Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip

Par Rose Rivest
1406 Vues
Roadtrip USA dans notre article Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip #ParcsNationaux #USA #roadtrip #ÉtatsUnis #Randonnée

Les nombreux parcs nationaux des États-Unis vous font rêver et vous ne savez pas lequel choisir pour votre prochain voyage de randonnée? Notre collaboratrice vous propose son top 10 des parcs nationaux des USA pour découvrir les plus beaux paysages américains. 

Sommaire de l'article

Découvrir les États-Unis par ses parcs nationaux

Pendant notre année autour du monde en famille, on a eu la chance de faire un road trip de 2 mois aux États-Unis. Notre coup de cœur est unanime : visiter les parcs nationaux. C’est qu’ils y sont si nombreux et diversifiés qu’on ne cesse d’être étonné et émerveillé. Outre le fait qu’on en prend plein les yeux, les parcs nationaux des USA sont d’excellents lieux d’apprentissage, autant pour les adultes que les enfants. Nous commencions toujours notre visite d’un parc national en  nous rendant au Visitor Center. Évidemment, il s’agit de l’endroit de prédilection pour obtenir des conseils et organiser sa visite, mais l’autre gros avantage est que la plupart d’entre eux accueillent des expositions très instructives. C’est une excellente façon de mieux comprendre les beautés naturelles qu’on s’apprête à découvrir.

⇒ À lire également : Découvrir le Parc national de Haleakala sur Maui à Hawaii en 8 activités incontournables

 

Parcs nationaux des USA : mes 10 parcs nationaux américains à visiter

Notre itinéraire de 2 mois dans le pays nous a permis de passer par 21 parcs nationaux américains différents. Choisir parmi ceux-ci mes dix préférés a été un exercice extrêmement difficile à faire. Les mettre en ordre de préférence l’aurait été encore plus! Voici mes 10 parcs nationaux préférés des USA.

 

1. Yellowstone : le tout premier parc national des États-Unis, et au monde

Inauguré en 1872, Yellowstone est le premier parc national au monde. Quand on voit la beauté de ce parc, on comprend pourquoi c’est celui qui a incité pour la première fois le Congrès américain à protéger une région de la sorte. Voir des geysers dont les éruptions s’élèvent à plusieurs mètres, un canyon qui donne le vertige ou encore des lacs qui ressemblent à de véritables œuvres d’art impose le respect face à la force de la nature.

Parc national de Yellowstone, une beauté naturelle dans notre article Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip #ParcsNationaux #USA #roadtrip #ÉtatsUnis #Randonnée

La beauté de Yellowstone, le premier parc national au monde, saute aux yeux immédiatement

 

Un parc national façonné par son activité géothermique

Le parc national de Yellowstone est probablement l’un des parcs nationaux les plus populaires des USA et ce n’est pas pour rien. Il y a plusieurs choses qu’il ne faut absolument pas manquer. Évidemment, le geyser Old Faithful se trouve en tête de liste. Après tout, il s’agit de l’un des plus grands geysers d’eau chaude au monde! Sa hauteur varie entre 30 et 50 m et a lieu environ toutes les 75 minutes. En attendant son éruption, on s’assoit sur un banc comme tous les autres touristes présents; cela donne vraiment l’impression d’assister à un spectacle. C’est aussi juste devant ce geyser que se trouve l’un de mes Visitor Centers préférés. Vous y rendre vous permettra non seulement de connaître l’horaire des geysers environnants, mais également d’en apprendre beaucoup sur l’activité géothermique qui explique ces phénomènes naturels.

On ne peut pas se rendre au parc national de Yellowstone sans passer à côté de Grand Prismatic Spring. Il s’agit du lac aux anneaux colorés le plus populaire. C’est vrai qu’il est absolument magnifique! En plus, la petite balade qui permet de s’y rendre passe également par d’autres sources d’eau dont les couleurs varient. J’avais l’impression de me retrouver dans une exposition d’art.

Parmi les incontournables dans le parc national de Yellowstone, il y a aussi le Mammoth Hot Springs. L’endroit est si unique que cela le rend difficile à décrire. Chose certaine, le mélange de couleurs, la structure en calcaire et la chaleur qui s’en dégagent nous donnent l’impression d’être sur une autre planète.

Il y a aussi le canyon de Yellowstone qui vaut absolument le détour! En empruntant la Grand Loop Road, vous verrez beaucoup de points de vue magnifiques. Et si vous souhaitez y faire de la randonnée, ce n’est pas les possibilités qui manquent. Voici le lien vers le site Internet du parc qui recense les différentes randonnées à faire dans le secteur du canyon. Personnellement, avec les enfants, nous avons aimé faire les balades aux points de vue le long de la route afin d’avoir une vue en hauteur du canyon et de la rivière Yellowstone, ainsi que la randonnée qui mène à Brink of the Lower Falls. Il s’agit d’une petite randonnée d’un kilomètre qui permet de se rendre juste au-dessus de la chute; on prend bien conscience de sa puissance.

Finalement, un autre de mes coups de cœur au sein de ce parc national américain a été l’observation des animaux sauvages. L’emblème du parc est le bison et ce n’est pas pour rien : ils y sont très nombreux. À tel point que cela rend la circulation souvent difficile, mais cela fait partie de l’aventure! Outre les bisons, nous avons eu la chance de voir des chèvres de montagne, des chevreuils et des wapitis.

 

Quelques conseils pour visiter le parc national de Yellowstone

Yellowstone fait partie des parcs nationaux américains les plus visités et la foule de gens qui s’y rendent peut rapidement devenir un irritant. Si vous avez la possibilité d’éviter les mois de juillet et août, faites-le! Nous y étions à la fin du mois de septembre et il y avait quand même beaucoup de monde.

Il s’agit également de l’un des plus grands parcs nationaux des États-Unis et les points d’intérêt sont très dispersés. Voici la carte du parc.  Mon conseil serait de bien préparer votre visite avant de vous y rendre en déterminant un itinéraire à suivre. Il peut aussi être très avantageux de dormir à différents endroits afin de limiter le temps passé sur la route. Il existe d’ailleurs plusieurs campings au sein du parc que vous pouvez réserver sur le site du parc national. N’oubliez pas de réserver, car même en camping, il y a une forte affluence.

 Suggestion LVDQ : Si vous n’avez pas de voiture pour vous déplacer, cette excursion au départ de la ville de Jackson peut être une bonne option pour découvrir le parc national de Yellowstone.

 

2. Le parc national de Zion : des paysages façonnés par l’érosion

Situé en Utah, Zion est un parc national américain spectaculaire dans lequel, encore une fois, on constate à quel point la nature est incroyablement forte. Dire qu’il y a près de 240 millions d’années, cet endroit était presque plat! Depuis, la pluie, le vent, le passage de cours d’eau et les changements sismiques ont créé un décor au relief bien différent. Aujourd’hui, ce parc national des USA est connu principalement pour ses immenses falaises, ses canyons et ses caractéristiques géologiques.

Comme nous nous sommes pris un peu trop à la dernière minute pour réserver notre hébergement, il n’y avait plus de place disponible au camping du parc; nous avons donc décidé de dormir dans un “free campsite” à proximité. Ce qui a fait en sorte que nous n’y avons passé qu’une seule journée… Mais quelle belle journée!

Parc national de Zion dans notre article Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip #ParcsNationaux #USA #roadtrip #ÉtatsUnis #Randonnée

Notre journée passée au Parc national de Zion a été mémorable

 

Du haut des falaises au creux d’un canyon dans la même journée

On a commencé notre journée par la célèbre randonnée Angels Landing, connue surtout en raison de son passage dangereux. En effet, elle se conclut sur une crête très étroite et abrupte où des chaînes sont ancrées dans la roche afin d’aider les randonneurs. Les deux plus téméraires de notre famille ont tenté le coup, mais ont fini par rebrousser chemin, jugeant que cela devenait vraiment trop dangereux pour un garçon de 8 ans. Mais même en ne se rendant qu’au point de vue « Scout Lookout », la randonnée est mémorable. L’aménagement des sentiers est si bien fait qu’on a l’impression de marcher dans la paroi rocheuse et la vue sur la vallée est magnifique.

En après-midi, nous sommes allés nous amuser dans les Narrows. Il s’agit de la randonnée préférée des enfants de tout ce voyage aux États-Unis. C’est vrai que ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de marcher directement dans une rivière au creux d’un canyon si impressionnant. Plus on avance dans la rivière, plus les falaises à côté de nous deviennent hautes. La difficulté de cette aventure réside dans la température de l’eau (assez froide) et dans l’instabilité des roches. Il faut donc être persévérant, mais il s’agit sans aucun doute de l’un des plus beaux souvenirs des enfants.

 

À savoir afin de bien organiser sa visite dans le parc national Zion

Ce que vous devez absolument savoir avant de vous rendre au parc national de Zion, c’est que les voitures ne sont plus autorisées à circuler dans le parc; il faut donc emprunter le système de navettes. Celles-ci sont entièrement gratuites et vous trouverez toutes les informations dans cette section du site Internet du parc. En fonction du moment de l’année où vous visiterez Zion, l’horaire des navettes change; il est important de consulter le site Internet qui est constamment mis à jour. Voici également un beau résumé des points desservis par les navettes.

De plus, le stationnement principal qui se trouve au Visitor Center se remplit très tôt le matin. Si, comme nous, il n’y a plus de place de stationnement à votre arrivée, ne vous inquiétez pas : il y a une autre option. Il existe des stationnements payants dans la ville de Springdale et un service de navettes gratuit se rend également jusqu’à ces stationnements.

Une dernière information très importante concerne la randonnée Angels Landing. Celle-ci est devenue si populaire que le parc a pris la décision de réguler le nombre de visiteurs en décernant des permis. Si vous souhaitez faire cette randonnée, il faut donc faire une demande de permis, soit de manière saisonnière ou la veille de votre visite en espérant être pigé dans la loterie. Toutes les informations se trouvent dans cette section du site Internet du parc.

 Suggestion LVDQ : Pour les amateurs d’équitation, le parc national de Zion peut être un excellent endroit pour pratiquer cette activité. Vous aurez l’impression d’être plongé directement dans un film western.

 

3. Death Valley : le plus aride des parcs nationaux des USA

Ce parc national américain se situe en Californie et peut facilement être rejoint depuis la ville de Las Vegas. De par son nom, « La vallée de la Mort », je m’attendais à ne voir que du désert; croyez-moi, la nature y est beaucoup plus diversifiée que ça! Outre les dunes, on y trouve aussi de la végétation, des lacs de sel, des montagnes et de drôles de formations géologiques. Autre fait intéressant : c’est dans ce parc national des États-Unis que se trouve le point le plus bas en altitude de toute l’Amérique du Nord. Cet endroit s’appelle Badwater Basin et se situe à 85,5 m sous le niveau de la mer.

⇒ À lire également : Villes de la Californie : une semaine à San Francisco, Los Angeles et San Diego

Paysage de Death Valley dans notre article Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip #ParcsNationaux #USA #roadtrip #ÉtatsUnis #Randonnée

Death Valley, le parc national le plus aride des États-Unis

 

Mes coups de cœur de ce parc national américain

En cours de route, plusieurs points de vue valent vraiment l’arrêt. C’est notamment le cas de Zabriskie Point et de Artists Palette, dont les différents minéraux présents dans la roche colorent drôlement bien le paysage.

Ma randonnée préférée a été celle de Golden Canyon et de Gower Gulch Loop. Ce qui est génial, c’est que cette randonnée comprend différentes alternatives. Vous pouvez donc choisir la longueur que vous souhaitez marcher (voir la carte).  Pour notre part, nous avons fait une dizaine de kilomètres, ce qui nous a permis de marcher autant dans le canyon doré que de prendre de l’altitude pour avoir une vue des montagnes.

Puis, nous avons tous adoré aller voir les formations de sel de Devil Golf Course. Vu de loin, cela ressemblait vraiment à de la neige, mais étant donné la chaleur, on se doutait bien que cela ne pouvait pas être ça! Par curiosité, on est allés voir de plus près et nous avons été surpris de voir ces pics de sel. Le plus impressionnant, c’est que lorsqu’on y prête attention, on peut même entendre le son des cristaux de sel qui éclatent en raison de la chaleur.

Devil Golf Course à Death Valley dans notre article Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip #ParcsNationaux #USA #roadtrip #ÉtatsUnis #Randonnée

Les formations de sel de Devil Golf Course dans Death Valley

 

Pour s’assurer de passer un bon séjour dans ce parc national des USA

Vous vous en doutez probablement, mais la température au sein de ce parc national des USA peut être très chaude. Aux mois de juillet et d’août, la température s’élève même jusqu’à 41°C, ce qui, à mon avis, doit gâcher tout plaisir de la visite. Il vaut donc mieux y aller les autres mois de l’année. Quand j’y étais en octobre, il faisait chaud, mais c’était quand même raisonnable. Il ne faut simplement pas oublier de se protéger des effets du soleil et boire beaucoup d’eau.

 Suggestion LVDQ : Si vous êtes à Las Vegas, il est possible d’aller visiter le parc national de Death Valley avec cette excursion d’une journée.

 

4. Le parc national de Sequoia :  rencontrer ces arbres géants

Un voyage en Californie ne serait pas complet sans avoir vu des séquoias géants, ces arbres qui peuvent facilement atteindre cinquante mètres de haut. Très présents dans les forêts de la chaîne de montagnes Sierra Nevada, le parc national de Sequoia est un excellent endroit pour les admirer. C’est d’ailleurs à cet endroit que se trouve Général Sherman, le plus grand et le plus gros arbre au monde! Puis, il n’y a pas que les arbres qui sont grandioses dans ce parc. Comme la Sierra Nevada le traverse, ce parc national américain abrite plusieurs montagnes, dont le célèbre mont Whitney, qui s’élève à 4 421 m.

⇒ À lire également : Que voir à San Francisco aux USA : ma découverte de la ville en 7 jours

Séquoia géant au Sequoia national Park dans notre article Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip #ParcsNationaux #USA #roadtrip #ÉtatsUnis #Randonnée

Avez-vous déjà vu un séquoia en personne? Ces arbres massifs nous ont impressionnés!

 

Ce que j’ai préféré de ce parc national des USA

Au cours de cette visite dans le parc national de Sequoia, j’ai eu trois grands coups de cœur. Premièrement, la randonnée Sherman Tree Trail est selon moi un incontournable. En effectuant la boucle d’environ 2 km, on peut voir non seulement le très célèbre Général Sherman, mais également plusieurs autres magnifiques séquoias. Certains sont si gros qu’on y peut entrer!

Deuxièmement, il y a Moro Rock, une courte randonnée très bien aménagée. Après avoir gravi les 350 marches, vous arriverez au sommet à une élévation de 2 050 m et pourrez ainsi avoir une vue magnifique sur les montagnes environnantes de la Sierra Nevada.

Finalement, nous avons adoré la randonnée qui passe par les sentiers Hump et Watchtower Trail. En effectuant la boucle, le sentier est d’environ 14 km avec un peu plus de 600 m de dénivelé. La vue est époustouflante.

⇒ À lire également : 10 jours de road trip en Californie en mode nature: plages, montagnes et séquoias géants

Vue depuis la Watchtower and Hump Trail dans le parc de Sequoia dans notre article Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip #ParcsNationaux #USA #roadtrip #ÉtatsUnis #Randonnée

Magnifique point de vue au cours de la randonnée sur le sentier Watchtower and Hump

 

Informations pratiques pour visiter ce parc national américain

Au sein du parc, les routes sont très sinueuses. Pour les personnes qui ont le mal des transports, cela peut être une très bonne idée d’apporter du Gravol au cas où!

 

5. Joshua Tree : le parc national des USA parfait pour les amateurs d’escalade

Ce parc national américain tient son nom des arbres de Josué, une espèce qu’on retrouve en grande quantité sur son territoire. En ajoutant à cela les milliers de rochers de granite dispersés et formant de belles montagnes, on obtient un paysage assez particulier. Plusieurs personnes s’y rendent dans le but de pratiquer de l’escalade de bloc ou de voie puisque les options y sont très nombreuses.

⇒ À lire également : Visiter Los Angeles aux USA : Que voir et que faire à Los Angeles en 3 jours

Arbres de Josué à Joshua Tree national Park dans notre article Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip #ParcsNationaux #USA #roadtrip #ÉtatsUnis #Randonnée

Les arbres de Josué ont une forme vraiment particulière!

 

Explorer un paysage unique dans ce parc national des États-Unis

Nous n’avions pas avec nous l’équipement nécessaire pour véritablement faire de l’escalade, mais les enfants se sont tout de même bien amusés à gravir les rochers comme ils le pouvaient. C’était d’ailleurs leur activité préférée : partir en exploration dans ce drôle de paysage, se faufiler entre les rochers et trouver une manière de monter sur ceux-ci.

Bien qu’il y ait énormément de choix de randonnées et que nous en avons testé quelques-unes, j’avoue avoir eu un coup de cœur pour Barker Dam, qui est très courte, mais qui permet de bien apprécier le paysage.

 

Organiser sa visite dans ce parc national américain

Encore une fois, ce parc national américain est très grand et faire le tour peut demander beaucoup de temps sur la route. Il est donc préférable de prendre connaissance de la carte avant de s’y rendre afin d’y maximiser votre temps, surtout qu’il y a plus d’une entrée; assurez-vous de choisir celle qui correspond le mieux à votre itinéraire. Voici la carte du parc Joshua Tree.

Si faire du camping vous intéresse, vous devez absolument aller au Hidden Valley Campground. Il s’agit d’un de nos campings préférés de toute cette aventure aux États-Unis. Il fonctionne sous principe du premier arrivé, premier servi et ne coûte que 15$ US. Vous n’avez donc pas besoin de réserver, car il vous suffit de vous y rendre directement, de sélectionner un emplacement libre et d’aller à l’entrée pour payer en indiquant le numéro de l’emplacement que vous avez choisi. Aussi simple que ça… Et vous aurez alors un magnifique terrain de jeu dans votre arrière-cour!

 Suggestion LVDQ : Une façon simple, amusante et instructive de découvrir le parc national de Joshua Tree est d’utiliser ce tour audio. À noter qu’il est offert en anglais seulement.

 

6. Le Grand Canyon : un parc national américain classé patrimoine mondial de l’Humanité

Situé dans le nord-ouest de l’Arizona, ce parc national américain est un incontournable lors d’un voyage aux États-Unis. Le paysage étant creusé par le fleuve Colorado et l’érosion, les points de vue en hauteur sont époustouflants; lorsqu’on prend le temps d’admirer les différentes couches géologiques sur les falaises, on est encore plus fasciné. D’ailleurs, en raison de sa diversité naturelle et de ses impressionnants paysages, l’UNESCO a reconnu le site comme patrimoine mondial de l’Humanité.

Falaises du parc national du Grand Canyon dans notre article Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip #ParcsNationaux #USA #roadtrip #ÉtatsUnis #Randonnée

Prenez le temps d’admirer les différentes couches géologiques sur les falaises du parc national du Grand Canyon

 

Une expérience de randonnée mémorable

Au sein du parc, plusieurs points de vue sont aménagés et permettent d’avoir une vue magnifique sur le Grand Canyon. Par contre, pour bien sentir la grandiosité de l’endroit, il n’y a rien de mieux que d’y marcher. C’est justement là que nous avons vécu l’un de nos meilleurs souvenirs de randonnée. Nous avons eu la chance de nous rendre jusqu’au campement Cottonwood dans le creux du Grand Canyon, d’y dormir avec notre tente et de remonter le lendemain jusqu’à notre point de départ sur North Rim. Cette randonnée, qui représente une dizaine de kilomètres pour descendre jusqu’au campement à l’aller et la même distance à faire le lendemain en montant (1 265 m de dénivelé positif) est de loin la randonnée la plus difficile que les enfants ont faite à ce jour, mais nous étions tous très fiers d’avoir vécu ça ensemble.

 

Organiser sa visite dans le parc national du Grand Canyon

Il est important de savoir que le parc national du Grand Canyon est divisé en deux sections (North Rim et South Rim). Pour passer d’un côté à l’autre, il y a plus de 4 heures de route à faire. C’est ce qui explique que plusieurs personnes ne visitent qu’une des deux rives. Ce blogue décrit bien les avantages que l’on retrouve dans chaque section.

Il est cependant possible de passer d’une rive à l’autre à pied. En effet, la célèbre randonnée Rim-to-Rim qui traverse les deux rives est de 38 kilomètres; il est possible de la parcourir en quelques jours en dormant dans les campings d’arrière-pays gérés par le parc national. C’est justement une partie de cette randonnée que nous avons faite pour aller dormir au campement de Cottonwood. Il est important de savoir que pour dormir dans l’un de ces campings il est obligatoire d’avoir un permis, et que celui-ci est très contingenté. Toutes les informations concernant ce permis d’arrière-pays se trouvent ici.

Suggestion LVDQ: Pour plusieurs personnes, survoler le Grand Canyon est un incontournable. Ce vol en avion permet d’avoir une vue magnifique sur la forêt nationale de Kaibab, le plateau de Kaibab, le confluent du Colorado, la petite rivière Colorado, Imperial Point et le couloir de Zuni.

 

7. Le parc national White Sands : des dunes à perte de vue

Bien qu’il s’agisse d’un espace protégé depuis longtemps, ce n’est qu’en 2019 que White Sands est devenu un parc national américain. Situé dans l’état du Nouveau-Mexique, il est connu principalement pour ses immenses dunes de sable blanc. C’est même la plus grande étendue de dunes de gypse au monde. Elles sont d’autant plus fascinantes qu’elles sont constamment en mouvement en raison du vent.

⇒ À lire également : Visiter San Diego aux USA : Que voir et que faire à San Diego en 3 jours

Dunes parc national de White Sands dans notre article Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip #ParcsNationaux #USA #roadtrip #ÉtatsUnis #Randonnée

On retrouve la plus grande étendue de dunes de gypse au monde au parc national de White Sands

 

Une activité peu conventionnelle dans un parc national américain

Alors que nos amis au Québec ont eu leur première grosse tempête de neige, nous sortons nous aussi les toboggans, mais pour glisser dans les dunes de sable! Il s’agit sans aucun doute de notre activité préférée dans ce parc national des USA.

Un autre de nos coups de cœur a été le Visitor Center, qui explique très bien l’histoire du parc et les nombreuses espèces qui l’ont fréquenté autrefois. Entre les félins à dents de sabre, les mammouths et les paresseux géants, nous avons été fascinés.

 

Prévoir sa visite dans ce parc national des États-Unis

Le parc national de White Sands est relativement petit si on le compare aux autres. Une journée est, selon moi, largement suffisante pour en faire le tour.

Si vous aussi vous voulez glisser dans les dunes et que vous n’avez pas vos toboggans avec vous, il est possible d’en acheter à la boutique du parc. Mais si vous dormez dans un camping ou un hôtel à proximité, n’hésitez pas à leur demander s’ils en ont à vous prêter. Nous dormions au camping KOA d’Alamogordo et ils nous en ont gentiment prêté pour toute la famille!

 

8. Parc national des grottes de Carlsbad : une aventure souterraine

Situé dans l’état du Nouveau-Mexique, ce parc national américain est connu principalement pour ses grottes. Au total, ce sont 350 km de grottes souterraines qui sont cartographiées. Il y a également plusieurs sentiers de randonnée, des canyons et une grande diversité de plantes et d’animaux à découvrir au sein de ce parc national des USA.

Grottes du parc national de Carlsbad dans notre article Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip #ParcsNationaux #USA #roadtrip #ÉtatsUnis #Randonnée

On retrouve 350 km de grottes souterraines cartographiées dans ce parc national du Nouveau-Mexique!

 

Explorer une grotte par ses propres moyens

L’attrait principal de ce parc national américain est la grotte de Carlsbad. Après réflexion, il s’agit même de mon endroit préféré de tout ce voyage aux États-Unis! Ce qui la rend si particulière, c’est qu’on peut la visiter à notre propre rythme. L’aménagement de la grotte est tellement bien fait qu’on peut la visiter sans guide, et ce sans aucun problème. La chambre souterraine du nom de Big Room est spectaculaire! Il s’agit même de la plus grande en Amérique du Nord.

 

Planifier sa visite de la grotte de Carlsbad

Pour entrer dans la grotte, il faut avoir une réservation. Elle est très simple à obtenir et ne coûte que 1$ US par personne. Cela permet au parc national de contrôler l’achalandage. Vous pouvez réserver soit par téléphone (+1 877-444-6777) soit via le site Internet de recreation.gov.

Pour visiter la grotte, je conseille vraiment de commencer par l’entrée naturelle. Cela implique de marcher 2 km, toujours en descendant, pour se rendre jusqu’à Big Room. S’enfoncer graduellement dans la grotte est hallucinant comme sensation, car les décors évoluent au fil de nos pas. Au départ, le sentier est large, sinueux et bien éclairé grâce à la lumière naturelle du trou de l’entrée. Mais plus on avance, moins il y a de luminosité; bientôt, on se retrouve à avancer dans la pénombre des tunnels.

Ce qui est vraiment génial, c’est que si vous n’êtes pas en mesure de randonner jusqu’à Big Room, il est possible de prendre l’ascenseur. Nous l’avons d’ailleurs emprunté pour remonter jusqu’au Visitor Center.

 

9. Big Bend : un parc national des USA à la frontière mexicaine

Situé au Texas, Big Bend est selon moi un parc national incontournable lors d’un road trip aux États-Unis. Les paysages y sont très diversifiés : montagnes, falaises, rivières, canyons et déserts se côtoient dans ce parc national américain. De plus, la faune est elle aussi très variée. Parmi les animaux présents dans ce parc national des USA, on retrouve le puma, le scorpion, le renard gris, l’ours, la tarentule et plusieurs espèces de lézards et de serpents.

Falaises du Parc national de Big Bend dans notre article Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip #ParcsNationaux #USA #roadtrip #ÉtatsUnis #Randonnée

En randonnée entre les falaises impressionnantes du parc national Big Bend aux USA

 

Coups de cœur parmi les parcs nationaux des USA

Un aspect fascinant de ce parc national des USA est le fait que seule la rivière (Rio Grande) le sépare du Mexique. J’ai adoré faire la randonnée Santa Elena Canyon justement parce qu’elle permet de suivre la rive du Rio Grande et d’admirer sa flore luxuriante et ses imposantes falaises. Cette randonnée est considérée comme facile et ne fait que 2,7 km. Puis, si vous avez une embarcation nautique avec vous, c’est génial de naviguer sur la rivière, voire d’aller toucher à la falaise du côté du Mexique.

Mon autre coup de cœur de cet immense parc national américain a été la randonnée The Window Trail. Un peu plus difficile que celle mentionnée ci-dessus, elle est longue de 8,4 km. Les paysages par lesquels on passe sont assez uniques et combinent à la fois falaises désertiques et plantes en abondance. Le plus beau reste la vue à la fin de la randonnée, qui donne sur le désert de Chihuahuan.

Naviguer sur le Rio Grande dans notre article Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip #ParcsNationaux #USA #roadtrip #ÉtatsUnis #Randonnée

Le plaisir de naviguer sur le Rio Grande qui sépare le parc Big Bend du Mexique

 

Un parc national des États-Unis assez isolé

Peu importe d’où vous partez, rejoindre le parc national de Big Bend demande beaucoup de temps de transport… Mais cela vaut le coup! Puis, comme le parc est gigantesque (il a une superficie de plus de 324 000 hectares), je pense qu’il faut au moins 3 jours sur place pour pouvoir profiter des différents secteurs sans passer tout son temps sur la route. Voici la carte du parc pour vous aider à planifier votre visite.

Pour ceux qui, comme nous, aiment dormir directement dans le parc national, il y a 3 campings différents. Comme ils ne sont pas dans les mêmes secteurs, il peut être avantageux de dormir à différents campings au sein d’une même visite afin de visiter plus facilement les différents coins du parc. Par contre, nous avons vraiment eu un coup de cœur pour le camping Chisos Bassin. Plusieurs sentiers de randonnées commencent directement de là, la vue du camping sur les montagnes environnantes est magnifique et il s’agit d’un très bon emplacement pour observer les étoiles. Attention : il faut absolument réserver pour ce camping et les places s’envolent rapidement.

Le meilleur moment de l’année pour visiter ce parc national des États-Unis est entre les mois d’octobre à avril. L’été, la chaleur est beaucoup trop intense et, compte tenu du faible taux d’achalandage à cette période de l’année, ce ne sont pas tous les Visitor Centers qui sont ouverts. Nous y étions au mois de novembre et il y faisait quand même très chaud. Nous faisions donc les plus grosses randonnées très tôt afin de profiter de la fraîcheur du matin.

 

10. Le parc national des Everglades : un écosystème d’exception

Situé au sud de la Floride, le parc national des Everglades est, lui aussi, un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il s’agit de la plus grande réserve de nature sauvage du continent nord-américain. C’est qu’au sein de ce même parc, plusieurs habitats différents sont présents : marais, marécages, vastes prairies, etc. La faune et la flore y sont donc très diversifiées et il est possible d’y observer plusieurs espèces d’animaux telles que l’alligator, le lamantin et la panthère de Floride.

⇒ À lire également : Visiter St Augustine en Floride : Nos bonnes adresses et que faire lors d’un séjour

 

L’endroit de prédilection pour observer des alligators

Ce qui a rendu notre visite de ce parc mémorable, c’est vraiment l’observation des alligators dans leur milieu naturel. Au final, l’endroit où nous en avons le plus vu est près du Oasis Visitor Center, dans le Big Cypress National Preserve. Ils y étaient gros et nombreux et c’était très impressionnant!

En ce qui concerne les randonnées, il y en a plusieurs petites qui valent le coup et qui permettent d’observer les différents milieux de vie des animaux. Nous avons particulièrement aimé les randonnées qui avaient des boardwalks permettant de se rendre dans les endroits plus marécageux tout en restant au sec. C’est d’ailleurs dans ces habitats qu’on a pu voir d’impressionnantes mangroves, c’est-à-dire des écosystèmes constitués d’arbres très résistants et caractéristiques des zones humides.

 

Conseils pour planifier sa visite de ce parc national des États-Unis

La meilleure période pour visiter le parc national des Everglades est de novembre à juin, car c’est non seulement à cette période qu’il y a le moins de moustiques, mais c’est aussi la période sèche : il y a donc plus de chances de voir des alligators. Attention : lorsqu’il pleut, ils ont tendance à rester cachés.

Il est aussi important de savoir que ce parc national des USA est divisé en trois secteurs. À l’entrée de chacun d’entre eux, il y a un Visitor Center où il est possible de s’informer pour bien planifier sa visite. Voici d’ailleurs la carte de la région.  Personnellement, j’ai adoré le Ernest F Coe Visitor Center, dont l’exposition très intéressante permet d’en apprendre beaucoup sur la faune et sur la flore du parc.

 Suggestion LVDQ : Un incontournable dans le parc national des Everglades est de faire un tour d’hydroglisseur. Cette activité permet à la fois de visiter le parc national en hydroglisseur et d’assister à un spectacle animalier avec des alligators.

 


Informations pratiques pour visiter les parcs nationaux des USA


L’outil par excellence de planification de voyage


Pour celles qui adorent planifier leurs voyages, vous serez ravies d’apprendre qu’il existe un outil hyper complet de planification et de gestion de voyage. Créé par deux Québécois, dont Nathalie, fière voyageuse du Québec, Planning Motion est l’outil en ligne à avoir. Ça fonctionne sur un plan d’abonnement et cette application vous permettra d’avoir au même endroit le calendrier interactif de votre voyage, votre itinéraire sur une carte (qu’il est possible de partager), les informations et documents de vos réservations d’hébergements, de transports, etc., les dépenses converties en une seule devise, des listes de planification, un PDF complet du voyage et bien plus. L’essayer, c’est l’adopter!


 


Où dormir lors d’un road trip à travers les parcs nationaux américains


Lors de ce voyage aux USA, nous avons dormi dans des campings puisque nous avions notre roulotte avec nous. Nous avons privilégié les sites de camping situés directement au sein des parcs nationaux, car ils sont souvent très abordables et nous permettaient d’être à proximité des endroits que l’on souhaitait découvrir. Comme je l’ai indiqué dans l’article, certains parcs nationaux américains sont très achalandés; pour s’assurer d’avoir une place, il vaut mieux réserver. Pour réserver, le plus simple est de le faire via l’application Recreation.gov. C’est la plateforme utilisée par tous les parcs nationaux des États-Unis.


Suggestion LVDQ : Par contre, il existe aussi plusieurs possibilités d’hébergements en hôtel. Vous pouvez explorer les offres sur Booking et y découvrir des promos. Chaque fois que vous utilisez ces liens pour réserver, Booking nous verse une partie de sa commission sans que cela vous coûte davantage. Ce simple geste permet de nous aider à faire vivre ce magazine web. Merci de nous encourager dans notre travail pour que nous puissions continuer à vous fournir de l’information pour vos voyages!


 


Économiser de l’argent avec la passe annuelle America the Beautiful


Si vous prévoyez visiter plusieurs parcs nationaux des USA comme nous, il est très avantageux d’acheter la passe annuelle America the Beautiful. Au coût de 80$ US, elle permet à tous les passagers d’une même voiture d’entrer dans les parcs nationaux pour une durée d’un an. Sachant que l’entrée dans un parc national est d’environ 30$ US par véhicule, la passe annuelle est rapidement rentabilisée. Il est possible de se la procurer à l’entrée du premier parc national que vous visiterez ou sur le magasin en ligne du gouvernement américain.


 


Devenir un “Junior Ranger” des parcs nationaux américains


Destiné aux enfants de 4 à 13 ans, le programme “Junior Ranger” est offert dans presque tous les parcs nationaux des États-Unis. Il s’agit d’un cahier proposant différentes activités ou jeux en fonction de la tranche d’âge de l’enfant. Chaque parc national a son propre cahier d’activités directement en lien avec ses particularités et est offert gratuitement. Une fois que l’enfant a complété les pages associées à sa tranche d’âge, il peut retourner au “Visitor Center” pour se faire assermenter “Junior Ranger”, et ainsi obtenir son badge. Il s’agit d’un programme très éducatif qui, en plus, est un beau souvenir pour les enfants.


 


Magasiner son vol pour les États-Unis


Comme vous l’aurez remarqué, plusieurs de mes parcs nationaux américains préférés sont situés sur la côte ouest des États-Unis. Les aéroports de Las Vegas ou de San Francisco peuvent être d’excellents points de départ pour un voyage qui permettrait de visiter plusieurs parcs nationaux des USA.


⇒ SUGGESTION LVDQ pour trouver un vol pas cher vers les États-Unis : Nous vous suggérons deux bons comparateurs de prix pour trouver vos vols les moins chers. Ce sont deux comparateurs de vols très populaires et simples d’utilisation que nous avons choisis comme partenaires. On vous recommande CheapOair, qui offre même une carte en temps réel des destinations et leurs conditions de voyage où il est possible de voyager en temps de covid en fonction de votre pays d’origine et de votre citoyenneté. Et, bien sûr, Expedia, qui est aussi intéressant pour trouver des hôtels à bon prix. En cliquant sur nos liens avant de faire vos recherches et de réserver, sans que cela ne vous coûte plus cher, vous nous encouragez à faire vivre la mission de Les voyageuses du Québec qui est de démocratiser le voyage au féminin et à créer des projets pour la belle communauté que nous sommes.


 


Assurances voyage pour visiter les parcs nationaux américains


Si vous recherchez une bonne assurance voyage pour votre prochain voyage, économique, fiable et appréciée des voyageurs depuis de nombreuses années, on vous suggère fortement de faire votre demande de soumission ici, via ce lien, sur le site de Sécuriglobe, le plus important courtier en assurances voyage et santé au Canada qui représente plus de 7 assureurs différents. C’est un bon partenaire à nous et si vous cliquez sur notre lien ici haut, vous serez dirigés directement sur notre page partenaire pour faire votre achat en ligne qui vous donnera automatiquement 5% de rabais. Si vous préférez les contacter via téléphone, il est important de leur mentionner le code REF002.


Est-ce que cet article vous a donné envie de découvrir les plus beaux parcs nationaux des USA? Nous serions curieuses que vous nous partagiez quel parc national américain a le plus attiré votre attention parmi ce top 10 alléchant ou que vous nous partagiez vos suggestions de parcs nationaux incontournables aux États-Unis dans la section commentaires.

[yasr_visitor_votes size=”medium”]

Vous êtes sur Pinterest? Vous pouvez ajouter les épingles de cet article : Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip

Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip #ParcsNationaux #USA #roadtrip #ÉtatsUnis #Randonnée Mes 10 parcs nationaux des USA préférés que j’ai visités lors de mon road trip #ParcsNationaux #USA #roadtrip #ÉtatsUnis #Randonnée

* Cet article a été rendu possible grâce à la collaboration de notre auteure. Tous les propos et les expériences demeurent les siens. Il comporte également des liens affiliés de partenaires, choisis judicieusement par l’équipe de LVDQ pour vous aider à visiter vos parcs nationaux des USA coups de coeur. 

Pour continuer la lecture

Laissez un commentaire

2 × four =

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

NOUVEAUTÉ ! Découvrez tous nos voyages entre femmes à venir!Cliquez ici pour voir tous nos voyages organisés en petits groupes
+