécher
  • Des linges à vaisselle
  • Une savonnette
  • Un contenant de savon multi-usage biodégradable

Par personne :

  • Une assiette
  • Un bol
  • Une tasse
  • Un verre
  • Un kit d’ustensiles
Choix du matériel pour faire du camping sauvage dans notre article Faire du camping sauvage: Trucs et astuces pour du camping sauvage de luxe réussi #camping #campingsauvage #quebec

Le choix du matériel, dont la tente, est important pour une expérience de camping sauvage réussie

 

Préparer ses repas à l’avance est idéal en camping sauvage

Voici probablement la meilleure façon de profiter au maximum du moment passé en camping sauvage! La préparation à l’avance des repas a de nombreux avantages. D’abord, elle permet de ne pas se casser la tête une fois sur place. Quoi de mieux à l’heure des repas que de n’avoir qu’à faire réchauffer ses petits plats? Il n’est pas nécessaire en camping sauvage de se contenter d’hot-dogs ou de repas en cannes. En prévoyant et en cuisant à l’avance, le menu devient plus intéressant et complet.

Ensuite, ces plats que vous cuisinez en amont peuvent avoir une deuxième utilité. Comment? En vous faisant gagner de l’espace et en vous aidant à garder votre glacière au frais pendant plusieurs jours, sans avoir à acheter de la glace supplémentaire. Lorsque les repas sont déjà cuisinés, le nombre d’aliments à mettre dans la glacière diminue grandement. Si ceux-ci sont congelés, ils pourront servir de glace et diminueront la manipulation de la glacière au minimum, ce qui aide à en conserver la fraîcheur. Une autre technique bien efficace pour maximiser l’espace et qui ne nécessite pas d’être conservé au froid, c’est la conserve maison, ou l’empotage. D’ailleurs, au-delà des cornichons marinés, la plupart des repas en sauce à base de tomates sont compatible avec cette technique, comme la sauce à spaghetti, le bœuf bourguignon, la soupe aux tomates, etc… Personnellement, j’adore la rapidité de cette façon de faire au moment de cuisiner en camping sauvage : je dévisse le pot Masson, je fais réchauffer le tout dans une petite casserole et hop, quelques minutes plus tard, le repas est prêt!

=>Afin de bien maîtriser l’art de la conserve maison et éviter de perdre des aliments ou de s’intoxiquer, il y a quelques règles à respecter, suivez ce lien pour un guide complet.

Pour ma part, j’utilise ces deux manières de faire lors de la planification de mon menu lorsque nous partons faire du camping sauvage.

 

Idées de recettes à mettre en conserve en vue de faire du camping sauvage

  • Chili classique ou végétarien
  • Sauce à Spaghetti
  • Bœuf bourguignon
  • Soupe de tomates aux lentilles
  • Sauce piquante Arrabiata

 

Idées de repas à faire congeler en vue de faire du camping sauvage

Pour le déjeuner :

Pour le dîner :

  • Potage (aux légumes, à la citrouille, aux poireaux, etc.)
  • Soupe (aux légumes, au poulet, etc.)
  • Hot-dog (pains et saucisses congelées
  • Burgers (pains et boulettes congelées)

Pour le souper :

  • Poulet au beurre
  • Chili vert
  • Cari (de légumes, de poulet, d’agneau, etc.)
  • Tacos (viande, tempeh ou autre substitut de viande)
Préparation des repas pour le camping sauvage dans notre article Faire du camping sauvage: Trucs et astuces pour du camping sauvage de luxe réussi #camping #campingsauvage #quebec

La préparation et l’organisation des repas est une étape importante lorsque l’on part faire du camping sauvage

 

Des aliments prêts à être consommés, pour rationner les besoins en eau lors du camping sauvage

Voici un autre truc fort utile pour limiter les besoins en eau lorsque l’on part faire du camping sauvage : tout laver à l’avance! Ce que j’entends par là, c’est de laver à la maison, pendant que vous avez accès à de l’eau potable courante, les légumes et les fruits, mais aussi de rincer les légumineuses qui vous serviront à faire votre salade de haricots par exemple. De mon côté, je coupe et range individuellement certains légumes qui se conservent bien même tranchés, comme les carottes, les brocolis, la laitue et les choux fleurs, mais je garde entiers d’autres légumes qui ont tendance à se détériorer rapidement comme les concombres ou les poivrons.

Tout assembler et tout trancher fait également sauver du temps, de l’espace et limite le gaspillage. Si je prévois faire une salade de légumineuses, dans un grand plat, j’aurai assemblé les différentes fèves. Puis, j’aurai préparé séparément un petit pot de vinaigrette et d’autres petits sacs avec mes herbes, etc. Les fruits et les légumes seront aussi comptés en prévision d’accompagner tel repas ou de servir de collation telle journée. Comme tous les repas, ou presque, sont préparés à l’avance, les besoins en aliments frais sont minimes et ne prennent pas beaucoup d’espace dans la glacière.

⇒ À lire également : Organiser son premier voyage backpack en famille 

 

Congeler tous les liquides pour maximiser l’efficacité de la conservation des aliments et optimiser l’espace dans la glacière, une bonne technique en camping sauvage

Finalement, congeler tous les liquides pour en assurer la conservation dans le temps et rafraîchir la glacière sans avoir besoin de glace supplémentaire est idéal. 

Exemples de liquides pouvant être congelés :

  • Sacs de lait
  • Laits végétaux
  • Jus de fruits
  • Yogourts à boire

De plus, l’eau que vous prévoyez consommer peut être congelée dans de gros bidons de façon à obtenir d’immenses blocs de glace. Ces blocs se conservent beaucoup plus longtemps que les sacs de glace ou que les « Ice-packs » traditionnels. En prime, ils permettent d’avoir une eau fraîche pendant des jours, le luxe en camping sauvage selon moi.

 

Faire du camping sauvage et respect de l’environnement

Comme faire du camping sauvage se passe en pleine nature et que les installations sanitaires ne sont pas toujours disponibles sur place, il y a quelques gestes simples à appliquer pour ne pas laisser de trace humaine, et détériorer ces endroits magnifiques en nature où nous sommes les intrus. Bien souvent, j’ai pu faire la triste constatation du laisser-aller de plusieurs et découvrir un campement souillé par les déchets. Ou encore, croiser des endroits en forêt qui servent de toilette à ciel ouvert et où les papiers de toilette ne devraient pas faire partie du décor.

 

Bien gérer ses déchets pour pouvoir profiter encore longtemps du camping sauvage en pleine nature

C’est logique et bien facile à mettre en place si on le fait dès le premier jour. Tout ce qu’on apporte sur le campement doit aussi repartir avec nous à notre départ. L’idéal est de prévoir plusieurs sacs à ordures pour les différents types de déchets : poubelles, recyclage et bouteilles consignées. S’il n’y a pas de conteneurs disponibles sur le site, il faut prendre tous ces déchets et en disposer au bon endroit. Ça peut impliquer de partir avec ses sacs à ordures en fin de vacances. Lors de mes séjours sur une île dans Lanaudière, j’ai l’occasion d’utiliser le service de ramassage d’ordures deux fois par semaine. Il n’y a qu’à être prête lors du passage du ponton qui fait le tour des îles et de leur donner mes sacs. Ça permet donc de limiter les vidanges à ramener lors du retour vers la terre ferme.

Gérer ses déchets en camping sauvage dans notre article Faire du camping sauvage: Trucs et astuces pour du camping sauvage de luxe réussi #camping #campingsauvage #quebec

Gérer ses déchets en camping sauvage est très important pour éviter que les lieux ressemblent à des décharges

 

Utiliser le bois vendu sur place, un geste qui respecte l’environnement et qui protège les lieux

Voilà une notion importante que je mettrai en application à l’avenir. Il peut être bien tentant et plus économique d’apporter son bois de la maison pour en profiter lors de nos feux de camp en camping sauvage, mais c’est aussi une porte d’entrée à la contamination par les insectes ravageurs. Ce bois que vous croyez inoffensif peut en effet être l’hôte d’indésirables comme l’agrile du frêne ou le longicorne brun de l’épinette. Ceux-ci peuvent ensuite prendre leurs aises dans ce nouvel endroit et faire des ravages. Voyons-le un peu comme une pandémie qui s’étend de façon incontrôlée. Ce n’est définitivement pas ce qu’on souhaite pour cette nature qui nous accueille année après année. Une alternative peut être de combler nos besoins en bois en utilisant celui trouvé sur place comme le bois mort ou les branches tombées sur le sol.

Le bois pour le feu en camping sauvage dans notre article Faire du camping sauvage: Trucs et astuces pour du camping sauvage de luxe réussi #camping #campingsauvage #quebec

L’importance de prendre son bois sur place pour éviter les maladies lorsqu’on part en camping sauvage

 

Apporter une toilette portative, un indispensable en camping sauvage

Si vous êtes comme moi et que vous aimez être isolés en camping sauvage, il y a bien des chances que les toilettes traditionnelles soient absentes sur les lieux ou du moins un peu loin du campement. Voilà pourquoi la toilette portative est un indispensable. Pendant des années, nous nous sommes servis de notre toilette portative à temps plein lorsque nous allions faire du camping sauvage. Même après l’ajout d’une toilette sèche sur l’île, nous avons continué à en faire l’usage, préférant ne faire que quelques pas la nuit venue, que de marcher pendant 2 minutes en pleine forêt dans la noirceur totale. Ceci dit, il existe plusieurs types de toilettes portatives et il est indispensable d’en vider son contenu adéquatement, pour ne pas causer une mini-catastrophe écologique. Depuis la mise en place de la toilette sèche, nous avons pris l’habitude de garder notre toilette personnelle propre en la vidant fréquemment dans le réservoir de la toilette sèche et en ne s’en servant que pour les liquides.

 

Faire une dernière inspection avant de quitter les lieux pour respecter son prochain

Lorsque les vacances sont terminées et que le grand départ est arrivé, faire un dernier tour de l’endroit et s’assurer de ne rien laisser permet à chacun de disposer d’un site propre et rend l’expérience positive pour tous. Il faut veiller à nettoyer le coin feu et ramasser les petits déchets qui peuvent s’être retrouvés sur le sol. Un ami à moi apporte même un râteau, pour bien nettoyer le sable, ce qui laisse un site impeccable pour les futurs visiteurs. 

 

Au Québec, plusieurs options sont possibles pour faire du camping sauvage de luxe

Ce n’est pas les options qui manquent pour faire du camping sauvage au Québec! Il n’y a qu’à faire un tour sur la page de la Sépaq pour y découvrir une multitude d’options! Plusieurs réservoirs et grands plans d’eau permettent également le camping sur leurs îles, comme le réservoir du Lac Taureau, le Baskatong ou le Parc régional du Poisson Blanc. Il y a même possibilité de se faire livrer son matériel de camping, moyennant des frais supplémentaires, au Parc régional du Poisson Blanc. C’est une option bien intéressante pour ceux qui voudraient rejoindre leur île en planche à pagaie ou en kayak par exemple. Il y a tant d’endroits magnifiques dans notre belle province et la saison estivale est si courte, pourquoi ne pas en profiter pour explorer de nouveaux endroits en s’isolant du bourdonnement de la ville et en vivant dans le moment présent pendant quelques jours.

Où faire du camping sauvage au Québec dans notre article Faire du camping sauvage: Trucs et astuces pour du camping sauvage de luxe réussi #camping #campingsauvage #quebec

Avec notre vaste territoire, les possibilités de faire du camping sauvage au Québec sont grandes

 

Quelques obstacles pouvant vous freiner à faire du camping sauvage et des solutions

Oui, faire du camping sauvage quand on est bien organisés et équipés, c’est fantastique, mais parfois, la météo, n’est pas de notre côté et le rêve peut se transformer en cauchemar. L’absence de douche sur place peut être angoissante pour certains et la présence d’insectes piqueurs, une horreur pour d’autres. Malgré les imprévus, il y a moyen de tourner le négatif en positif en appliquant quelques solutions.

 

Que faire en camping sauvage lors des jours de pluie?

Au Québec, la température varie beaucoup, mais bien que les jours de pluie en ville ne soient pas trop problématiques, dans la nature c’est une autre histoire. C’est pourquoi, l’équipement de qualité est essentiel et qu’un abri moustiquaire est une bonne idée, question de ne pas être confinés dans la tente toute la journée.

 Les jours de pluie sont de bons moments pour :

  • Bouquiner
  • Jouer à des jeux de carte
  • Dessiner
  • Écrire un journal de bord
  • Discuter
  • Faire ses ongles
  • Confectionner des bracelets de fils
  • Faire la grasse matinée

Question de transformer les jours de pluie en fêtes, j’ai un ami qui pousse l’audace jusqu’à apporter son projecteur et sa toile de cinéma! Vous imaginez bien que nos enfants ont bien hâte que les gouttes tombent. La logistique de ce luxe est à un autre niveau et demande d’avoir une génératrice sous la main, entre autres, mais il est plutôt épique de visionner un film sur une île, en pleine averse!

 

Que faire pour profiter du camping sauvage malgré les insectes piqueurs pour qui nous sommes un véritable festin?

Sans se compter d’histoire, faire du camping sauvage en pleine nature implique bien souvent de partager des moments privilégiés avec des indésirables tels que les moustiques, les brûlots et les mouches à chevreuil. Ceux-ci sont davantage présents à certains moments de l’année et de la journée. Alors, il vaut mieux éviter de faire du camping sauvage dans le nord du Québec en juin si on est sensible aux piqûres. Aussi, les moustiques et autres compagnons sont beaucoup plus actifs à la tombée du jour, lorsque le soleil n’est pas complètement couché. C’est d’ailleurs le bon moment pour préparer l’intérieur de la tente pour le dodo, pour s’habiller plus chaudement et pour prendre son temps avant de sortir dehors. La meilleure protection  reste toujours l’insecticide à forte teneur en DEET, mais à vous de voir ce qui fonctionne le mieux pour vous, et qui est en accord avec votre conscience écologique. Encore ici, l’abri moustiquaire s’avère un bon allié et enfiler des vêtements aux couleurs pâles en début de soirée vous aidera à passer à travers cette période moins agréable, qui dure environ 30-45 minutes.

Moustiques en fin de journée en camping sauvage dans notre article Faire du camping sauvage: Trucs et astuces pour du camping sauvage de luxe réussi #camping #campingsauvage #quebec

Les moustiques sont plus actifs en fin de journée alors que le soleil se couche

 

Comment survivre sans accès à une douche pendant plusieurs jours en camping sauvage?

Si vous êtes comme moi, vivre sans douche vous paraît probablement impensable et ceci est suffisant pour vous enlever toute envie de faire du camping sauvage. Pour avoir surmonté cette barrière psychologique sans trop de peine, je vous assure que même si la douche ne fait pas partie du décor en camping sauvage, il y a toujours moyen de se laver! Si vous n’êtes pas des adeptes du « lavage à la débarbouillette », il existe des douches solaires de camping. Ce procédé, d’une simplicité élémentaire au prix dérisoire, consiste en un sac noir qu’on remplit d’eau, qu’on accroche sur une branche au soleil et auquel est reliée une pomme de douche en plastique. Le soleil fait ensuite son action et réchauffe l’eau du sac pendant la journée. De cette façon, il est possible de prendre une douche chaude en fin d’après-midi. Autrement, si vous campez sur le bord de l’eau, la baignade qui se transforme en bain est une bonne façon de joindre l’utile à l’agréable, en utilisant un savon biodégradable bien entendu.

Pour terminer, j’aimerais vous dire qu’au-delà de l’organisation pré-camping, le plus important est de partager cette expérience avec des gens que vous aimez et avec qui vous êtes certains de passer du bon temps. Tout comme se prévoir des petits bonheurs tels qu’un bon vin, un cocktail pour le 5 à 7, des friandises à grignoter sur le bord du feu, des jeux de table ou d’extérieur, en fait, quoi que ce soit qui vous apporte du bonheur. Ceci fera de votre séjour en nature un succès. J’espère vous avoir convaincus de faire l’essai du camping sauvage cette année pour ceux qui avaient certaines réticences et pour les autres, de vous avoir aidé dans la planification de votre prochaine aventure! Si vous avez d’autres astuces à partager, laissez-les en commentaires, nous pourrons toutes en bénéficier.

Le camping sauvage, une expérience à partager dans notre article Faire du camping sauvage: Trucs et astuces pour du camping sauvage de luxe réussi #camping #campingsauvage #quebec

Le camping sauvage, une expérience à partager

 


Informations pratiques pour organiser vos voyages



⇒ L’outil par excellence de planification de voyage :  Pour celles qui adorent planifier leurs voyages, vous serez ravies d’apprendre qu’il existe un outil hyper complet de planification et de gestion de voyage. Créé par deux Québécois, dont Nathalie, fière voyageuse du Québec, Planning Motion est l’outil en ligne à avoir. Ça fonctionne sur un plan d’abonnement et cette application vous permettra d’avoir au même endroit le calendrier interactif de votre voyage, votre itinéraire sur une carte (qu’il est possible de partager), les informations et documents de vos réservations d’hébergements, de transports, etc, les dépenses converties en une seule devise, des listes de planning, un PDF complet du voyage et bien plus. L’essayer, c’est l’adopter!


⇒ Suggestion LVDQ pour votre hébergement : Vous pouvez utiliser ce lien Booking.com afin de vérifier ce qu’il y a de disponible. Chaque fois que vous utilisez nos liens avant de réserver, peu importe l’hébergement que vous réservez, ce partenaire nous verse une partie de sa commission sans que cela vous coûte davantage. Ce simple geste permet de nous aider à faire vivre ce Magazine web. Merci de nous encourager dans notre travail de vous fournir de l’information pour vos voyages.


⇒ Suggestion LVDQ : Pour trouver un vol pas cher pour vos voyages,  nous vous suggérons deux bons comparateurs de prix. Ce sont deux comparateurs de vols très populaires et simples d’utilisation que nous avons choisis comme partenaires. On vous recommande CheapOair qui offre même une carte en temps réel des destinations et leurs conditions de voyage où il est possible de voyager en temps de covid en fonction de votre pays d’origine et de votre citoyenneté. Et bien sûr, Expedia, qui est aussi intéressant pour trouver des hôtels à bon prix. En cliquant sur nos liens avant de faire vos recherches et de réserver, sans que cela ne vous coûte plus cher, vous nous encouragez à faire vivre la mission de Les voyageuses du Québec qui est de démocratiser le voyage au féminin et à créer des projets pour la belle communauté que nous sommes.


⇒ Suggestion LVDQ pour vos assurances voyage : Si vous recherchez une bonne assurance voyage pour votre prochain voyage, économique, fiable et appréciée des voyageurs depuis de nombreuses années, on vous suggère fortement de faire votre demande de soumission ici, via ce lien, sur le site de Sécuriglobe, le plus important courtier en assurances voyage et santé au Canada qui représente plus de 11 assureurs différents. C’est un bon partenaire à nous et si vous cliquez sur notre lien ici-haut, vous serez dirigés directement sur notre page partenaire pour faire votre achat en ligne. Si vous préférez les contacter via téléphone, il est important de leur mentionner le code REF002.


⇒ Suggestion LVDQ – Activités Get Your Guide : Vous aurez peut-être également envie de prendre part à quelques activités dans la région où vous ferez votre camping sauvage. Nous vous conseillons le site Get Your Guide pour la planification de celles-ci. Vous pouvez réserver vos places à l’avance.


Est-ce que cet article vous donne envie de faire du camping sauvage? Ou peut-être avez-vous déjà eu la chance de vivre cette expérience en famille, en couple ou entre amis? Nous serions curieuses que vous nous partagiez votre expérience de camping sauvage au Québec ou ailleurs. N’hésitez pas à nous donner vos trucs et astuces et à suggérer des endroits où faire du camping sauvage dans la section commentaires.

Une petite note ça fait toujours plaisir 🙂
4.4/5 ( 8 votes)

Vous êtes sur Pinterest? Vous pouvez ajouter les épingles de cet article : Faire du camping sauvage: Trucs et astuces pour du camping sauvage de luxe réussi

Faire du camping sauvage : Trucs et astuces pour du camping sauvage de luxe réussi Faire du camping sauvage : Trucs et astuces pour du camping sauvage de luxe réussi

*Cet article a été rendu possible grâce à la collaboration de notre auteure, tous les propos et les expériences demeurent les siens. Ils comportent également des liens affiliés de partenaires, choisis judicieusement par l’équipe de LVDQ, pour vous aider à organiser et faire du camping sauvage de luxe.

Pour continuer la lecture

Laissez un commentaire

five × 2 =

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

Découvrez notre nouvelle boutique en ligne, des produits créés pour vous, voyageuses du QuébecCliquez ici pour découvrir nos produits
+