Devenir un Adirondack 46er : L’ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks

Par Caroline Gref
1852 Vues
Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Vous aimez la nature, la forêt, les montagnes ? Vous aimez la randonnée et avez soif de nouveaux défis ? Je vous raconte mon parcours dans cette quête des 46 plus hauts sommets des montagnes des Adirondacks, situé dans l’État de New-York aux États-Unis. Si vous aussi, vous voulez devenir un Adirondack 46er, cet article bien complet est pour vous! 

Sommaire de l'article

Caroline : Adirondack 46er

Surnommée Caro-Rando, Caroline, maintenant un Adirondack 46er, organise bénévolement depuis 2014 des randonnées dans les Adirondacks,  sur divers groupes de réseaux sociaux. Le but est de pratiquer la randonnée avec des passionnés et ainsi faire découvrir aux gens sa passion pour ce sport. Depuis 2018, elle organise également des voyages de treks à travers le monde avec des amis qui ne souhaitent pas voyager seuls et qui ont envient de vivre une expérience inoubliable en groupe. 

⇒ À lire également : Faire une randonnée sur le GR20 en Corse

 

Les montagnes des Adirondacks

Les Adirondacks sont une région montagneuse dans le nord-est de l’État de New York, situés dans la chaîne de montagnes des Appalaches. Le parc des Adirondacks, qui couvre une superficie de 25 000 km2, est un endroit parfait pour la pratique de nombreuses activités de plein air tels que la randonnée, le canot, l’escalade, la pêche, la chasse et en hiver, la raquette, le ski de fond et le ski alpin. Le parc totalise plus de 600 km de sentiers pédestres. À seulement 2h de Montréal, la région des High Peaks située dans les Adirondacks, est l’endroit où l’on retrouve les 46 plus hauts sommets de plus de 4000 pieds d’altitude.

Crête de Jay Mountains, une des montagnes des Adirondacks dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Sur la crête de Jay Mountains, une des montagnes des Adirondacks

 

Les réglementations en vigueur pour la randonnée dans les Adirondacks

La région des montagnes des Adirondacks dans l’État de New York est protégée par le DEC, Departement of environnemental conservation. L’Adirondacks High Peaks Wilderness Area (HPWA) est le territoire où se retrouve la majorité des plus hauts sommets et la région la plus réglementée des Adirondacks. Des règlements spécifiques ont été adoptés pour les campeurs et les visiteurs en randonnée dans les Adirondacks.

 

Réglementation sur la taille des groupes de randonnée dans les Adirondacks

La taille des groupes de randonnée dans les Adirondacks est limitée à un maximum de 15 personnes. Si vous dépassez le maximum de 15 randonneurs, les groupes doivent maintenir une distance de séparation d’au moins 1 mile (1,6 km) en tout temps. Pour plus de détails, visitez le site Réglementation sur la taille des groupes dans les ADK.

 

La saison du dégel dans les montagnes Adirondacks

La  «mud season» est la période du dégel au printemps. Bien qu’il n’y ait pas de date officielle de début, ou de fin, la saison de la boue s’étend généralement du 1er avril à la mi-mai. C’est un moment où la neige fond des montagnes, créant de grandes quantités de boue et d’érosion. L’État de New York demande donc aux randonneurs d’éviter tous les sentiers de plus de 3000 pieds, jusqu’au début juin, pour permettre aux sentiers de sécher et de durcir complètement. Quand il y a trop de boue, les randonneurs sont tentés de quitter les sentiers balisés, en piétinant la végétation avoisinante. Il est donc primordial de toujours marcher au milieu des sentiers.

Randonnée dans les Adirondacks durant la saison de dégel dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Randonnée durant le dégel sur la crête de Nun-da-ga-O dans les montagnes Adirondacks

En hiver et au printemps, si la quantité de neige est de 8 pouces et plus, les randonneurs doivent avoir des raquettes dans leurs pieds ou de les avoir attachées sur leur sac à dos. Si vous souhaitez obtenir plus d’informations et d’idées de montagnes à gravir durant le temps du dégel, visitez la page suivante.

Sommets Algonquin et Wright Peak en hiver dans les Adirondacks dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Randonnée hivernale dans les Adirondacks sur les Monts Algonquin et Wright Peak

 

Camping sauvage dans la région des « High peaks » Adirondacks

Si vous souhaitez partir en week-end de camping sauvage « backcountry camping », il existe  aussi plusieurs règlementations sur le sujet. La taille du groupe durant la nuit est limitée à un maximum de dix personnes. Le camping entre 3500 et 4000 pieds d’altitude est limité aux sites désignés et interdit au-dessus de 4000 pieds à tout moment. Aucun feu de camp n’est autorisé dans les High Peaks, sauf dans les endroits désignés. Du 1er avril au 30 novembre, les campeurs en backpack doivent utiliser des contenants résistants aux ours pour entreposer tous les aliments, les ordures et les articles de toilette. Le DEC recommande l’utilisation de boîtes à ours noires, les seules qui sont vraiment efficaces dans les montagnes Adirondacks. Voici le site web pour obtenir plus d’information.

 

Les principes du sans trace « Leave no trace »

Le « sans trace », est un programme international éducatif et éthique conçu pour aider les amateurs de plein air sur la façon de réduire leurs impacts lorsqu’ils pratiquent des sports en nature. Les Adirondacks prônent cette devise du « leave no trace ». Les recommandations touchent le respect de l’environnement et le respect des utilisateurs. Pour plus d’informations sur les 7 principes du sans trace, cliquez-ici : Leave no trace, Adirondacks.

 

Ma première expérience de randonnée dans les Adirondacks

Tout a commencé en 2013, lorsque je me suis inscrite sur un groupe sportif où les gens organisaient des randonnées pédestres bénévolement. Au début, je participais à des randonnées sans être informée de cette liste de sommets et de la possibilité de devenir un jour Adirondack 46er (ADK 46er). Je randonnais aléatoirement au gré des invitations que je recevais. 

Le mont Giant a été mon tout premier sommet et a été pour moi une révélation. C’était difficile et je ne pensais pas être capable de gravir cette haute montagne des Adirondacks. Je suis passée par toutes les gammes d’émotions, du découragement à l’exaltation. Il y avait des parois rocheuses et des crêtes avec des vues extraordinaires. Une fois le sommet atteint, un grand sentiment de bien-être et de fierté m’a envahi. Les paysages sont tellement extraordinaires qu’on a tout de suite envie de recommencer. Bien que le mont Giant soit mon tout premier sommet dans les Adirondacks, ce n’est pas ce sommet qui a été enregistré comme étant le premier sur ma liste pour faire partie des ADK 46ers. Pour pouvoir «cocher» un sommet,  vous devez y apposer la date. Et à cette époque, je ne connaissais pas l’existence de la liste, je n’avais donc aucune idée précise de la date de cette première ascension. J’entendais mes amis (es) en parler et je ne comprenais pas d’où venait l’urgence de faire ce genre de défi. Jamais je n’aurais cru un jour finir cette liste de montagnes et de faire partie de cette grande famille des Adirondacks 46ers.

Après plus d’un an de participation à des activités, j’ai débuté moi aussi l’organisation de randonnées. Puisque je n’ai aucune formation comme guide de montagne et que j’avais très peu d’expérience, je me suis mise à organiser des randonnées dans les montagnes que j’avais déjà gravies. C’était beaucoup plus facile et moins stressant pour moi de guider un groupe sur un terrain connu. Au bout de quelques années d’organisations, les sommets étaient atteints et je me suis dite : « Pourquoi ne pas relever ce défi moi aussi et devenir un ADK 46er? ».

Randonnée sur le Mont Wright Peak dans les Adirondacks dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Randonnée sur Wright peak, avec une vue imprenable sur le mont Colden dans les Adirondacks

 

À la conquête des 46 plus hauts sommets des Adirondacks : Devenir un Adirondack 46er

Le choix des montagnes est primordial lorsque vous décidez d’entreprendre le défi de devenir ADK 46er. Vous devez choisir vos sommets selon votre forme physique et selon l’entraînement dont vous bénéficiez. Je vous recommande de gravir les sommets de façon progressive c’est-à-dire, plus vous randonnez, plus vous augmentez la distance et le dénivelé. De cette façon, vous diminuez les risques de blessures et augmentez votre endurance. Votre mental deviendra également de plus en plus fort ! Je me considère comme une randonneuse de niveau intermédiaire avancé.  Je ne suis pas une randonneuse rapide, je marche d’un pas moyen. J’aime arrêter, prendre des pauses et aussi prendre de jolies photos. Par contre, je peux affirmer être une randonneuse très endurante. Pour devenir un Adirondack 46er, ça prend beaucoup de motivation, de détermination et beaucoup de votre temps. Malgré le fait que j’ai débuté la liste en 2013, j’ai entrepris plus sérieusement de la compléter en 2017.

Les sommets sont classifiés de niveaux faciles, intermédiaires, difficiles et très difficiles. La majorité des montagnes des Adirondacks se font relativement bien, environ 8h de marche en moyenne. Par contre, certains sommets nécessitent une approche très longue pour réussir à débuter l’ascension. D’autres montagnes nécessitent d’effectuer l’ascension de plusieurs sommets avant de réussir à atteindre LA montagne désirée. 

Sommet du Mont Colden dans les Adirondacks dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Au sommet du Mont Colden avec une vue sur le Mont Algonquin dans les montagnes Adirondacks

 

Six ans pour devenir un Adirondack 46er : Pourquoi autant de temps ?

J’organisais des randonnées en fonction de ma condition physique du moment.  Donc des randonnées que j’avais déjà faites, car je me sentais confortable et confiante d’introduire de nouveaux adeptes de la randonnée à ses magnifiques montagnes Adirondacks. J’ai donc refait certains sommets plus d’une dizaine de fois et JAMAIS je ne dirai : « Ahhh non désolée, je l’ai déjà fait celui-là ». La liste des 46 sommets ne doit pas être vue comme quelque chose à finir le plus rapidement possible. Profitez de chaque moment et savourez chaque sommet. Étant atteinte du syndrome de Raynaud, il est certain que je n’étais pas en mesure d’avancer ma liste durant l’hiver. Le syndrome de Raynaud est en fait un mal fonctionnement du système circulatoire qui fait en sorte que mes extrémités, pieds et mains gèlent très rapidement. Dans les plus hauts sommets, ce qui est problématique, c’est l’exposition au vent. Je randonne donc dans des sommets moins élevés et aussi j’effectue des randonnées beaucoup moins longues.

Liste des 46 plus hauts sommets des Adirondacks pour devenir ADK 46er dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Ma liste des 46 plus hauts sommets des Adirondacks et les dates auxquelles je les ai atteints

 

La liste des 46 plus hauts sommets des montagnes Adirondacks

Découvrez mes impressions en quelques mots de chacune de ces montagnes des Adirondacks. Sachez que vous pouvez gravir la majorité de ces sommets individuellement, mais que certains se font très bien en combinaison. Je vous recommande toutefois de débuter par les plus faciles. Voici dans l’ordre, les sommets que je vous recommande pour débuter votre liste des 46. La saison estivale est le meilleur moment pour débuter votre liste, car les randonnées hivernales nécessitent plus de préparation, plus de matériel et plus d’expériences. Vous devez donc être préparés à affronter les intempéries en hiver.  De plus, dans les Adirondacks, il n’y a pas de chalet ou refuge dans les sentiers. En période hivernale, il devient plus difficile de gérer le froid. Pour ces raisons, je vous recommande de gravir les plus hauts sommets des Adirondacks en été. 

Je tiens à mentionner que mes recommandations s’adressent aux randonneurs de niveaux DÉBUTANTS. Les gens qui ont de l’expérience en randonnée et qui ont déjà à leur actif plusieurs treks et hauts sommets, vous pouvez ne pas tenir compte de ces conseils.

 

NIVEAUX FACILES À INTERMÉDIAIRES 

Les randonnées sont classées faciles à intermédiaires, par leurs faibles dénivelés et par leurs faibles distances; généralement entre 10 et 15 km.

Cascade et Porter (randonnée coup de )

Le Mont Cascade (1249 mètres) est probablement la plus facile des montagnes des Adirondacks à parcourir. La plupart des randonneurs qui tentent d’effectuer la liste des 46 sommets dans les Adirondacks commencent avec cette montagne. Le sommet dénudé de Cascade offre une magnifique vue à 360 degrés. Je vous recommande de poursuivre sur le sommet du Mont Porter (1237 mètres) lors de la même randonnée. Le sentier est très facile à suivre et très bien balisé. Les deux sommets totalisent 9 km pour une montée cumulative de 700 mètres. C’est une randonnée très agréable à faire en hiver également par une belle journée ensoleillée.

 

Wright peak

Ce sommet de niveau intermédiaire d’une élévation de 1396 mètres est un sommet relativement aisé à gravir en aller-retour. Le sentier, totalisant 11,3 km, grimpe continuellement de façon modérée. La dénivellation positive totale est d’environ  720 mètres. La montée finale est assez raide, mais elle offre un beau panorama sur le Mont Algonquin et aussi sur la paroi dénudée du mont Colden. Je vous conseille également ce sommet en hiver, mais par contre, les vents sont souvent violents. Soyez avertis.

Randonnée sur le Mont Wright Peak dans les Adirondacks dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Vers le sommet de Wright peak dans les Adirondacks

 

Big slide (randonnée coup de )

Cette belle montagne culminant à 1292 mètres offre de magnifiques points de vue. Composée de crêtes rocheuses, cette randonnée n’est pas particulièrement difficile, mais elle offre un bon défi technique avec des parois rocheuses escarpées et vertigineuses. La plus courte façon de grimper Big Slide est de faire l’aller-retour de 13 km via « The Brothers ». C’est le sentier que je préfère. Juste avant son sommet, il y a une vue exceptionnelle sur le toboggan; éponyme de son nom « Big slide ». La montée cumulative totalise 950 mètres.

 

Phelps

De niveau intermédiaire, le sentier de Phelps (1268 mètres), débute modérément, mais par la suite, devient difficile. Vous aurez une vue à 180 degrés à son sommet. Son dénivelé est autour de 600 mètres et le sentier en aller-retour totalise 14 km. C’est une superbe montagne pas trop difficile et réalisable en période hivernale. 

 

Giant (randonnée coup de )

Le mont Giant (1410 mètres) est l’une de mes montagnes favorites. Cette montagne est classée de niveau difficile. Mais dans la liste, je la considère plus comme étant de niveau intermédiaire, si on prend en considération sa très courte distance aller-retour de 9,7 km. Le sentier Zander Scott trail (ou Giant ridge trail) offre des panoramas des plus extraordinaires. La montée sera très soutenue du début à la fin, avec une ascension de 930 mètres. La première partie sera en secteur boisé, mais par la suite, le sentier s’ouvre sur des caps rocheux avec des vues assez éloquentes. Je vous conseille de faire cette randonnée en période estivale. Après votre randonnée, faites une petite baignade dans le lac à Chapel pond, un must !

 

Table Top

D’une altitude de 1349 mètres, Tabletop est considérée comme l’une des montagnes les plus faciles parmi les sommets non balisés. Vous devez suivre le ruisseau étroit pour atteindre le sommet. La montée de 700 mètres est relativement facile sur une distance aller-retour de 15 km. Le sommet est totalement boisé, mais juste au-delà de la pancarte du sommet, elle offre une vue partiellement dégagée. Je vous recommande cette montagne en saison hivernale. 

 

Street et Nye 

Cette randonnée de niveau intermédiaire est souvent combinée en incluant les sommets Street (1270 mètres) et Nye (1187 mètres) lors la même journée. Le sentier n’est pas entretenu. Cependant, l’itinéraire est assez facile à suivre. Bien qu’il n’y ai pas de vue sur Nye, Street offre une très jolie vue sur la chaîne MacIntyre. Je vous conseille d’effectuer ces montagnes en période de sécheresse durant l’été ou bien durant l’hiver, car vous devrez traverser le ruisseau Indian Pass. Les hautes eaux rendent la traversée difficile et potentiellement dangereuse. La distance aller-retour est d’environ 14 km, pour une dénivellation totale positive de 800 mètres.

 

NIVEAUX INTERMÉDIAIRES À DIFFICILES

Les randonnées sont classées de niveaux intermédiaires à difficiles par leurs dénivelés plus importants et par leurs longueurs situées entre 16 km à 25km. 

Whiteface et Esther

Bien que le sommet de Whiteface (1483 mètres) offre une vue époustouflante, ce n’est pas un sommet que j’aime gravir. Dans toute la première section du sentier depuis le Atmospheric center, il n’y a malheureusement aucune vue et des infrastructures de béton sont dispersées ici et là dans le sentier. À moins de 1 km du sommet, vous croiserez la route; la Whiteface Memorial Highway. Cette route permet aux automobilistes de gravir le sommet, ce qui rend le tout très touristique. Le sentier offre des montées très soutenues par endroits. Le sommet de Whiteface offre par contre l’un des plus beaux panoramas de la région. Lors de la descente, vous allez croiser une intersection non balisée vers le Mont Esther indiquée par un écriteau en bois. Le Mont Esther (1292 mètres) doit son nom à Esther McComb qui, en 1839, s’est perdue à l’âge de 15 ans en voulant grimper Whiteface. Il y a une plaque placée sur le sommet en son honneur. Cette randonnée d’environ 16 km en aller-retour incluant les deux sommets détient un dénivelé positif de 1090 mètres. Je vous conseille ce sommet en été, mais aussi en hiver. Cependant, sachez que les conditions climatiques hivernales sont souvent extrêmes.

 

Marcy

Le Mont Marcy (1629 mètres) est la plus haute montagne de l’État de New York. Bien qu’elle ne soit pas techniquement difficile, Marcy est classée difficile pour sa longueur de 23 km en aller-retour. Depuis le parking Adirondak Loj, le Van Hoevenberg Trail, est le sentier le plus populaire et le plus court.  Ce sentier offre une montée modérée pour la majorité du trajet et vers la fin, la grimpe devient plutôt difficile. Le sommet dénudé et rocheux offre des vues incroyables. Son dénivelé est de 990 mètres. Je vous recommande ce sommet en période estivale. 

 

Sawteeth

Comme son nom l’indique, le sentier de Sawteeth (1250 mètres) est comme les dents d’une scie ; donc on monte et on descend continuellement. Je vous recommande fortement le sentier « scenic trail » qui offre une montée très abrupte de 900 mètres de dénivellation, mais qui offre des vues spectaculaires sur le lac AuSable et sur le cap rocheux du sommet de Indian head. Il s’agit d’une randonnée très exigeante et vertigineuse de 22km. Cet itinéraire vous obligera  à utiliser des échelles. Le sommet de Sawteeth est malheureusement boisé. Je vous conseille ce sommet en saison estivale.

 

Seward

Le Mont Seward (1329 mètres) est une longue randonnée de 22 km. Cette montagne est classifiée difficile pour sa longueur et sa complexité de terrain. J’avoue que les nombreuses traversées de ruisseaux rendent la randonnée complexe. Pour ma part, je surnomme cette chaîne de montagnes : les randos de bouette !!  Nous avons dû retirer nos bottes à quelques reprises, car le niveau de l’eau dépassait la hauteur du genou. Les sentiers sont non balisés et non entretenus. Étant donné que cette chaîne de montagnes est plus éloignée des High peaks, elle n’est donc visitée que par des randonneurs voulant terminer la liste des 46 et devenir Adirondacks 46ers. Il faut préciser que la randonnée n’est pas particulièrement difficile. Sur la longueur totale de la randonnée, vous avez 16 km de plat. Vous avez environ 700 mètres de dénivellation positive sur 3 km de montée. Le chemin est très boueux, de nombreuses broussailles envahissent le sentier. Le sommet est boisé, mais si vous poursuivez quelques pas plus loin, il y a une très jolie vue. Je vous recommande cette montagne à la fin de la période estivale lorsque les ruisseaux seront asséchés. Par contre, je ne vous la recommande pas en hiver puisque la route ne sera pas ouverte, ce qui ajoute des kilomètres de marche.

Au sommet du Mont Seward dans les Adirondacks dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Au sommet du Mont Seward, après une rando de bouette!

 

Seymour

Faisant également partie de la chaîne Seward, Seymour (1256 mètres) est un sommet qui est à l’écart des trois autres. Le défi de la randonnée vient de la longueur de 23 km pour un dénivelé de 700 mètres. Tout comme les autres sommets du « Seward range », le sentier menant à son sommet est très boueux, impliquant la traversée de plusieurs ruisseaux.  Seymour offre une montée intéressante et technique. Le sommet est boisé et offre une vue partiellement dégagée. 

 

Donaldson et Emmons

Tout comme Seward, ces deux montagnes sont des randonnées boueuses. Les sommets sont boisés, mais offrent des vues partiellement dégagées. Donaldson (1262 mètres) est le sommet situé au centre de la chaîne et offre les meilleures vues de la crête. La distance de cette randonnée est d’environ 25 km. Donaldson est souvent grimpé avec Emmons (1231 mètres) également situé le long de la même crête. Toutefois, si vous souhaitez effectuer les 3 sommets en combinant également Seward, sachez que la distance et le dénivelé total seront plus importants, autour de 1200 mètres; soyez prêts mentalement et physiquement. Je vous déconseille cette randonnée en hiver, car vers la fin décembre, la route la Corey’s road sera fermée par une barrière à cause de la neige.  Par contre, en automne avant que les tempêtes de neige arrivent, les ruisseaux et les sentiers seront gelés. C’est donc une bonne alternative. 

 

Colden ( randonnée coup de )

Le Mont Colden (1437 mètres) est une randonnée de niveau difficile. Je vous recommande la boucle de 21 km qui passe d’abord par le sentier du lac Avalanche. C’est MA PLUS BELLE randonnée dans les Adirondacks. En débutant par « Avalanche lake » vous randonnez le long du lac où il y a plusieurs passerelles et échelles. Ce sentier est extrêmement accidenté et technique. Par la suite, vous entamerez la montée très abrupte et vertigineuse jusqu’au sommet de Colden via des caps rocheux. Je vous recommande ce sentier en saison estivale. Le dénivelé total est autour de 900 mètres.

Avalanche Lake pendant la randonnée du Mont Colden dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Sentier technique d’Avalanche Lake pendant la randonnée du Mont Colden

 

Iroquois et Algonquin

Le Mont Iroquois (1475 mètres) est le plus éloigné des deux sommets. Je vous suggère de débuter votre ascension vers celui-ci dans un premier temps. Cette superbe boucle de 21 km est assez difficile et technique. Je vous recommande FORTEMENT le sentier menant vers le lac Avalanche. Une fois le lac passé, le sentier est l’un des plus escarpés dans les Adirondacks. Du lac Colden, vous monterez directement dans une zone où il y a eu jadis, un important glissement de terrain. Le sentier est généralement humide et glissant. Ce sentier sortira dans le col entre Iroquois et Algonquin. Vous devez donc poursuivre votre route pour atteindre le Mont Iroquois.  Une fois atteint, il vous faudra revenir sur vos pas et gravir le Mont Algonquin (1559 mètres). Vous aurez la chance d’avoir des vues à 360 degrés, puisque leurs sommets sont dénudés et rocheux. Le retour ne s’effectue pas par le même sentier. Le dénivelé de cette boucle est d’environ 1150 mètres. Je vous recommande cette boucle en saison estivale. Si vous souhaitez réaliser cette randonnée en condition hivernale, envisagez plutôt le sentier Algonquin trail, en aller-retour.

Boucle des sommets Algonquin et Iroquois dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Boucle des sommets Algonquin et Iroquois

 

NIVEAUX TRÈS DIFFICILES

Les randonnées sont classées très difficiles par leurs dénivelés importants et aussi par la combinaison de plusieurs sommets en une seule journée. La longueur est en moyenne de 25 km et plus (**sauf exception).

Nippletop et Dial

Les Monts Nippletop (1408 mètres) et Dial (1225 mètres) se font généralement ensemble durant la même journée. Toute la première section de cette randonnée sera en sentier boisé, ce qui est selon moi, la section la plus difficile au niveau de la motivation, car il n’y a pas de vue. Une fois arrivés à Bear Den, vous bénéficierez d’une vue imprenable vers les Monts Gothics et Armstrong. Le sommet de Dial offre une plus belle vue que sur le très petit sommet de Nippletop. Une boucle exigeante de 25 km, avec une montée totale de 1300 mètres. Je recommande cette randonnée en période estivale. 

 

Colvin et Blake

Ce sentier difficile d’environ 25 km est un aller-retour. Ces deux sommets sont presque toujours gravis simultanément, car vous devez gravir Colvin pour atteindre Blake. Le sommet de Colvin (1237 mètres) est petit, mais offre une jolie vue partiellement dégagée. La descente vers Blake est très abrupte et que dire de la montée ! N’oubliez pas, c’est un aller-retour. Blake, du haut de ses 1207 mètres, n’est malheureusement pas un sommet de 4000 pieds, mais la tradition maintient Blake sur la liste des 46 à cause d’une erreur d’arpentage. Blake n’offre aucune vue de son sommet boisé, mais l’approche vers son sommet ouvre sur un magnifique panorama. Je vous recommande cette randonnée en période estivale et vous propose un petit détour sur le sentier d’Indian Head qui offre une vue des plus extraordinaires sur la vallée.

Sommet du Mont Indien Head dans les Adirondacks dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Sommet du Mont Indien Head dans les Adirondacks

 

Marshall

Le Mont Marshall (1329 mètres) est une randonnée difficile de presque 27 km et, malheureusement, le sommet boisé n’offre pas de vue. Elle est considérée difficile par sa distance et non pas par son dénivelé de 850 mètres. Je vous recommande ce sentier en saison estivale. La randonnée fait un aller-retour sur le sentier «Avalanche pass». Cependant, en hiver, lorsque le lac Avalanche est gelé et bien sécuritaire, il est possible de marcher directement dessus, évitant le parcours technique du lac avalanche. Cependant, le sentier menant au sommet est non balisé  et difficile à repérer.

 

** Rocky (Traversée Bald peak Rocky et Giant) (randonnée coup de )

Je vous propose ici une très belle traversée de 18 km qui nécessite par contre une certaine logistique de stationnement. Vous devrez donc stationner des voitures en début de parcours et à la fin du parcours. Je vous suggère de débuter votre ascension par Bald peak (933 mètres) qui n’est, soit dit en passant, pas sur la liste des 46. Ensuite, vous vous dirigerez vers Rocky peak (1347 mètres) pour finir sur le Mont Giant. Cette traversée est très exigeante, car la dénivellation positive totale est d’environ 1600 mètres. Je vous suggère cette randonnée en période estivale surtout dans la période des couleurs en automne.

 

Haystack (randonnée coup de )

Haystack (1512 mètres) est l’une des randonnées les plus exigeantes des montagnes Adirondacks, en raison de son terrain accidenté et de sa distance totale de 26 km. Haystack est une montagne très différente des autres de la liste des 46, car sa crête ressemble drôlement au sommet que l’on retrouve dans le New Hampshire. De là, vous grimperez au-dessus de la limite des arbres. Avant d’arriver sur Haystack, vous devez d’abord escalader Little Haystack, ce qui peut ne pas sembler beaucoup, mais ajoute encore plus de dénivelé pour la journée et totalise plus de 1200 mètres. Du sommet, vous aurez une vue des plus magnifiques sur Marcy, Bassin et Saddleback. 

 

Saddleback et Bassin (randonnée coup de )

Les Monts Saddleback (1376 mètres) et Bassin (1471 mètres) se font généralement durant la même journée. Il s’agit alors d’une boucle de 25 km. Il y a un sens anti-horaire à respecter; soit de débuter par le Mont Bassin, suivi par Saddleback. Cette randonnée de niveau difficile détient un dénivelé cumulatif de 1250 mètres. Pour ma part, nous avions fait la boucle dans le sens Saddleback vers Bassin. Nous avons dû malheureusement descendre la paroi très abrupte entre Saddleback et Bassin. Nous avons eu peur par moments. L’itinéraire que je vous recommande est l’itinéraire le plus direct et, bien que raide, n’implique aucune escalade de falaises. Vous descendrez abruptement de Bassin pour effectuer une remontée très raide jusqu’à Saddleback. Ce sommet offre une vue à 360 ​​degrés. Cette courte section est particulièrement éprouvante pour les gens ayant la peur des hauteurs et des vertiges. Sachez que vous pouvez aussi effectuer la boucle HA-BA-SA soit Haystack, Bassin et Saddleback dans la même randonnée. Toutefois, sachez que cette boucle de 30 km est EXTRÊMEMENT difficile, avec presque 1800 mètres de montée totale. Je vous conseille vivement cette randonnée en période estivale.

 

Macomb, South Dix, Grace, Hough et Dix ( randonnée coup de )

La chaîne de montagnes des Dix se compose de cinq montagnes différentes : Macomb, Grace Peak (autrefois East dix),  South dix, Hough et Dix Mountain. Les vues de la « Dix Range » sont parmi les plus belles. Il s’agit d’une randonnée très difficile, le terrain est escarpé avec des sections vertigineuses. Cette boucle couvre une grande distance avec beaucoup de dénivelés positifs et de descentes. Je vous suggère d’utiliser une carte et une boussole, car certaines sections sont non balisées. Je vous recommande de débuter votre randonnée en escaladant la « slide » du Mont Macomb (1343 mètres). Ce sentier est en fait une zone d’éboulement sablonneuse, constitué de petits cailloux qui roulent sous les pieds. L’ascension est très raide, ce qui rend la marche encore plus difficile. La vue de Macomb est assez agréable vers Elk Lake.

Slide du Mont Macomb dans les Adirondacks dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

La slide du Mont Macomb dans les Adirondacks

South Dix (1237 mètres) est la prochaine montagne de la boucle. South Dix a un sommet boisé avec des vues limitées, mais d’excellentes vues peuvent être obtenues lors de la montée. Par la suite, dirigez-vous vers Grace Peak (1223 mètres). Le sommet est un mélange de roches ouvertes et d’arbres. Un gros rocher marque le véritable sommet. Par la suite, continuer sur le Mont Hough (prononcé « huff »). Hough (1341 mètres) n’est pas la plus grande montagne de la chaîne, mais elle offre des vues uniques et époustouflantes de la région. Le dernier sommet est Dix qui culmine à 1481 mètres. C’est une autre montée raide jusqu’au sommet où les randonneurs peuvent admirer une vue dégagée à 360 degrés sur les environs. Je vous recommande fortement ces montagnes en période estivale. 

 

Gothics Armstrong upper Wolfjaw, lower Wolfjaw  ( randonnée coup de )

La chaîne du Mont Gothics est vraiment l’une de mes préférées. L’itinéraire proposé offre les vues des plus spectaculaires. Je vous recommande la superbe traversée de cinq sommets. Les sentiers sont accidentés et exigeants, d’une distance de 25 km et près de 1500 mètres de dénivelé total. Débutez votre montée par le mont Pyramid (1376 mètres) par le sentier Alfred W. Weld. Ce sommet ne fait pas partie de la liste des 46, mais elle est vraiment une très belle montagne préliminaire. Pyramid est caractérisé par un sommet très pointu, telle une pyramide. Ensuite, dirigez-vous sur Gothics (1444 mètres). Le sommet de Gothics est dénudé et offre une vue assez incroyable sur la vallée. Une fois sur Armstrong (1341 mètres) vous pourrez admirer les deux autres sommets préalablement gravis. Par la suite, il faut descendre pour atteindre Upper Wolf Jaw (1276 mètres) et finalement atteindre Lower Wolfjaw (1273 mètres). Je vous recommande cette traversée durant l’été. Par contre, certains sommets peuvent être escaladés plus aisément individuellement en hiver.

Sommet du Mont Pyramid dans les Adirondacks dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Du sommet de Pyramid, vue sur les Monts Gothics, Armstrong et les Wolfjaw

 

Allen

L’ascension du Mont Allen (1323 mètres) est un aller-retour de près de 30 km, dont près de la moitié sur des sentiers non balisés. Au début du chemin, vous descendrez un peu jusqu’à un pont traversant la rivière Hudson. Peu de temps après, vous arriverez au lac Jimmy, où se trouve le vieux pont flottant abandonné. Le sentier est majoritairement sur le plat durant 9 km.

Randonnée du Mont Allen dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Pont abandonné sur le Lac Jimmy durant la randonnée du Mont Allen

Doucement, vous débuterez votre ascension sur les roches très glissantes du ruisseau Allen Brook, pour 1100 mètres de montée totale. Faites attention, des algues rouges et visqueuses recouvrent certains rochers. C’est alors que la montée commence vraiment sur la « slide ». La zone d’éboulement est raide, mais les arbres contribuent à retenir. Le sommet détient des vues très limitées, mais si vous poursuivez votre chemin, le sentier vous conduira à une vue magnifique pour vous reposer. Due à la longueur de cette randonnée, je vous recommande fortement ce sommet en été, durant la période de sécheresse. Les sentiers  seront moins glissants.

 

Skylight et Gray

Pour cette randonnée, plusieurs choix de sentier s’offrent à vous. Pour notre part, nous avions décidé de vivre l’expérience du backpacking ; de faire du camping sauvage non loin de ces deux sommets. Nous avions donc débuté à partir du stationnement Garden, pour ainsi marcher jusqu’à notre campement à Bushnell fall pour 2 nuits. Le lendemain, nous devions gravir trois sommets. Marcy, Skylight et Gray. Notre parcours s’est avéré très difficile, puisque nous avons dû gravir Marcy, montrer Gray puis redescendre et ensuite gravir Skylight puis redescendre pour finalement gravir Marcy à nouveau !! Cette randonnée totalisait environ 1800 mètres d’ascension totale. Sur Gray (1475 mètres), il n’y a malheureusement pas de vue dégagée. Vous vous retrouverez dans la boue, entourés de beaucoup d’arbustes. Par contre, sur Skylight (1501 mètres), le sommet rocheux offre une vue à 360 degrés. Je vous recommande ces sommets en saison estivale. Compte tenu de notre parcours, nous avons parcouru environ 40 km durant ce weekend en autonomie. 

 

Redfield et Cliff

Les Monts Redfield et Cliff sont escaladés ensemble durant la même randonnée, puisqu’ils sont situés à proximité l’un de l’autre. Il s’agit d’une randonnée de niveau soutenue d’environ 32 km, pour une montée totalisant plus de 1150 mètres. À partir du stationnement Adirondacks Loj, suivez le sentier menant au lac Arnold. Montez d’abord le Mont Redfield. De là, vous marcherez le long d’un magnifique ruisseau. Assurez-vous de prendre le temps de regarder derrière vous pour profiter de la vue. Le sommet de Redfield, qui culmine à 1404 mètres, offre tout de même un magnifique panorama. Après la descente de Redfield, dirigerez-vous vers le Mont Cliff, qui offre une montée brutalement technique dans la boue !! Le sommet de Cliff, qui culmine à 1207 mètres, est boisé. Apportez une carte et boussole, ou un GPS, pour effectuer ces montagnes. Le retour s’effectue via le sentier du lac Colden vers le lac Avalanche. Je vous suggère fortement cette randonnée en période de sécheresse estivale, les sentiers seront un peu plus asséchés. 

 

La boucle des Monts Santanoni Couchsachraga et Panther

La boucle des Santanoni est la randonnée la plus difficile et la plus sale que j’ai faite dans les Adirondacks. La randonnée est longue et inintéressante. Nous avons effectué cette randonnée en journée de canicule à 35°Celcius. Cette randonnée très difficile de 25 km totalise 1360 mètres de montée. Dans un premier temps, nous nous sommes dirigés vers le sommet du Mont Santanoni par le sentier Express trail. Durant la montée, nous suivons durant un long moment un ruisseau.  Nous en profitons pour nous rafraîchir et puiser de l’eau. Durant cette journée, j’ai consommé tout près de 6L d’eau !!! Il est donc primordial d’étudier les cartes à savoir où il est possible de se ravitailler en eau. Le sommet de Santanoni, qui culmine 1404 mètres, est boisé. Par la suite, nous nous sommes dirigés vers le carrefour giratoire que l’on appelle « time square ». De là, dirigez-vous vers Couchsachraga en aller-retour. Ce long sentier nous laisse indifférent; plusieurs marécages, beaucoup de boue et bien entendu aucune vue sur Couchsachraga qui culmine à 1164 mètres. Dû à des erreurs d’arpentage, ce sommet fait partie de la liste des plus hauts sommets de 4000, mais en réalité ce sommet a été mal classifié. Après être revenus au « time square« , marchez vers Panther (1345 mètres). Ce sommet est le seul où vous aurez une vue. Je vous conseille vivement cette randonnée en période estivale.

 

Le jour où je suis devenue un Adirondack 46ers : Haystack, mon dernier sommet de la liste 

Ayant fixé la date de mon dernier sommet  six mois à l’avance, il était très important pour moi de m’entourer des gens avec lesquels j’avais randonné durant ces dernières années. J’ai donc fixé la date de mon dernier sommet dans les Adirondacks au 4 août 2018.  Cependant, je devais réussir tous les autres sommets préalablement à ma finale, indépendamment des prévisions météo… imprévisibles !

Le Mont Haystack a donc été sélectionné pour être le dernier accomplissement de cette liste. Il y avait aussi une thématique particulière ; ma robe de bal de ma graduation de secondaire 5,  portée en 1996. C’était un défi que m’avait lancé un ami. Je tiens à préciser que : « JE N’AI PAS RANDONNÉ EN ROBE »!! Je l’ai seulement enfilé une fois le sommet atteint. Cette journée a été forte en émotion ; un mélange de fierté et de tristesse à la fois. 

Devenir ADK 46er au sommet du Mont Haystack dans les Adirondacks dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Devenir ADK 46er au sommet du Mont Haystack, mon dernier sommet de la liste des 46 dans les Adirondacks

Durant la montée finale, nous avons croisé des randonneurs plutôt âgés, habillés de façon vintage. Nous avons discuté avec eux quelques instants pour apprendre avec stupéfaction que le 4 août est le 100ème anniversaire de la liste des 46 dans les Adirondacks. J’ai été très étonnée et honorée d’avoir choisi cette date au hasard. Une fois au sommet, tous mes camarades étaient arrivés et m’applaudissaient durant cette dernière ascension. Ce fut un très grand moment de fierté. Comme le veut la tradition, du champagne pour célébrer cet accomplissement. J’étais aussi entourée, entre autres, d’amis qui sont déjà des Adirondacks 46ers.

UN GROS MERCI à tous mes amis d’avoir pris part à ma finale dans les Adirondacks. Je me sens privilégiée d’avoir été si bien entourée pour cet événement marquant.

Adirondacks 46ers au sommet du Mont Haystack dans les Adirondacks dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Ma finale au sommet du Mont Haystack avec des amis dont plusieurs sont des Adirondacks 46ers

 

Les plus belles expériences de randonnée dans les Adirondacks

Pour que ce soit une expérience réussie, plusieurs conditions doivent être réunies. La température joue un grand rôle sur le moral du groupe. Une belle journée ensoleillée illuminera le panorama et vous verrez l’étincelle d’émerveillement dans les yeux de chacun des participants. 

La préparation physique et mentale est le deuxième facteur d’une randonnée dans les Adirondacks réussie. Le fait de s’entraîner de façon graduelle permettra à votre corps de développer la musculature et l’endurance requise. En fait, vous serez donc plus prêts mentalement à la réussite de randonnées de plus en plus difficiles et vertigineuses. 

Parlons de l’effet de groupe. Je crois qu’être entourés de gens motivés fait en sorte que nous sommes aptes au dépassement de soi, ce que j’appelle l’effet d’entraînement. L’effet de groupe apporte une dynamique d’entraide entre les participants et ainsi un sentiment de sécurité. Entourez-vous de gens tout aussi passionnés que vous l’êtes. Des gens heureux et motivés, gardant le sourire même dans les moments les plus difficiles, c’est primordial !

Avec un super groupe au sommet du Mont Ampersand dans les Adirondacks dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

Avec un super groupe pour le coucher du soleil au sommet du Mont Ampersand dans les Adirondacks

 

Le découragement, la douleur : les pires expériences quand on devient un Adirondack 46er

Le découragement envahit tôt ou tard le futur Adirondack 46er, mais la plupart du temps, ce sentiment d’incertitude est heureusement, de courte durée. Parfois, nous passons même d’un extrême à l’autre, au cours de la même journée. Le fait de randonner dans les conditions de canicule à 35°Celcius, ou dans des conditions de froid extrême en hiver.  Cela peut devenir très ardu. Il est essentiel d’être informé des conditions météo avant toute sortie en montagne et d’être préparé à les affronter avec le matériel nécessaire.

Parfois, c’est seulement de la fatigue et du stress accumulé de notre vie effrénée qui fait en sorte qu’on se sent épuisé et moins motivé à la randonnée. D’autre part, une nuit d’insomnie peut aussi avoir des effets dévastateurs sur notre performance physique. Dans ces moments-là, le doute s’installe alors : « Qu’est-ce que je fais ici ? Pourquoi suis-je en train de faire cela ? ». Parfois, il nous arrive de mettre la barre un peu trop haute ; être épuisés après avoir fait un seul sommet quand vous aviez l’intention d’en faire trois !! Être capable de déclarer forfait et de rebrousser chemin est aussi une grande qualité chez un randonneur.

Il est aussi important de s’entourer de gens de notre calibre, car une personne beaucoup trop rapide va créer un stress de la performance. La peur de ralentir quelqu’un. Vouloir aller trop vite pour ce que l’on est capable de faire, au bout du compte, on va brûler notre énergie et risquer la déshydratation, la fatigue prématurée, le découragement et finalement l’abandon.  

La douleur fait aussi partie du quotidien des randonneurs, les pieds et les chevilles sont fortement sollicités. Les ampoules et les entorses sont des phénomènes courant en randonnée. Je vous recommande bien sûr les bottes de randonnée qui retiennent bien le cheville. Les genoux seront également très sollicités durant la descente. Pour les épargner, je vous recommande fortement les bâtons de marche télescopique. 

J’ai eu majoritairement de très belles expériences de randonnées et toutes sortes d’anecdotes cocasses. De la boue plein les bottes, un gros orage inattendu, des vents de plus de 70 km/h au sommet, des sentiers de raquettes non ouverts en hiver, un marécage à traverser sur des billots de bois ; bref de belles péripéties !

Traverser un marécage en randonnée dans les Adirondacks dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

La traversée d’un marécage en direction des Monts Redfield et Cliff

 

Un randonneur dans les Adirondacks, ça mange quoi ?

La déshydratation et la sous-alimentation sont l’ennemi numéro 1 des randonneurs. Assurez-vous de boire suffisamment d’eau. De petites gorgées aux 15 minutes sont recommandées. Je vous conseille une gourde de type camelbak ou une gourde facilement accessible. Vous pouvez y ajouter des pastilles d’électrolytes qui vous aideront à préserver votre hydratation. Une personne en déshydratation aura des étourdissements, des migraines et les jambes molles sans énergies. La déshydratation peut même aller jusqu’à des maux de cœur et vomissement, il faut donc réagir rapidement. 

Pour l’alimentation, mangez des aliments nourrissants, par exemple : du gruau, un smoothie protéiné, des œufs cuits durs, du beurre d’arachide, une banane, du yogourt grec, des noix, de l’humus,  du fromage, des charcuteries, du chocolat, une barre protéinée de type Cliff. La liste est longue… N’oubliez pas de grignoter tout au long de la randonnée, à intervalles réguliers, pour maintenir un niveau d’énergie optimal.

 

Le matériel nécessaire pour une randonnée dans les Adirondacks

Voici la liste de matériel de base à avoir avec soi lors de vos sorties de randonnée dans les Adirondacks :

– Passeport valide

– Assurance médicale valide aux États-Unis 

– Sac de randonnée ajustable à la taille

– Bâtons de marche télescopiques

– Crampons de type micro-spike Hillsound

– Raquettes (obligatoire lorsqu’il y a 8 pouces de neige au sol)

– Trousse de survie (bougies, allumettes, couverture de survie)

– Lampe frontale et piles de rechange 

– Nourriture en quantité suffisante 

– Eau en quantité suffisante (pastille de chlore ou filtre UV pour traiter l’eau)

– Gourde de type Camelbak fortement recommandée 

– Capsules d’électrolytes

– Anti-inflammatoires : Advil Tylenol Robaxacet 

– Crème analgésique de type Voltaren

– Chasse-moustique Muskol (30% Deet : efficace contre les tiques)

– Crème solaire 

– Bandages et pansements

– Sifflet 

– Carte du sentier version papier et GPS

– Vêtement de pluie (Coupe-vent)

– Gants et mitaines 

– Hot shot

– Produit contre les ampoules

– Duct tape en cas de bris de matériel

« The mountains are calling and I must go » 

La montagne devient vite un mode de vie,  on en a besoin pour se ressourcer et pour supporter la vie effrénée de tous les jours. Lorsque je vais dans les montagnes Adirondacks, je me sens chez moi. J’ai tellement vécu de beaux moments dans ces montagnes, que c’est l’endroit où je me sens le mieux. La randonnée devient vite une drogue dont on ne peut plus se passer. La bouffée d’oxygène devient vitale et le besoin d’évasion devient de plus en plus marquant. La montagne m’appelle et je dois y aller !!

La randonnée, une drogue dont je ne peux me passer dans notre article Devenir un Adirondack 46er : Faire l'ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks #adirondack #adirondacks #46ers #46er #ADK46er #montagnes #usa #randonnee

La randonnée, une drogue dont je ne peux plus me passer

 

Maintenant fière Adirondack 46er : Quel sera mon prochain défi ?

Ce qui se produit souvent lorsqu’on est devenu ADK 46er, une fois que cette liste est achevée, il survient alors le désir de vouloir faire toutes les listes inimaginables !!! Oui c’est correct,  mais c’est aussi correct de n’avoir aucune autre ambition de poursuivre en ce sens par la suite. Il existe la liste des 48 sommets dans le New Hampshire, la liste des 115 qui regroupe à la fois les Adirondacks, le New Hampshire, le Vermont et le Maine. Il y a aussi la liste 52 « with a view », « firetower challenge »

Pour ma part, la liste des 46 sommets dans les Adirondacks est complétée et je ne souhaite pas, pour le moment, poursuivre dans une autre quête de liste de sommets. Désormais, je randonne aléatoirement sans me préoccuper de ce qui est coché ou non. J’apprécie également accompagner des amis dans leurs quêtes de devenir des Adirondacks 46ers. Par le fait même, j’adore initier de nouvelles personnes à la randonnée. 

Mais dorénavant, ce qui me motive, c’est d’organiser des randonnées dans le but de m’entraîner et d’entraîner mon groupe pour notre futur voyage de trek à venir. J’ai procédé de la sorte pour mon trek sur l’Île de la Réunion en 2018, pour le trek du GR20 en Corse en 2019 et bientôt nous partions pour un trek de 15 jours aux Îles Canaries en Espagne. 

Peu importe ce qui vous motive à la randonnée, l’important est de TOUJOURS prendre plaisir à ce que vous faites et aussi de prendre conscience de la raison pour laquelle vous le faites. 

⇒ À lire également : Une longue randonnée sur l’île de La Réunion 

 

Conclusion d’un ADK 46er

La liste des 46 plus hauts sommets dans les Adirondacks est un super défi à relever. Peu importe le temps que cela vous prendra pour accomplir ce défi, vous serez fiers d’être venus à terme d’un projet d’une telle envergure dans votre vie. Devenir un ADK 46ers vous demandera beaucoup de votre temps durant les prochains mois, voire des années.  Ne faites pas ce défi juste pour finir la liste, profitez de chaque moment de gratitude que la nature vous apporte. 

Les raisons peuvent être multiples pour se lancer dans cette aventure, mais une chose est sûre : il faut vraiment être accro à la randonnée pour grimper tous ces sommets. Que ce soit dans un but de remise en forme, de réaliser un défi personnel ou de sortir des sentiers battus. Il n’y a pas de mauvaises raisons, l’important est d’aller au bout des choses que l’on entreprend pour nous faire grandir en tant qu’individu. Ça nous donne la confiance et de la détermination pour passer au travers les épreuves de la vie.

La randonnée est pour moi un sport qui me permet de rester en santé. Mais ce sport est vite devenu une passion. La randonnée me permet de voir ce que très peu de gens voient ; des panoramas vus d’en haut. Vous ferez de belles rencontres avec des gens tout aussi passionnés que vous l’êtes et des amitiés durables et sincères se formeront. La randonnée est donc un sport complet qui apporte un bien-être  au corps et à l’esprit.


Informations pratique pour devenir un Adirondack 46er


Conseils pratiques pour une randonnée dans les Adirondacks


Il est aussi important de savoir que depuis quelques années, il est très difficile de trouver un emplacement de stationnement au départ des sentiers dans les Adirondacks. Certains sommets sont beaucoup plus prisés que d’autres et les stationnements sont donc envahis de randonneurs.  Vous devez donc arriver avant 6h30 le samedi matin. D’autres montagnes sont beaucoup moins populaires et vous trouverez du stationnement sans problème. 


Pensez à garder un sommet intéressant pour le jour où vous deviendrez Adirondack 46er. Une montagne avec une jolie vue de préférence. Si vous souhaitez festoyer avec des gens qui ne sont pas de grands randonneurs, peut-être penser à garder le mont Cascade, qui est relativement facile, ou Whiteface, accessible par voiture. Il serait triste de terminer sur un sommet tels que Blake ou Couchsachraga, entourés d’arbres et de moustiques !!


 


Sites Web pour la planification de vos randonnées dans les Adirondacks


Lors de mes organisations, certains sites web sont devenus mes « bibles » de la randonnée. LE SITE À YVON et le site de ALEX HIKE sont vraiment des  sources inépuisables d’informations pour la planification de vos randonnées dans les Adirondacks. Une autre source d’information est de télécharger l’application Alltrails, sur votre cellulaire. Moyennant des frais d’environ 30 $US, vous pourrez télécharger la carte et enregistrer vos données personnelles de distance, temps et vitesse de marche.


 


Les cartes des sentiers des montagnes Adirondacks


Procurez-vous les cartes topographiques National Geographic Adirondacks Park Lake Placid / High Peaks, en vente chez la Cordée. La version papier vous forcera à étudier votre parcours et connaître les noms des sentiers que vous devrez emprunter. Avoir Alltrails c’est bien, mais l’application utilise beaucoup d’énergie sur votre batterie de cellulaire et parfois le cellulaire s’éteint avant la fin de la randonnée.


 


Formulaire des Adirondacks 46ers


Il existe un formulaire à remplir, moyennant des frais d’inscription, pour faire partie du club des Adirondacks 46ers. Le formulaire, que je n’ai toujours pas rempli, est accroché sur mon réfrigérateur depuis tout ce temps. J’ai terminé mon dernier sommet sur Haystack,  le 4 aout 2018. Pour moi, le diplôme n’est vraiment pas ma priorité. Pour trouver ce formulaire, consultez le site officiel: www.adk46er.org. Il existe également un formulaire pour les ADK 46ers ayant atteint les 46 plus hauts sommets des Adirondacks durant l’hiver, soit du 21 décembre au 21 mars.


 


Dormir dans l’État de New York après une randonnée dans les Adirondacks


Vous pouvez vérifier sur le site de Booking afin de trouver des bons prix et choisir votre hébergement selon votre budget et vos envies.


 


Rejoindre les montagnes des Adirondacks depuis l’Europe


⇒ SUGGESTION LVDQ pour trouver un vol pas cher vers l’État de New York pour les Européens : Nous vous suggérons deux bons comparateurs de prix pour trouver vos vols les moins chers. Ce sont deux comparateurs de vols très populaires et simples d’utilisation que nous avons choisis comme partenaires. On vous recommande CheapOair qui offre même une carte en temps réel des destinations et leurs conditions de voyage où il est possible de voyager en temps de covid en fonction de votre pays d’origine et de votre citoyenneté. Et bien sûr, Expedia, qui est aussi intéressant pour trouver des hôtels à bon prix. En cliquant sur nos liens avant de faire vos recherches et de réserver, sans que cela ne vous coûte plus cher, vous nous encouragez à faire vivre la mission de Les voyageuses du Québec qui est de démocratiser le voyage au féminin et à créer des projets pour la belle communauté que nous sommes.


 


Assurances voyage pour les Adirondacks 46ers 


Si vous recherchez une bonne assurance voyage pour vos randonnées dans les Adirondacks aux États-Unis, économique, fiable et appréciée des voyageurs depuis de nombreuses années, on vous suggère fortement de faire votre demande de soumission ici, via ce lien, sur le site de Sécuriglobe, le plus important courtier en assurances voyage et santé au Canada qui représente plus de 11 assureurs différents. C’est un bon partenaire à nous et si vous cliquez sur notre lien ici-haut, vous serez dirigés directement sur notre page partenaire pour faire votre achat en ligne. Si vous préférez les contacter via téléphone, il est important de leur mentionner le code REF002.


 


L’outil par excellence de planification de voyage


Pour celles qui adorent planifier leurs voyages, vous serez ravies d’apprendre qu’il existe un outil hyper complet de planification et de gestion de voyage. Créé par deux Québécois, dont Nathalie, fière voyageuse du Québec, Planning Motion est l’outil en ligne à avoir. Ça fonctionne sur un plan d’abonnement et cette application vous permettra d’avoir au même endroit le calendrier interactif de votre voyage, votre itinéraire sur une carte (qu’il est possible de partager), les informations et documents de vos réservations d’hébergements, de transports, etc, les dépenses converties en une seule devise, des listes de planning, un PDF complet du voyage et bien plus. L’essayer, c’est l’adopter!


Avez-vous déjà fait des randonnées dans les montagnes Adirondacks? Nous serions curieuses que vous nous parliez de votre propre expérience dans la section commentaires. Devenir un Adirondack 46er est dans vos plans, ou peut-être en êtes-vous déjà un. Racontez-nous votre expérience.

Une petite note ça fait toujours plaisir 🙂
4.8/5 ( 4 votes)

Vous êtes sur Pinterest? Vous pouvez ajouter les épingles de cet article : Adirondack 46er : L’ascension des 46 plus hautes montagnes des Adirondacks

Devenir Adirondack 46er : guide complet pour organiser une randonnée dans les Adirondacks Devenir Adirondack 46er : guide complet pour organiser une randonnée dans les Adirondacks

* Cet article a été rendu possible grâce à la collaboration de notre auteure, tous les propos et les expériences demeurent les siens. Ils comportent également des liens affiliés de partenaires, choisis judicieusement par l’équipe de LVDQ, pour vous aider à planifier vos randonnées dans les montagnes Adirondacks et à devenir un Adirondack 46er (ADK 46er).

Pour continuer la lecture

4 Commentaires

Marie 15 avril 2020 - 13 h 25 min

La rando est ma passion depuis plus de 30 ans et j’avoue que les Adirondacks 🏔 est un terrain de jeux incroyable pour moi. Toutefois très différent des Montagnes blanches…pourquoi?? Je trouve que les ADK sont plus végétals comme les Montagnes vertes d’ailleurs et les Whites plus minéral, rocheux, ce que j’adore.
Mes voyages outre-mer trekking coup de 💖 sont a ce jour l’Ile de Crête en Grêce et l’immensité du GR-20 en Corse que j’ai d’ailleurs fait avec Caro.

Et ici… je tiens à dire un gros merci à ma belle Caro, car j’ai la chance de faire partie de celles qui font partie de ses belles randos et de ses voyages magnifique!

Un petit lien fort utile pour l’alimentation avant/pendant/après:

https://www.happyfitness.ca/publications/2015/9/21/rando

Répondre
Caroline Gref 17 avril 2020 - 21 h 52 min

Haha MERCI Marie !! Tout le plaisir est pour moi hihi 😉 Pour répondre a ta question, en quoi les montagnes des Adirondacks sont différentes des montagnes blanches dans le New Hampshire ? Les montagnes des Adirondacks sont beaucoup plus laborieuses et nécessites une approche beaucoup plus longue avant d’atteindre le sommet. Dans les montagnes blanches, les randonnées sont beaucoup plus courtes, mais le dénivelé débute aussitôt. Et effectivement le New Hampshire détiens beaucoup plus de crêtes rocheuses dénudées. Je souhaite de tout cœur pouvoir vous organiser de belles randonnées cet été et on se croise les doigts pour notre merveilleux voyage cet automne aux îles Canaries… !! sinon en 2021 !! ça va bien aller … 🙂 A bientôt XX

Répondre
Charles Theoret 15 avril 2020 - 9 h 42 min

Excellent article qui décrit bien le défi de devenir un 46 ers. Je suis un des privilégiés qui a randonné avec Caroline à quelques occasions et je me souviendrai pour toujours l’expression sur le visage de Caroline lors de ses derniers pas pour atteindre son but de devenir une 46 iers. J’ai eu l’honneur de déguster ce champagne tellement mérité par Caroline.

Répondre
Caroline Gref 17 avril 2020 - 21 h 14 min

WoW !! Merci Charles pour les bons mots !! Moi je me souviens de très beaux moments en ta compagnie, dont le weekend en backpaking, chargés comme des mulets, lorsque nous avons fait Marcy Gray et Skylight .. toute une rando haha !! Et bien sûre aussi ma finale sur Haystack, vêtue de ma robe rouge, lorsque le champagne bien brassé, a giclé de mon nez et ma bouche simultanément… le CHIC a son maximum!! Toujours un plaisir Charles. A bientot xx

Répondre

Laissez un commentaire

17 + 19 =

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

Découvrez notre nouvelle boutique en ligne, des produits créés pour vous, voyageuses du QuébecCliquez ici pour découvrir nos produits
+