Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre

Par Melanie Briand
812 Vues
Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre #voyage #voyageraufeminin #femme #inspiration

Dans ce portrait de voyageuse, on rencontre Laydy, une jeune femme qui a décidé de quitter une vie qui ne lui satisfaisait pas, de se libérer du stress de vouloir plaire à tout le monde et d’enfin penser à elle. Un voyage d’un an auquel elle n’est jamais revenue. Découvrez cette jeune femme inspirante dans cette entrevue typiquement féminine

Quitter une vie où il faut plaire à tout prix

Il y a de ces filles qui font l’unanimité: gentilles, drôles, sociables, professionelles, talentueuses, créatives, inspirantes et humbles. Laydy en est un exemplaire. Une fille sympathique avec qui on veut absolument se lier d’amitié. Laydy a d’abord été une collègue de travail, mais est rapidement devenue une bonne amie, que je voyais un peu comme une petite soeur.

Je me souviens encore de ce moment irréel où elle m’a appris qu’elle partait un an, après avoir acheté un billet vers l’autre bout de la planète. Quoi??!! Ça sortait d’où? Je savais que Laydy était inconfortable dans plusieurs sphères de sa vie, mais je me disais que sa boule au ventre, c’était sûrement le trac. Jamais je n’aurais pu imaginer qu’elle voulait tout quitter.

⇒ À lire également: Voyage et dépression : Quand le voyage t’aide à garder la tête hors de l’eau

Nous étions toutes les deux stylistes dans un salon et elle, venait tout juste d’être promue d’assistante à styliste. Ceci dit, elle avait un talent brut exceptionnel et pour moi, elle allait filer tout droit vers le top. Puis cette nouvelle inattendue, super excitante, mais en même temps, tellement spontanée pour une personne qui ne peut pas décider du plat qu’elle va commander au restaurant.

J’avais beaucoup d’admiration pour elle et sa volonté de laisser beaucoup derrière pour vivre en toute liberté. Je me disais d’ailleurs que ça lui ferait le plus grand bien de sortir un peu, de lâcher son fou. Jamais je n’aurais pensé qu’elle ne reviendrait plus (ha!ha!) J’ai récemment eu envie d’approfondir un peu sur le sens du voyage et le cheminement de Laydy à travers le temps. Sans plus tarder, voici le portrait de voyageuse de Laydy en 10 questions.

⇒ À lire également: Tout quitter pour voyager à 56 ans : Départ pour 5 ans en Asie et en Océanie

Vallée Calchaquies, Cafayate à Salta en Argentine dans notre article Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre #voyage #voyageraufeminin #femme #inspiration

Laydy dans la Vallée Calchaquies, Cafayate à Salta en Argentine

 

Portrait de voyageuse : Le parcours de Laydy en 10 questions

Dans ce portrait de voyageuse, découvrez Laydy et son parcours de vie inspirant. Une entrevue typiquement féminine! 

1. Qu’est-ce qui t’as poussé à voyager seule la première fois ?

Ce qui m’a poussé à voyager seule la première fois fut le désir du dépassement de soi. Me prouver que j’étais capable d’aller le plus loin possible, seule. C’était très symbolique pour moi. Puisque jusqu’à ce jour où je pris la décision de partir, j’essayais toujours de plaire à tous. Plaire à mes parents. Être une bonne fille, qui vit une bonne vie, qui écoute, qui travaille et qui fait ce qu’il faut. Plaire à mes patrons, à mes collègues de travail et à mes amis. Ne pas faire de vague. Être la gentille fille, la bonne employée…faire ce qu’on attend de moi. Toujours dire oui et surtout, ne jamais décevoir les autres. À ce moment de ma vie, j’avais la certitude qu’il était nécessaire de me sacrifier pour autrui.

⇒ À lire également: Où partir seule en tant que femme : 12 destinations pour un voyage en solo

Pourtant un jour, j’en ai eu assez et je me suis réveillée! Après des mois d’angoisses au travail et de multiples moments de questionnements intérieurs interminables sur les vraies raisons de la vie, j’ai commencé à chercher. Chercher quelque chose qui allait me libérer de ce fardeau. Parce qu’au final, dire oui à tout le monde et me sacrifier pour les autres, ne me rendait pas plus heureuse!

Le temps était venu pour un gros changement de vie et de réalité. Je n’en avais pas encore conscience à ce moment, mais je désirais prendre en charge ma vie et la créer à mon image. Voyager allait me permettre de me détacher tranquillement et de changer mon existence complètement. D’abord je voulais partir le plus loin possible. Là où on ne me connaissait pas et où je ne décevrais personne. Je voulais me donner l’opportunité de me découvrir et ainsi devenir moi. Une force à l’intérieur de moi m’a poussée à voir certains signes qui se sont transposés en opportunités. J’ai ainsi fait mon passeport, démissionné, acheté mon billet d’avion et mon premier sac à dos (beaucoup trop gros pour moi bien sûr). J’ai finalement quitté le Québec pour mon tout premier long voyage en solo. La destination serait la plus éloignée possible!

Le temps était venu pour un gros changement de vie et de réalité. Je n’en avais pas encore conscience à ce moment, mais je désirais prendre en charge ma vie et la créer à mon image. Voyager allait me permettre de me détacher tranquillement et de changer mon existence complètement.

⇒ À lire également: Un grand départ en voyage: lorsque les émotions se bousculent et Préparer son voyage : Comment se préparer à un long voyage et Liste de choses à apporter en voyage : méthode efficace pour préparer ses bagages


⇒ SUGGESTION LVDQ pour trouver un vol pas cher partout dans le monde : Nous vous suggérons tout d’abord de télécharger l’application gratuite de Skyscanner (Voici le lien pour : Android et celui pour : IOS) sur votre téléphone intelligent, afin d’avoir toujours à portée de main le comparateur pour faire vos recherches. C’est le comparateur de vols que nous utilisons systématiquement pour l’achat de nos billets d’avion puisque c’est pour la plupart du temps, celui qui offre les meilleurs prix. Vous pouvez également faire vos recherches directement sur le site de Skyscanner.


 

2. En quelques lignes, quel a été ton premier voyage et quelles étaient tes attentes versus la réalité ?

Mon premier voyage fut donc l’Australie. À mon arrivée après des heures de voyagement, j’étais fatiguée et malade. Je faisais de la fièvre et n’avais qu’une envie, dormir. Ma première impression fut qu’il faisait trop chaud. Le soleil frappait vraiment plus fort qu’au Québec et ça ne faisait qu’empirer ma fièvre ! Par-dessus le marché, aussitôt atterrie, je devais me rendre à Roma. Une ville minuscule qui semblait tout droit sortie d’un vieux film western. Le genre de ville fantôme pas trop inspirante. C’était un passage obligé pour moi, puisque j’allais rejoindre les amis de mon frère Khan, Johanne et Nicolas, des voyageurs québécois. Ces derniers avaient lancé une invitation à leurs amis du Québec quelques semaines auparavant. Pourquoi ne pas passer les voir en Australie?! C’était un de mes signes! Ils m’avaient donc invité à vendre de la cire d’abeille dans un marché de Roma. Une occasion de m’offrir une première expérience de travail en Australie. Bien que je l’apprécie aujourd’hui, en y repensant, c’est bien la dernière chose qu’un  médecin m’aurait prescrit! Faire plus de 21 heures d’avion, quelques escales, pour ensuite ajouter une route de 8 heures en voiture, avec un mal de tête, un nez qui coule, une intense fièvre et un gros jet lag… vendre de la cire d’abeille en anglais n’était pas le meilleur plan! Surtout que mon anglais n’était pas top dans le temps! Bref, mon arrivée en Australie ne fut pas des plus reposante et pas du tout ce que j’avais imaginée ! Toutefois, je n’y changerais rien, parce que cette histoire nous fait éclater de rire à chaque fois qu’on s’en reparle !

⇒ À lire également: Vol long courrier : 9 conseils pour survivre à un long voyage en avion et Voyage au long cours : Tout ce que j’aurais aimé savoir avant de partir un an

En PVT en Australie dans notre article Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre #voyage #voyageraufeminin #femme #inspiration

Ma première nuit dans la petite ville de Roma en Australie, dans la chambre qu’on partageait à 3 ! (Mars 2004)

Heureusement deux jours plus tard, on retournait à Brisbane pour se rendre à Surfers Paradise. C’est là que les amis de mon frère avaient loué leur appartement, qui était situé à seulement deux minutes de la plage. Ce fut dès lors le commencement de mon ascension en Australie! Ce soir-là, je me suis rendue à la plage de Surfers seule, pour essayer le cinéma à ciel ouvert!  Je me souviens très bien, le film était Whale Rider. Je regardais l’écran tout en contemplant le ciel inondé d’étoiles avec le son des vagues en arrière-plan. C’était exceptionnellement magique. Ce moment bien gravé dans ma mémoire fut le premier instant où je me suis sentie seule, et loin de tout… mais incroyablement libre et sereine!

Je regardais l’écran tout en contemplant le ciel inondé d’étoiles avec le son des vagues en arrière-plan. C’était exceptionnellement magique. Ce moment bien gravé dans ma mémoire fut le premier instant où je me suis sentie seule, et loin de tout… mais incroyablement libre et sereine!

⇒ À lire également: Pourquoi choisir une chambre en dortoir dans une auberge de jeunesse


⇒ Suggestion LVDQ pour votre hébergement : Vous pouvez utiliser ce lien Booking.com afin de vérifier ce qu’il y a de disponible, où que vous soyiez. Chaque fois que vous utilisez nos liens avant de réserver, peu importe l’hébergement que vous réservez, ce partenaire nous verse une partie de sa commission sans que cela vous coûte davantage. Ce simple geste permet de nous aider à faire vivre ce Magazine web. Merci de nous encourager dans notre travail de vous fournir de l’information pour vos voyages.


 

3. Comment gères-tu tes émotions en voyage, devant l’inconnu ?

Quand je voyage, je suis toujours partante et ouverte. Ouverte aux autres, aux signes, aux suggestions, etc. Quand on est dans un état d’ouverture d’esprit, je crois qu’on est plus réceptive aux évènements qu’on veut créer. Pour moi, voyager n’est pas l’inconnu. Voyager est le parcours qu’on entreprend pour arriver à une destination. Selon moi, « l’inconnu » , c’est le chemin, la route qui nous amène à destination. Et je crois que c’est important de profiter du chemin du mieux qu’on peut. Porter attention au chemin et à ce qui s’y trouve me permet de me concentrer sur le moment présent.

Quand on regarde quelque chose comme « inconnu », je crois qu’on peut ressentir de l’anxiété, de la crainte, de la peur, du souci, parce que tout est incertitude. Alors on s’inquiète.

Je préfère regarder les choses comme un beau défi à accomplir et une multitude de découvertes. Comme ça, j’ai hâte et je suis fébrile devant tout ce qui peut m’arriver. Je reste alerte et éveillée. J’avance avec détermination. Je m’adapte. Notre perception nous permet de créer notre propre expérience. C’est pourquoi j’essaie de ne rien voir comme quelque chose qui fait peur, d’incertain ou d’inconnu. Tout est plutôt à découvrir, à apprendre et à expérimenter !

Notre perception nous permet de créer notre propre expérience. C’est pourquoi j’essaie de ne rien voir comme quelque chose qui fait peur, d’incertain ou d’inconnu. Tout est plutôt à découvrir, à apprendre et à expérimenter !

⇒ À lire également: Anxiété en voyage : Comment gérer une crise d’angoisse en voyage

À El Chalten en Patagonie dans notre article Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre #voyage #voyageraufeminin #femme #inspiration

Expédition à El Chalten en route vers Laguna de Los Tres, Patagonie, Argentine

 

4. Où as-tu voyagé jusqu’à présent ?

Océanie/Asie : Australie, Thailande, Laos

Amérique du Sud : Argentine, Chili, Bolivie, Pérou

Europe : Angleterre, Écosse, Irlande, France, Espagne, Portugal, Italie, Chypre, République Tchèque, Pologne, Allemagne, Pays-Bas, Hongrie, Belgique

Comme je vis maintenant à Londres, c’est facile pour moi d’aller dans un même pays à plusieurs reprises. J’en profite alors pour mieux découvrir ses différentes villes ou régions. J’ai donc l’habitude de mentionner les villes et les régions que j’ai visitées plutôt que les pays. Par exemple, je suis allée en Italie, mais j’ai surtout visité Milan, Portofino, Venise et Vérone, à différentes occasions.

Le désert de sel d'Uyuni en Bolivie dans notre article Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre #voyage #voyageraufeminin #femme #inspiration

Le désert de sel d’Uyuni en Bolivie

 

5. Que recherches-tu en voyage ?

Rencontrer des gens extraordinaires, rire de bon cœur et créer des moments mémorables et ce, peu importe dans quel environnement je me trouve !

⇒ À lire également: Personnalité introvertie : Apprendre à voyager seule en étant introvertie

Rencontrer des gens en voyage dans notre article Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre #voyage #voyageraufeminin #femme #inspiration

Ma famille de voyageurs à Londres: Australiens, Brésiliens, Espagnols et Canadiens ! (Vieille photo de 2005 !)

 

6. Quel est l’un des meilleurs moments vécu lors de tes voyages ?

C’est vraiment difficile de ne choisir qu’un seul moment! Parce que chaque instant a quelque chose de spécial pour une raison particulière… Mais si je dois choisir, je dirais qu’un de mes moments préféré fut ma section de voyage en Patagonie en Argentine. C’était tout simplement magnifique, magique et absolument fantastique ! Entre autre pour les gens que j’y ai rencontrés. Que ce soit en chemin, lors de mes expéditions, dans le bus, aux stations d’autobus ou dans les auberges de jeunesse. Ensuite, pour les paysages à couper le souffle que j’ai eu la chance d’admirer et d’expérimenter! Comme me retrouver sur le  Périto Moreno, situé à El Calafate par exemple, et y boire de l’eau fraîche et glaciale de ce  glacier d’un bleu surréel. Avec la lumière ce jour-là, le glacier étincelait comme une immense pierre précieuse.

Le glacier Perito Moreno en Patagonie dans notre article Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre #voyage #voyageraufeminin #femme #inspiration

Le bleu incroyable du Glacier du Perito Moreno, El Calafate, Patagonie, Argentine

Je m’y suis baladée et j’ai même pu y « grimper »! À la fin de cette expédition inoubliable, on nous a tous offert un généreux verre de whisky (un peu fort à mon goût) qui nous a bien réchauffé! Lorsque je vois des photos sur le web du Perito Moreno mises par d’autres voyageurs, je réalise à quel point nous avons été chanceux ce jour-là, parce que d’après notre guide, c’était une rare journée ensoleillée où le ciel était aussi bleu! Normalement, la région est plutôt nuageuse et froide!

 

Si je m’attarde à mes meilleurs moments de  voyage en général, ils se résument simplement à marcher, parler, rire, chanter et connecter avec d’autres voyageurs! À chaque occasion où je prends le temps de savourer ces instants purs et simples, je réalise à quel point je suis libre ! À la fois de me promener et de me rendre là où j’en ai envie, que de rencontrer des gens qui sont sur la même longueur d’onde que moi. En voyage, lorsque tu réalises que tu ne dois rien à personne et que personne ne te doit rien, tu es complètement libérée.

Vivre et laisser vivre ! Quelle belle devise!

En voyage, lorsque tu réalises que tu ne dois rien à personne et que personne ne te doit rien, tu es complètement libérée.

⇒ À lire également: Voyager en palette d’émotions : lorsque l’aventure devient introspection

⇒ Suggestion LVDQ: Depuis El Calafate, vous pouvez prendre l’excursion au glacier Perito Moreno et avoir la chance d’y observer sa faune, sa flore et assister aux phénomènes liés à la glaciologie de la région. Vous pouvez même prendre en petit surplus l’option avec la croisière. Il suffit de réserver sur le lien ici-haut chez notre partenaire.

 

7. Quel est le moment le plus angoissant que tu as vécu lors de tes voyages ?

Un des moments angoissants très marquant que j’ai vécu s’est passé au Pérou. J’en étais au dernier jour de mon trek vers le Machu Picchu. J’étais tout près de La Porte du Soleil ou Inti Punku, située sur la partie la plus élevée du Machu Picchu. Un des voyageurs dans notre groupe, qui marchait derrière moi et avec qui j’avais une conversation, a soudainement plongé tête première du haut de la falaise d’une hauteur vertigineuse. Le chemin était étroit et glissant à cet endroit. Le gars a glissé et a fait une horrible chute! Heureusement pour lui, après avoir basculé et fait quelques tonneaux sur plusieurs mètres, il a réussi à s’agripper. Une branche d’arbre saisie au passage qui l’a sauvé d’une chute mortelle assurée! Notre guide, malgré ses émotions, a su  réagir rapidement. Il a pu aider notre compagnon de voyage à remonter, et ce, grâce à l’aide d’autres guides qui sont soudainement apparus, venus de nulle part.

⇒ À lire également: 4 histoires de voyage et anecdotes : Pérou, Équateur et Canada

C’était un peu la panique générale et j’avoue qu’on a tous été choqués. Disons qu’après l’incident, nos pas avaient considérablement ralentis et on se collait bien à la montagne pour éviter de perdre pied à notre tour. Honnêtement, notre voyageur a vraiment eu de la chance!

⇒ À lire également: Randonnée sur l’Inca jungle trail : Mon trek au Machu Picchu en famille

⇒ Suggestion LVDQ: Si vous voulez faire le randonnée de 4 jours sur la Inca trail qui mène au Machu Picchu, vous pouvez réserver l’expédition complète qui inclut tout ici-même sur la page de notre partenaire.

 

D’autres moments angoissants furent aussi vécus en Amérique du Sud. Comme lorsque j’ai pris conscience que les chauffeurs d’autobus là-bas faisaient de longues routes, dormaient à peine et que je pouvais voir leurs yeux lourds lutter contre le sommeil derrière le volant. J’avoue que mon niveau d’angoisse atteignait son summum à chaque fois! Surtout quand on se retrouvait en altitude, sur des routes étroites et serpentines d’une vallée ou pire, sur le flanc d’une montagne! Heureusement, il y avait d’autres voyageurs qui remarquaient la même chose que moi et qui essayaient de garder les conducteurs éveillés en leur faisant la conversation durant tout le trajet! Sinon, de mon côté, je fermais les yeux et priais en silence!

⇒ À lire également: Comment se déplacer au Pérou: Petit guide des transports au Pérou


Assurances voyage


Si vous recherchez une bonne assurance voyage, fiable et appréciée des voyageurs depuis plus de 30 ans, on vous suggère fortement de faire votre demande de soumission ici, via ce lien, sur le site de Escapade Assurance Voyage, une compagnie spécialisée en assurances voyage et un bon partenaire à nous.


 

8. Quelle est l’expérience la plus surprenante que tu as vécue en voyage ?

Mon expérience la plus surprenante fut le Chemin de Compostelle. C’est difficile à décrire, mais tout du chemin de Compostelle était une expérience surprenante. Le chemin m’a fait réaliser tant de choses sur moi-même, sur la façon dont je vivais ma vie et ce que je recherchais. Sur la route vers Santiago, j’ai réalisé que l’essentiel se résumait à avoir une destination, puis d’avancer un jour à la fois, un pas à la fois, tout en profitant de chaque instant. Se lier avec les bonnes personnes, celles qui nous font rire et qui nous apportent de la joie. Par-dessus tout, éviter de se perdre en chemin, en suivant tout simplement les signes. Éclairer le chemin par notre propre lumière puis reconnaître et apprécier celle des autres. Apprendre à mieux naviguer. À se fixer des étapes, pour mieux avancer sans trop s’en faire,  mais savoir se surpasser lorsqu’il le faut.

J’ai tellement appris durant ce voyage. Traverser le nord de l’Espagne à partir de St-Jean-Pied de Port en France, jusqu’à Santiago de Compostelle, 800 km à pied en 30 jours, fut l’une des expériences les plus enrichissantes et surprenantes de ma vie. Les émotions vécues sur ce chemin ne m’ont pas quittées jusqu’à ce jour!

Sur la route vers Santiago, j’ai réalisé que l’essentiel se résumait à avoir une destination, puis d’avancer un jour à la fois, un pas à la fois, tout en profitant de chaque instant. Se lier avec les bonnes personnes, celles qui nous font rire et qui nous apportent de la joie. Par-dessus tout, éviter de se perdre en chemin, en suivant tout simplement les signes. Éclairer le chemin par notre propre lumière puis reconnaître et apprécier celle des autres.

Camino Frances, chemin de Compostelle en Espagne, dans notre article Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre #voyage #voyageraufeminin #femme #inspiration

Sur le Chemin de Compostelle entre Burgos et Hontanas en Espagne

 

9. Tu vis à Londres depuis un moment déjà. Pourquoi avoir choisi cette ville pour t’y établir ?

Parce que Londres a cette énergie qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Lorsque tu y habites depuis un certain temps, elle t’envoûte complètement. Contrastée, Londres peut te faire peur et te détruire, comme elle peut te pousser à grandir. Ici, tu es libre d’être qui tu es. Londres est une ville cosmopolite où tout peut arriver. Il y a des tonnes de belles opportunités. Tout est possible et tout est accepté. Si quelque chose de bizarre survient, le commentaire typique est : « This is London ! » Et ça, ça veut tout dire! À Londres, je me sens bien, c’est mon chez moi. On y rencontre des gens de partout dans le monde et de tout style de vie. Il y a toujours quelque chose à faire ici.  Même après 16 ans, je n’ai pas réussi à tout expérimenter! J’ai beaucoup appris à Londres et je continue à apprendre, à grandir. Parce qu’ici, il y a une énergie extraordinaire!

⇒ À lire également: 6 mois de voyage à l’étranger, ce que cela m’a fait réaliser

Si vous rencontrez des gens ayant déjà vécu à Londres, vous remarquerez qu’ils prendront un moment pour se remémorer l’émotion que Londres leur apportait. Un « feeling » inexplicable. Londres m’a permis de connecter avec d’autres gens qui, comme moi, sont venus ici à la recherche de quelque chose. Encore aujourd’hui, je continue de rencontrer des gens extraordinaires de partout dans le monde. Cette diversité, combien enrichissante, me permet de grandir un peu plus chaque jour!

D’un point de vue de voyageuse, j’ai aussi choisi Londres parce que voyager d’ici est mille fois plus rapide et beaucoup moins cher qu’à partir du Québec!

Parce que Londres a cette énergie qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Lorsque tu y habites depuis un certain temps, elle t’envoûte complètement. Contrastée, Londres peut te faire peur et te détruire, comme elle peut te pousser à grandir. Ici, tu es libre d’être qui tu es.

⇒ À lire également: Visiter Londres : que faire à Londres et que voir avec un petit budget

Tower Bridge la nuit à Londres en Angleterre dans notre article Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre #voyage #voyageraufeminin #femme #inspiration

Tower Bridge la nuit à Londres, Angleterre

 

10. Si tu devais absolument voyager à nouveau dans un endroit déjà visité, ou irais-tu et pourquoi ?

En Argentine bien sûr, pour tellement de raisons! Tout d’abord, parce que ce voyage fut extrêmement libérateur pour moi, et ensuite, car c’est un pays aux multiples richesses. L’Argentine est un territoire immense avec tant de beautés naturelles. On y trouve de tout! La capitale, Buenos Aires, est tout simplement magnifique, invitante, cosmopolite et vibrante. S’y mêlent de beaux marchés, d’excellents restaurants et bars, une multitude de quartiers intéressants et un cimetière des plus impressionnants. Buenos Aires est habitée par des Argentins (Porteños) passionnés de la vie, ouverts et accueillants!

Ensuite, il y a le majestueux désert de Salta dans le Nord, puis le Fitz Roy à grimper, à El Chalten tout au Sud, en Patagonie. Que dire des lacs et des magnifiques paysages de San Carlos de Bariloche. Ou les baleines et les pingouins qu’on observe librement, dans leur habitat naturel, à Valdes Peninsula. On peut également s’émerveiller devant l’une des merveilles naturelles du monde: les chutes d’Iguazu!

Chutes Iguazu en Argentine dans notre article Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre #voyage #voyageraufeminin #femme #inspiration

Devant les chutes d’Iguazu en Argentine

Tout ça sans oublier la bonne bouffe, les Asados, les usines de chocolat, les vignes dont résultent de très bons vins ou les champs d’olives et leurs huiles. L’Argentine, c’est le mélange parfait entre la  culture Européenne et celle Sud-américaine. Du soleil, des plages, des parcs nationaux bien préservés, des gens fantastiques, aimables, ouverts d’esprit et j’en oublie !

De mon vécu, l’Argentine est un pays très accueillant envers les voyageurs. Les autobus sont confortables et les repas chauds y sont même inclus ! C’est d’ailleurs super facile de voyager d’un endroit à l’autre dans tout le pays. L’Argentine fut une expérience exceptionnelle à mes yeux que je recommande à toutes sans hésitation ! D’ailleurs, malgré les réactions d’horreur et l’inquiétude de mes proches lorsque je leur ai fait part de mon projet de parcourir l’Amérique du Sud, en tant que femme, je m’y suis sentie à l’aise et en sécurité tout au long de mon voyage.

Vignoble à Mendoza en Argentine dans notre article Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre #voyage #voyageraufeminin #femme #inspiration

Vignoble de Norton, Mendoza Argentine

 

Laydy a définitivement été une grande source d’inspiration pour moi. Après quelques années, longtemps après ce jour où Laydy m’avait annoncé tout quitter pour l’Australie, mon envie de voyager s’est fait ressentir. Un jour, je suis tombée sur une vidéo qu’une amie de Laydy avait publiée sur les réseaux sociaux. Dans ce petit film, se succédaient des images de voyage prises à travers l’Amérique du Sud. J’en avais les larmes aux yeux juste à penser à ce qu’on doit ressentir lors d’un voyage semblable.

San Carlos de Bariloche en Argentine dans notre article Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre #voyage #voyageraufeminin #femme #inspiration

Laydy à San Carlos de Bariloche en Argentine

Quelques temps après, ma fille a réalisé un projet de carnet voyageur avec l’école et Laydy a pris en charge d’envoyer ce carnet un peu partout autour du globe. Le désir de voyager venait d’être semé dans la tête des enfants. D’ailleurs, l’année suivante nous nous envolions vers le Pérou avec en poche, une multitude de bons conseils de Laydy. Merci à toi mon amie Laydy pour l’inspiration, les belles discussions, le partage et l’amitié. En espérant que lorsque le temps de voyager librement sera venu, d’autres filles iront comme toi, à la découverte d’elles-mêmes sur les routes du monde!

⇒ À lire également: Préparer les sacs à dos pour un voyage au Pérou en famille

Une petite note ça fait toujours plaisir 🙂
5/5 ( 5 votes)

Vous êtes sur Pinterest? Vous pouvez ajouter les épingles de cet article : Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre

Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre #voyage #voyageraufeminin #femme #inspiration Quitter une vie où il faut plaire à tout prix pour voyager et être enfin libre #voyage #voyageraufeminin #femme #inspiration

* Cet article a été rendu possible grâce à la collaboration de notre auteure, tous les propos et les expériences demeurent les siens. Ils comportent également des liens affiliés de partenaires, choisis judicieusement par l’équipe de LVDQ, pour vous aider à organiser vos voyages autour du monde.

Pour continuer la lecture

2 Commentaires

Teddy 15 juillet 2021 - 7 h 39 min

Woooow c’est en ce moment mon rêve… Je n’attend qu’une chose c’est la fin de cette pandémie et ma citoyenneté anglaise mais après ça je partirais….

Il y a t’il un moyen de contacter laydy via Instagram ou Facebook peut être ?

Merci

Répondre
Rachel Latour 18 juillet 2021 - 22 h 25 min

Bonsoir Teddy,
Oui, tu peux la rejoindre, elle a un compte public sur Instagram. Tu peux la retrouver sous le nom de Laydyvoyage.
Je te souhaite une très belle expérience en Angleterre 🙂

Répondre

Laissez un commentaire

two + three =

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

Découvrez notre nouvelle boutique en ligne, des produits créés pour vous, voyageuses du QuébecCliquez ici pour découvrir nos produits
+