Le Cerro Chirripó au Costa Rica : Ma randonnée au sommet du Mont Chirripó

Par Anne-Isabelle Pelletier
4478 Vues
Ascension du Cerro Chirripo au Costa Rica dans notre article Le Cerro Chirripo au Costa Rica : Mon ascension du Mont Chirripo #costarica #ameriquecentrale #voyage #volcan #randonnee #chirripo

Plongez au cœur du Cerro Chirripó au Costa Rica, dans le Parc national Chirripó dans la Cordillère de Talamanca. Ce petit guide et récit inspirant vous aidera à planifier votre aventure au plus haut sommet du Costa Rica. Même les mamans bien occupées ont le pouvoir d’aller au bout de leurs rêves, un pas à la fois ! Voici donc le récit de mon ascension du Mont Chirripó

Le Cerro Chirripó : un incontournable pour les amoureux de la montagne au Costa Rica

J’ai toujours été fascinée par l’altitude. Et la randonnée pédestre est l’une de mes plus grandes passions. Mais si je veux être honnête avec vous, au moment où j’ai décidé de tenter l’ascension du Cerro Chirripó au Costa Rica, ma condition physique était loin d’être à son meilleure pour réussir ce sommet de 3820 m d’altitude, le plus haut du pays. Les deux dernières années avaient été particulièrement éprouvantes et m’avaient amenée à me sentir complètement épuisée : la naissance de mon troisième enfant, mon opération d’urgence pour une crise d’appendicite et un grand questionnement sur le plan professionnel. Malgré tout, mon âme aventurière m’avait poussée instinctivement à dire oui à ce rêve de toucher la cime du Mont Chirripó. À ce moment, quatre mois me séparaient de mes premiers pas dans le Parc national Chirripó. J’avais accepté cet appel de la montagne comme un engagement à me remettre en mouvement, à m’entraîner et à me donner tous les moyens de me refaire une santé à mon plus grand bénéfice et pour celui de ma famille. J’allais également réaliser ce défi avec ma bonne amie et nous étions vraiment enthousiastes à s’imaginer être « deux mamans au top du Costa Rica » !

À toutes celles qui partent au Costa Rica


***Pour compléter la préparation de votre voyage au Costa Rica, voici ce qu’il vous faut! Une vraie petite mine d’informations. Élise Bernier,  grande voyageuse inspirante qui a vécu et travaillé plusieurs années au Costa Rica, a offert une conférence en ligne sur le Costa Rica pour la communauté des voyageuses du Québec au printemps. On vous offre la possibilité d’écouter la conférence en rediffusion. Cliquez-ici pour être dirigé vers le lien de nos conférences.



Suggestion LVDQ : Pour rêver un peu du Costa Rica, on vous invite à écouter en ligne dans le confort de votre foyer, pour seulement 7,99$ sur le site des Aventuriers voyageurs, le magnifique film d’inspiration de Julie et Sébastien Costa Rica en famille.


film sur le Costa Rica des Aventuriers voyageursVoici le descriptif : Au cœur de l’Amérique Centrale se trouve un paradis offrant nature, aventures, plages et soleil. Du Pacifique à la mer des Caraïbes, laissez-vous transporter à travers les différentes régions du Costa Rica. En compagnie de Julie et Sébastien, ainsi que de leurs trois jeunes filles, partez à la découverte des côtes débordantes de mille et une richesses, des parcs nationaux les plus isolés aux plus fréquentés. Offrant des expériences diversifiées, ce pays ne cesse de nous enchanter.


Parcourez avec eux la cime de la forêt des nuages en tyrolienne, admirez sa jungle luxuriante abritant de nombreuses espèces animales et végétales, soyez témoins des manifestations des volcans actifs, voyez les gens s’agenouiller pour le plus grand pèlerinage annuel et assistez aux rassemblements des Ticos lors du championnat mondial de soccer pour encourager leur équipe nationale. Découvrez non seulement la biodiversité qui fait la renommée de ce coin de paradis, mais aussi tous les autres aspects du pays plus intrigants les uns que les autres.


Que ce soit pour la découverte en sac à dos des coins de pays les plus isolés où aucune route ne se rend ou pour profiter des services de l’hôtel le plus luxueux recevant les plus grandes stars mondiales, la famille ne se met aucune limite pour découvrir la nature véritable du pays.


Expérimentez avec eux l’accueil des habitants, ouverts et sensibles, qui savent rendre le soleil et les plages encore plus chaleureux. Vivez avec eux l’expression Pura Vida.


 

L’organisation de notre voyage au Costa Rica et la réservation de notre ascension du Mont Chirripó

Notre voyage de trois semaines au Costa Rica, dans lequel nous accompagnaient nos enfants et nos conjoints, a exigé une bonne préparation avant le départ. Planifier un itinéraire et des logements différents pour découvrir la magnifique et reculée péninsule de Osa, à huit personnes, a représenté un beau défi. Néanmoins, la partie la plus complexe de notre organisation a été la réservation de notre randonnée au Cerro Chirripó. En tentant de réserver par nous-mêmes notre ascension afin de la réaliser sans guide ou agence privée, nous avons rencontré plusieurs embûches liées à des systèmes de réservation en ligne défectueux et l’incapacité de parler directement à une personne. Je vous indique la façon de s’y prendre et de réussir à la fin de cet article. Le nombre de personnes par jour étant limité dans le Parc national Chirripó, il est essentiel de réserver ses droits d’entrée ainsi que ses nuitées en refuge avant même d’arriver sur place.


Si vous avez besoin d’aide pour la planification et la réalisation de votre voyage, mais que vous voulez un voyage personnalisé et authentique au Costa Rica, prenez contact avec Yamisela, l’expert local de TraceDirecte.


Faites une demande de devis gratuite, vous pourrez échanger directement avec elle via votre espace client et même l’appeler au Costa Rica avec un numéro gratuit !


On encore, comparez en faisant faire un devis gratuit avec un expert de chez Evaneos.


 

Notre arrivée sur la côte ouest du Costa Rica : Viva Uvita !

C’est à Uvita que nous avons posé nos bagages lors de notre première semaine au Costa Rica. La ville de Uvita est située sur la côte ouest, à environ 3h30 de route de l’aéroport de San Jose et à environ 1h45 de route du Parc national Chirripó.

Côte d'Uvita au Costa Rica dans notre article Le Cerro Chirripo au Costa Rica : Mon ascension du Mont Chirripo #costarica #ameriquecentrale #voyage #volcan #randonnee #chirripo #uvita

À marée basse, le banc de sable dans la mer de Uvita présente la forme d’une queue de baleine

Cet endroit s’est avéré idéal et stratégique pour nous permettre à tour de rôle, soit les papas en premier et les mamans en deuxième, de faire l’ascension de cette ambitieuse randonnée. Mon amie et moi pouvions ainsi prendre soin des enfants, s’amuser avec eux et découvrir la région avec notre 4×4 en attendant le retour de nos hommes. Notre hébergement en montagnes, la Villa Angerona, nous a comblé pour ses fonctionnalités, son coût, ses aires de repos ainsi que notre proximité avec les singes hurleurs et les toucans. 

La région de Uvita a été un véritable coup de cœur. Ses plages magnifiques sont protégées par le Parc national Marino Ballena. Les couchers de soleil étaient également à couper le souffle sur la côte Pacifique. 

⇒ À lire également : Une semaine dans un camp de surf en Équateur

Coucher de soleil au parc Marino Ballena près d'Uvita au Costa Rica dans notre article Le Cerro Chirripo au Costa Rica : Mon ascension du Mont Chirripo #costarica #ameriquecentrale #voyage #volcan #randonnee #chirripo #uvita

Magnifique coucher de soleil à Uvita

 

Jour 1 : notre départ pour San Gerardo de Rivas et nos préparatifs pour l’ascension du Cerro Chirripó

Notre tour était enfin arrivé de partir à l’aventure pour gravir le Mont Chirripó ! C’est le cœur rempli à la fois d’excitation et un peu de craintes que mon amie et moi avons quitté nos familles pour trois jours. À ce moment, une petite voix en nous doutait de nos réelles capacités à réaliser cette expédition puisque nos conjoints, qui sont des personnes très en forme, avaient dû nous avouer qu’ils avaient trouvé cette randonnée plutôt difficile. J’ai alors décidé de me répéter : « l’essayer, c’est réussir » ! Et c’est avec la musique à tue-tête, en criant « liberté » et des fous rires à profusion que nous avons quitté Uvita, avec notre 4X4, en direction de San Gerardo de Rivas. À notre arrivée dans ce paisible petit village de montagnes situé aux portes du Parc national Chirripó, voici les quatre étapes importantes que nous avons réalisées la veille de notre ascension :

  • Au bureau administratif du Parc national Chirripó : enregistrement et récupération de nos droits d’entrée dans le parc. Votre passeport est requis. 
  • Au bureau de l’organisme communautaire Consorcio Aguas Eternas qui s’occupe de l’hébergement ainsi que des repas et du transport des bagages qui sont en option : enregistrement et récupération de nos coupons pour notre nuit et nos repas réservés au refuge Base Crestones.
  • Avec notre 4X4, nous nous sommes rendues au début du sentier du Cerro Chirripó afin de visualiser où nous y laisserions notre véhicule le lendemain matin à la noirceur. Il est à noter que la route pour s’y rendre est étroite, cahoteuse, en pente abrupte et sans lumière.
  • À la minuscule épicerie du village, nous avons acheté quelques provisions pour compléter les repas et collations que nous nous étions déjà procurés à Uvita.

Ces étapes de préparation réalisées, l’heure du repos avant l’ascension était venue. Nous nous sommes installées dans notre maison sur pilotis, La maison de l’artisanat, réservée sur Airbnb. Offerte à un prix dérisoire, elle était parfaite pour une nuit et nous préparait bien à la vie de refuge. Prêtes enfin à dormir et à se réveiller à 3h00 du matin, nous avions peine à s’entendre avec l’averse qui tombait. En juin, les précipitations sont fréquentes, voir omniprésentes au Costa Rica. C’est en pensant à la luxuriante nature autour de moi et à l’utilité de toute cette eau pour la nourrir que j’ai réussi à m’apaiser et à m’endormir. Notre sommeil aura toutefois été interrompu abruptement à 23h23, lorsque notre maison s’est mise à trembler fortement pendant plusieurs longues secondes. Nous venions de vivre un séisme d’une magnitude de 6.3. Heureusement, nous n’avons eu aucune conséquence, à part une bonne frousse !

 

Jour 2 : 14.5 km de montée pour rejoindre le refuge Base Crestones

C’est à 4h15 du matin, sac au dos, que nous avons emboîté nos premiers pas sur le sentier du Cerro Chirripó, à 1520 m d’altitude. Le ciel étoilé, la lune et le calme de la forêt ont été nos alliés pour grimper nos premiers kilomètres à la lampe frontale.

Début du sentier du Cerro Chirripo au Costa Rica dans notre article Le Cerro Chirripo au Costa Rica : Mon ascension du Mont Chirripo #costarica #ameriquecentrale #voyage #volcan #randonnee #chirripo

Le début du sentier du Cerro Chirripó au km 0

À ce moment, il m’habitait un grand sentiment de détermination, celui d’avancer seules dans la nuit tout en sachant intérieurement que 14.5 kilomètres nous séparaient du refuge Base Crestones, là où nous allions pouvoir manger et dormir. Rendues à 1990 m d’altitude, vers le km 3, le soleil s’est tranquillement installé dans le ciel nous permettant ainsi de profiter d’une vue spectaculaire.

Randonnée au Mont Chirripo au Costa Rica dans notre article Le Cerro Chirripo au Costa Rica : Mon ascension du Mont Chirripo #costarica #ameriquecentrale #voyage #volcan #randonnee #chirripo

Les premiers kilomètres lors de cette randonnée sur le Mont Chirripó au Costa Rica

L’ascension du Cerro Chirripó requiert une très bonne condition physique. Le sentier n’offrant aucun virage pour atténuer sa montée, il oblige le randonneur à gravir directement la montagne sans répit. Cette première journée d’ascension dans le Parc national Chirripó a représenté un dénivelé de + 2219 m et -328 m avant d’arriver au refuge Base Crestones, situé à 3400 m d’altitude. L’enveloppante et magnifique végétation a été une grande source d’énergie pour avancer un pas à la fois avec bonheur et confiance.

Végétation luxuriante du Cerro Chirripo au Costa Rica dans notre article Le Cerro Chirripo au Costa Rica : Mon ascension du Mont Chirripo #costarica #ameriquecentrale #voyage #volcan #randonnee #chirripo

Végétation luxuriante du Cerro Chirripó au Costa Rica

Tout au long du sentier du Mont Chirripó, il y avait également une borne à chacun des kilomètres franchis, ce qui nous aida à garder notre motivation d’heure en heure. Jusqu’au refuge, il n’y avait qu’un seul sentier à suivre. Il était très facile de s’y repérer sans guide.

Ascension du Cerro Chirripo au Costa Rica dans notre article Le Cerro Chirripo au Costa Rica : Mon ascension du Mont Chirripo #costarica #ameriquecentrale #voyage #volcan #randonnee #chirripo

Au 5e km de la randonnée sur le Mont Chirripó

À mi-chemin, soit au km 7.5, nous avons pu prendre une pause au refuge Llano Bonito où travaille un employé du Parc national Chirripó. À cet endroit, il est possible d’utiliser une toilette, d’acheter des boissons chaudes, des sodas et différentes collations. Vous pouvez y refaire le plein d’eau à même le lavabo extérieur qui offre de l’eau fraîche et potable.

Le refuge Llano Bonito au Cerro Chirripo au Costa Rica dans notre article Le Cerro Chirripo au Costa Rica : Mon ascension du Mont Chirripo #costarica #ameriquecentrale #voyage #volcan #randonnee #chirripo

Le refuge Llano Bonito du Cerro Chirripó, au km 7.5

Après cet arrêt bien mérité, c’est avec un peu plus de difficulté que j’ai repris ma route. Les km 8 à 9 m’ont particulièrement paru longs et abruptes. Malgré tout, la beauté des arbres très hauts, les bambous, les fleurs, les petits oiseaux et les lézards m’ont fait garder le sourire. J’étais habitée par un très grand sentiment de gratitude. Chaque pas me faisait apprécier le sens profond de ma liberté, celle d’être une femme, une maman, qui continue de se dépasser et de s’affranchir de toutes ses peurs. La sensation de reprendre pouvoir sur mon corps après mon troisième enfant était également puissant. Je me sentais renaître.

Autour du km 10, nous sommes sortis de la forêt et la découverte d’un nouveau paysage m’a permis de retrouver mes forces. 

Randonnée au Cerro Chirripo au Costa Rica dans notre article Le Cerro Chirripo au Costa Rica : Mon ascension du Mont Chirripo #costarica #ameriquecentrale #voyage #volcan #randonnee #chirripo

Les paysages sur le Cerro Chirripó changent au fur et à mesure de l’ascension

Vers 10h30 du matin, nous avons atteint le km 12. Rendues à 3118 m d’altitude, nous étions vraiment heureuses, car nous sentions que la fin de notre randonnée pour cette première journée approchait. Toutefois, le km 12 au km 14 du Cerro Chirripó auront été les plus difficiles à franchir. En ressentant de plus en plus les effets de l’altitude, nous avancions à pas de tortue. Je me rappelle qu’à ce moment précis, j’ai atteint un état complet de pleine conscience. Mon focus m’a permis de me libérer complètement de mon mental, et d’habiter à 100 % mon corps et l’environnement qui m’entourait. Pour la première fois de notre randonnée sur le Mont Chirripó, mon amie et moi étions plongées dans un silence profond. Même si notre rythme était devenu très lent et que la fatigue s’était installée, notre volonté à atteindre le refuge Base Crestones n’a jamais diminuée. C’est à 12h15 que nous avons enfin aperçu le refuge Base Crestones, le cœur rempli de fierté et l’estomac plus que prêt à savourer notre dîner !

Au refuge Base Crestones, situé au km 14.5 et à 3400 m d’altitude, jusqu’à 52 personnes peuvent y dormir. La plupart des randonneurs qui s’y trouvaient en même temps que nous étaient des habitants du Costa Rica. Dans l’imaginaire collectif des Ticos et des Ticas, l’ascension du Cerro Chirripó demeure une aventure à réaliser une fois dans leur vie. Dans les dortoirs, chaque randonneur reçoit une clé pour ranger en sécurité ses effets personnels dans un grand casier. Au refuge, les repas y étaient servis le matin entre 5h30 et 8h00, le midi entre 12h00 et 14h30 et le soir, entre 18h00 et 19h00.  Durant l’après-midi, nous avons fait une grande sieste. Certains randonneurs ont plutôt profité de ce moment pour marcher d’autres sentiers balisés qui permettent de découvrir les montagnes environnantes.

⇒ Suggestion LVDQ : Afin de réserver toutes sortes d’activités au Costa Rica, on vous invite à utiliser le site Get Your Guide qui propose une panoplie de trucs à faire dans ce pays d’Amérique Latine.

Los Crestones au Cerro Chirripo au Costa Rica dans notre article Le Cerro Chirripo au Costa Rica : Mon ascension du Mont Chirripo #costarica #ameriquecentrale #voyage #volcan #randonnee #chirripo

Los Crestones, visibles à partir du refuge Base Crestones

 

Jour 3 :  Le sommet du Cerro Chirripó et la descente jusqu’au km 0

Le lendemain matin, nous avons quitté notre dortoir à 2h30, en pleine nuit, pour entamer les derniers kilomètres nous séparant du sommet du Cerro Chirripó. Le ciel était à la fois étoilé, nuageux par endroit et un fort vent soufflait de manière intermittente. Il nous restait un peu moins de 5 km à parcourir, avec un dénivelé de + 525 m, avant de réussir à mettre les pieds, au lever du soleil, sur le point le plus haut du Costa Rica. La première heure aura été pénible pour moi, étant incapable de mobiliser mon énergie. Je me sentais plutôt nerveuse. La nuit étant fraîche, 5 °C, je m’étais habillée chaudement, un peu trop. J’ai dû m’arrêter à plusieurs reprises pour enlever des couches et j’avais l’impression de nous ralentir énormément. Au bout de trois heures, entrevoir le ciel s’éclairer par le lever du soleil m’a donné un regain d’énergie.

En apercevant à notre gauche une montagne dans laquelle nous pouvions voir les lumières de deux randonneurs, j’ai compris que le sommet Cerro Chirripó se dessinait devant nous et que je le réussirais ! Un sentiment incroyable de plénitude et d’accomplissement s’est mis à m’envahir. Même s’il nous restait le plus difficile à grimper, cette énergie m’a permis de rester concentrée sur l’atteinte du sommet.

Randonnée au Cerro Chirripo au Costa Rica dans notre article Le Cerro Chirripo au Costa Rica : Mon ascension du Mont Chirripo #costarica #ameriquecentrale #voyage #volcan #randonnee #chirripo

À gauche, vous pouvez apercevoir le sommet du Cerro Chirripó au lever du jour

À 200 mètres du sommet du Cerro Chirripó, nous avons eu la chance de percevoir au loin, pendant quelques minutes, le sommet de quelques montagnes du Panama, des lacs ainsi que la ville de San Isidro de El General par où nous étions passé en voiture deux jours plus tôt. Par temps très clair, il paraît même qu’il aurait été possible de voir d’un côté l’océan Pacifique et de l’autre les Caraïbes. Au loin, il y avait des éclairs et de gros nuages noirs. Tout d’un coup, le temps a changé. Des rafales de vent et des nuages sont apparus nous empêchant de voir à plus de 2 mètres devant nous. 

Randonnée au Cerro Chirripo au Costa Rica dans notre article Le Cerro Chirripo au Costa Rica : Mon ascension du Mont Chirripo #costarica #ameriquecentrale #voyage #volcan #randonnee #chirripo

Lever du soleil à quelques mètres du sommet du Cerro Chirripó

La dernière montée avant d’atteindre le Mont Chirripó était très verticale et a nécessité que nous utilisions nos mains pour s’agripper. Nous avons atteint le sommet de 3820 m d’altitude vers 6h00, fouettées par une petite pluie et un vent soutenu ! Les yeux pleins d’eau, j’ai ressenti un immense sentiment d’accomplissement. Je me suis revue quatre mois plus tôt, me rappelant tous les doutes que j’éprouvais à me lancer dans une telle randonnée. Je venais de réussir mon engagement avec moi-même. Tous mes entraînements en montagnes et les changements dans mon alimentation venaient de porter fruit. Le sommet du Cerro Chirripó venait de créer chez moi un nouvel ancrage, celui du pouvoir qui réside en moi pour devenir toujours une meilleure version de moi-même.

Sommet du Mont Chirripo au Costa Rica dans notre article Le Cerro Chirripo au Costa Rica : Mon ascension du Mont Chirripo #costarica #ameriquecentrale #voyage #volcan #randonnee #chirripo

Au sommet du Cerro Chirripó, à 3820 m d’altitude

Les 5 kilomètres pour retourner au refuge Base Crestones ont été beaucoup plus rapides que notre ascension. Néanmoins, en se sentant déjà moins énergiques, nous anticipions un peu avec craintes notre descente jusqu’à notre véhicule. Il faut savoir que 80 % des accidents se produisent à la descente d’une montagne en raison de la fatigue. Après un déjeuner bien mérité, nous avons amorcé notre descente de 14 km. Ce n’est pas facile pour des genoux que d’avoir à descendre un dénivelé de – 2219 m ! Tout s’est bien déroulé jusqu’au km 5. Toutefois, nos derniers kilomètres ont été vraiment pénibles, car nous avions très mal aux genoux. Nous avons perdu un temps fou à devoir s’arrêter souvent pour récupérer. C’est à la fois exténuées et remplies de joie que nous sommes finalement arrivées au début du sentier. Nous avons pu reprendre notre route pour Uvita et nous sommes allées rejoindre nos familles pour souper et célébrer ! Pura Vida !!

Si nous avions à revivre cette aventure dans le Parc national Chirripó, nous aurions davantage pris notre temps au refuge Base Crestones. Nous y aurions dormi deux nuits plutôt qu’une. L’endroit est magnifique pour relaxer et marcher aux alentours. J’aurais également apporté mes bâtons de marche. À mon avis, ils sont indispensables et ils nous auraient épargnées bien du mal. En conclusion, mon expérience sur le Cerro Chirripó aura été vraiment enrichissante tant sur le plan personnel que physique. Le contact avec la montagne et sa nature grandiose m’auront apportée beaucoup plus que l’atteinte d’un nouveau sommet.

⇒ À lire également : Coups de coeur au Nicaragua


Informations pratiques pour l’ascension du Cerro Chirripó au Costa Rica


Comment réserver votre ascension au Parc national Chirripó


⇒ Premièrement, vous devez réserver vos droits d’entrée dans le Parc national Chirripó à cette adresse


Je vous recommande ce tutoriel sur YouTube pour comprendre les champs à remplir.


Le coût d’une admission est environ de 18.00 $.


⇒ Deuxièmement, vous devez transférer votre courriel de confirmation du SINAC à cette adresse courriel :  info@chirripo.org


L’organisme communautaire Consorcio Aguas Eternas vous répondra pour vous permettre de réserver et payer vos nuitées et vos repas au refuge Base Crestones. Voici leur site internet (en espagnol) contenant toutes les informations nécessaires. Le coût pour une nuit est environ de 50.00 $. Le coût d’un repas est environ 15.00 $.


 


Comment se rendre au Parc national Chirripó


Le Parc national Chirripó comporte différents secteurs. Dans ce récit, il est question du secteur principal, soit la région de San Gerardo de Rivas. Ce petit village de montagnes est environ à 3h00 de route de San Jose, l’aéroport le plus près. Pour s’y rendre en autobus, vous aurez à vous rendre d’abord à San Isidro de El General.


Pour notre part, nous étions hébergés à Uvita sur la côte ouest. Il nous a pris environ 1h45 de route pour arriver à San Gerardo de Rivas. La route était asphaltée et très belle jusqu’au village. Il n’est pas nécessaire d’avoir un véhicule 4X4 si vous acceptez de marcher un peu plus en stationnant votre voiture pas directement au début du sentier du Cerro Chirripó.


⇒ SUGGESTION LVDQ pour trouver un vol pas cher vers le Costa Rica : Nous vous suggérons deux bons comparateurs de prix pour trouver vos vols les moins chers. Ce sont deux comparateurs de vols très populaires et simples d’utilisation que nous avons choisis comme partenaires. On vous recommande CheapOair qui offre même une carte en temps réel des destinations et leurs conditions de voyage où il est possible de voyager en temps de covid en fonction de votre pays d’origine et de votre citoyenneté. Et bien sûr, Expedia, qui est aussi intéressant pour trouver des hôtels à bon prix. En cliquant sur nos liens avant de faire vos recherches et de réserver, sans que cela ne vous coûte plus cher, vous nous encouragez à faire vivre la mission de Les voyageuses du Québec qui est de démocratiser le voyage au féminin et à créer des projets pour la belle communauté que nous sommes.


 


Où manger à Uvita, à San Gerardo de Rivas et dans le Parc national Chirripó


Voici nos coups de cœur côté restauration et pour passer un moment agréable et inoubliable durant cette première semaine au Costa Rica.


Le Flutter by House à Uvita 


Le Batsu Gastropub à San Gerardo de Rivas 


Au refuge de Base Crestones : c’est délicieux et les portions sont généreuses. Quel plaisir que de manger entouré de randonneurs ! 


 


Où dormir à Uvita, à San Gerardo de Rivas et dans le Parc national Chirripó


À Uvita : La Villa Angerona


À San Gerardo de Rivas : La maison de l’artisanat


Au refuge de Base Crestones : un casier avec clé, un oreiller et une taie, des draps, un matelas et deux couvertures chaudes vous sont fournies. Vous pouvez seulement apporter une doublure d’appoint (drap mince) pour gagner quelques degrés. Les dortoirs sont mixtes.


Le refuge Base Crestones au Cerro Chirripo au Costa Rica dans notre article Le Cerro Chirripo au Costa Rica : Mon ascension du Mont Chirripo #costarica #ameriquecentrale #voyage #volcan #randonnee #chirripo


⇒ Suggestion LVDQ : Vous pouvez également regarder sur Booking afin de trouver un endroit où dormir dans cette région du Costa Rica. Chaque fois que vous utilisez ces liens avant de réserver, Booking nous verse une partie de sa commission sans que cela vous coûte davantage. Ce simple geste permet de nous aider à faire vivre ce Magazine web. Merci de nous encourager dans notre travail de vous fournir de l’information pour vos voyages.


 


Quoi apporter dans votre sac à dos pour l’ascension du Cerro Chirripó


Voici les items de base que devrait contenir votre sac à dos lors de votre ascension du Cerro Chirripó :



  • Poche d’eau (style Camel Back) ou gourdes d’eau (minimum 2 litres)

  • Petite trousse de premiers soins

  • Tuque et mitaines

  • Lampe frontale et batteries de rechange

  • Appareil photo et chargeur

  • Quelques vêtements légers

  • Quelques vêtements chauds

  • Vêtements de pluie

  • Crème solaire, lunettes, chapeau

  • Chaussures ou bottes de randonnée

  • Bâtons de marche

  • Petite trousse pour votre toilette personnelle

  • Papiers personnels (droits d’entrée et coupons pour le refuge, passeport à présenter au refuge, argent pour souvenirs)

  • Repas et collations (ex : tortillas et cannes de thon, noix, fruits séchés)


 


Voyager en tant que femme à Uvita et au Cerro Chirripó


Le Costa Rica est un pays très pacifique. Durant notre voyage de trois semaines, nous avons croisé quelques manifestations sur la route. Les habitants réclamant un meilleur système d’éducation bloquaient les routes. Cependant, il n’y avait aucune violence. 


Il n’y a pas d’armée au Costa Rica. La présence policière est omniprésente, même dans les petits villages. À quelques reprises, lorsque nous étions seulement mon amie et moi, ou avec les enfants, les policiers nous ont abordées pour nous demander si tout allait bien. Ils étaient bienveillants à notre égard.


Durant notre ascension du Cerro Chirripó, nous avons croisé plusieurs groupes d’hommes costaricains. Ces porteurs nous ont démontré un grand respect. Nous nous sommes toujours senties en sécurité. J’ajouterais qu’étant de nature très souriante et aimant rencontrer de nouvelles personnes, j’ai appris en voyage à garder mon plus beau sourire pour les bonnes personnes. J’évite d’attirer l’attention inutilement.


 


Assurances voyage


Si vous recherchez une bonne assurance voyage pour votre prochain voyage, économique, fiable et appréciée des voyageurs depuis de nombreuses années, on vous suggère fortement de faire votre demande de soumission ici, via ce lien, sur le site de Sécuriglobe, le plus important courtier en assurances voyage et santé au Canada qui représente plus de 11 assureurs différents. C’est un bon partenaire à nous et si vous cliquez sur notre lien ici-haut, vous serez dirigés directement sur notre page partenaire pour faire votre achat en ligne. Si vous préférez les contacter via téléphone, il est important de leur mentionner le code REF002.


 


L’outil par excellence de planification de voyage


Pour celles qui adorent planifier leurs voyages, vous serez ravies d’apprendre qu’il existe un outil hyper complet de planification et de gestion de voyage. Créé par deux Québécois, dont Nathalie, fière voyageuse du Québec, Planning Motion est l’outil en ligne à avoir. Ça fonctionne sur un plan d’abonnement et cette application vous permettra d’avoir au même endroit le calendrier interactif de votre voyage, votre itinéraire sur une carte (qu’il est possible de partager), les informations et documents de vos réservations d’hébergements, de transports, etc, les dépenses converties en une seule devise, des listes de planning, un PDF complet du voyage et bien plus. L’essayer, c’est l’adopter!


Est-ce que cet article vous donne envie de faire l’ascension du Cerro Chirripó? Ou peut-être avez-vous déjà eu la chance de faire ce trek lors d’un voyage au Costa Rica? Nous serions curieuses que vous nous parliez de votre propre expérience dans le Parc national Chirripó et n’hésitez pas à ajouter vos conseils pour une randonnée au Mont Chirripó dans la section commentaires.

Une petite note ça fait toujours plaisir 🙂
5/5 ( 3 votes)

Vous êtes sur Pinterest? Vous pouvez ajouter les épingles de cet article : Le Cerro Chirripó au Costa Rica : Ma randonnée au sommet du Mont Chirripó.

Ascension du Mont Chirripo au Costa Rica Ascension du Mont Chirripo au Costa Rica

* Cet article a été rendu possible grâce à la collaboration de notre auteure, tous les propos et les expériences demeurent les siens. Ils comportent également des liens affiliés de partenaires, choisis judicieusement par l’équipe de LVDQ, pour vous aider dans la planification de votre ascension du Cerro Chirripó.

Pour continuer la lecture

6 Commentaires

Laetitia 11 mars 2022 - 16 h 07 min

Merci pour cet article très clair. J’hésitais et vous m’avez convaincue!
Savez-vous s’il est possible de ne pas prendre les repas et de prendre sa propre nourriture ? (Sachet lyophilisé)
Encore merci

Répondre
Rachel Latour 14 mars 2022 - 15 h 25 min

Bonjour Laetitia, Anne-Isabelle ne fait plus partie de notre équipe de rédactrices, donc elle ne pourra pas vous répondre directement, mais je ne pense pas que ce soit un problème que vous y amené votre propre nourriture. Tant que vous avez suffisamment d’eau pour la cuisson, ça ne devrait pas être problème. Mais n’hésitez pas à poser la question à l’agence en question au moment venu. Bonne randonnée. 🙂

Répondre
Luc Labelle 6 octobre 2021 - 9 h 15 min

Très inspirant, merci pour ce beau récit, vous me donnez le goût, mais je ne suis pas certain d’avoir la forme physique nécessaire!
Avez vous un programme d’entraînement à suggérer?
Nbr de km par jour ? Nbr de mois d’entraînement?

Je suis nouvellement retraité…j’ai le temps … et j’ai une résidence au CR

Répondre
Rachel Latour 6 octobre 2021 - 13 h 26 min

Bonjour Luc.
Isabelle n’est malheureusement plus dans notre équipe de rédactrices pour pouvoir répondre à votre question. Mais c’est clair qu’un défi de cette taille nécessite quand même une bonne condition physique. Je ne suis pas spécialisée en entrainement sportif, donc je ne saurais vous répondre désolée.Bonne préparation à l’ascension 🙂

Répondre
Valerie Plante 22 août 2021 - 19 h 49 min

Bonjour,
Je prépare un voyage familial au Costa Rica en mars 2022 avec l’ascension du Chirripo.
Merci de l’information très précieuse que que j’ai recueilli sur votre site.
Valérie

Répondre
Rachel Latour 24 août 2021 - 16 h 50 min

ça fait plaisir 🙂 on te souhaite un très beau voyage à venir. Tellement un beau pays le Costa Rica.

Répondre

Laissez un commentaire

five × 3 =

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

Découvrez notre nouvelle boutique en ligne, des produits créés pour vous, voyageuses du QuébecCliquez ici pour découvrir nos produits
+